Raviolis à la citrouille

Bonjour à tous.

Je ne sais pas vous mais ici Il fait teeeeeeellement froid que je n’ai pas envie de sortir de la maison. Du coup je cuisine BEAUCOUP en ce moment. Je voulais partager cette recette avec vous, c’est de saison, c’est végétarien et trop bon!

 

 

Préparation: 45 minutes; Repos: 1 heure; Cuisson: 15 + 10  + 4 + 3  minutes

Ingrédients pour 6 personnes:

Pour la pâte:

  • 300g de farine + un peu pour les pâtes
  • 3 oeufs
  • une pincée de sel
  • quelques gouttes d’huile d’olive

Pour la farce:

  • 1 potimarron/citrouille de 800 g
  • 2 pincées de 4 épices
  • 1 pincée d’origan, sel, poivre
  • 120 g de parmesan fraîchement râpé (facultatif, moi je l’ai ajouté râpé à la fin sur les raviolis)
  • 25 g de beurre

Pour le dressage (facultatif)

  • 50 g de beurre
  • une vingtaine de feuilles de sauge

 

Pour la pâte, placez la farine sur votre plan de travail (propre et sec). Ajoutez le sel, mélangez.

Creusez un puits au centre. Cassez-y les oeufs. Battez-les avec une fourchette tout en incorporant la farine petit à petit. Quand cela devient difficile huilez légèrement vos mains et malaxez. Vous devez obtenir une pâte souple et non collante.

Quand elle est prête, enveloppez-la dans du film alimentaire et laissez reposer à température ambiante pendant 1heure.

 

Pendant ce temps, ouvrez le potimarron en deux. Ôtez-en les graines et les filaments.

Coupez la chair en morceaux sans la peler. Faites cuire à la vapeur pendant 15 min(tendre).

Égouttez-le. Faites fondre 25 g de beurre dans une grande poêle. Quand il mousse, ajoutez le potimarron. Écrasez-le avec une cuillère en bois tout en remuant pour obtenir une purée bien sèche.

Salez, poivrez et ajoutez les 4 épices et l’origan en cours de cuisson. Laissez sécher sur feu assez vif sans cesser de remuer.

Quand la purée est prête, ajoutez-lui le parmesan. Mélangez. Réservez.

 

Divisez la pâte en 4 portions. Passez-en une à la machine à pâtes une dizaine de fois en commençant par l’écartement le plus large (vise à assouplir la pate). Quand elle est bien souple, réduisez l’écart au minimum. et passez-y la pâte. Posez-la ensuite sur votre planche à découper. Farinez.

Détaillez vos bandes de pâte avec un emporte-pièces carré de 6 cm de côté.

unnamed-1

Pour façonner les ravioli, déposez une cuillère à café de farce au centre d’un carré de pâte. Humidifiez légèrement les bords avec votre index. Prenez un autre carré de pâte et placez-le sur la farce. Appuyez bien pour sceller les ravioli.

Dès que vous terminez un ravioli, farinez-le légèrement et placez-le dans une boîte recouverte de papier sulfurisé.

 

Portez une grande casserole d’eau à ébullition, dès le 1er bouillon, salez au gros sel et plongez-y les ravioli. Comptez 4 minutes de cuisson.

 

Facultatif:

Pendant ce temps, faites fondre le beurre restant dans une poêle sur feu modéré, ajoutez-y les feuilles de sauge et laissez infuser 2 min (feu au minimum).

 

Quand les pâtes sont cuites, sortez-les de l’eau avec une écumoire et égouttez-les.

Versez le beurre et quelques feuilles de sauge sur les pâtes.

La recette vient de dansmacuisineamoi .

 

Bon ap’ !

A bientôt.

D.

Gâteau à la carotte et aux 4 épices

Bonjour.

Il est temps de se faire plaisir, rester chez soi au chaud, boire du thé ou du chocolat et savourer des bons gâteaux.

Voici une recette de gâteau à la carotte que je trouve pas mal du tout, à accompagner d’un crème anglaise selon les goûts.

 

Ingrédients

  • 500 g de carottes râpées
  • 200 g de farine
  • 110 g de sucre
  • 10 g de levure chimique
  • 50 g de noix hachée
  • 3 œufs
  • 15 cl d’huile (ou beurre)
  • mélange 4 épices (1 ou 2 cuillères à soupe selon les goûts)
  • 1/2 gousse de vanille grattée
Recette
  1. Mélanger le sucre et les œufs,
  2. Mélanger la farine et levure,
  3. Mélanger 1 + 2,
  4. Ajouter les carottes, noix, huile, gousse vanille, le mélange 4 épices,
  5. Le carottes vont rendre un peu de jus ce qui va permettre de mélanger plus facilement et d’obtenir une pâte plus fluide,
  6. Mettre dans un plat beurré,
  7. Cuisson 35/40 mn à 170/180°C (en fonction de la puissance du four)

Régalez vous!

carotte

Je me lave au savon 1 fois par mois

Bonjour à tous.

En rapport avec l’idée reçue du mois d’août voici l’interview de quelqu’un qui ne se lave au savon qu’une fois par mois.

 

Bonjour, peux tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Nicolas, j’ai 35 ans, j’habite à Berlin et ma copine est fan de zéro déchet (rire).

 

Alors tu ne te laves plus tous les jours ? ça fait combien de temps ?

Je ne me lave plus au savon ou au gel douche tous les jours mais je me lave à l’eau (tous les jours). Une fois toutes les 2 semaines je me lave au savon (à froid que fait ma copine). Après le sport je me lave aussi à l’eau.

J’ai des pellicules du coup une fois tous les 10 jours je me lave les cheveux avec de l’antipelliculaire.

 

Ça veut dire que tu te laves les cheveux à… l’eau aussi?

Oui. Après je suis un mec et j’ai les cheveux courts. Mais oui, je les lave juste à l’eau, tous les jours.

 

Quelle est ta routine « beauté » ?

Je me douche à l’eau, de temps en temps au savon.

Je mets peu, voir pas de crème car l’eau m’assèche moins que les produits lavant. Des fois en hiver je mets de la crème pour le visage faite maison. Je mets du gel chimique (rire) dans les cheveux. J’ai pas encore réussit à remplacer ça par un produit naturel.

Je me rase au rasoir électrique, pas souvent… Je mets du déo fait-maison et 2 pschitt de parfum. C’est ça ma routine. Ce n’est pas très compliqué…

 Comment ça t’est venu de passer à l’eau?

Parce que j’ai lu pas mal d’articles et que le SLS (Sodium Laurel Sulfate) c’est agressif et qu’il y en a partout: gel douche, shampoing, beaucoup de savons, même des trucs soient-disant doux pour la peau. Que mêmes les mecs qui fabriquent du savon à froid et en vivent ne se lavent pas tous les jours, un certain Sylvain me disait même que c’était une aberration de se laver au savon tous les jours (rire). Et aussi car mes grands-parents ne se lavaient pas entièrement tous les jours. Du coup je me suis dit que j’allais essayer. Au début je voulais juste voir, essayer…

Qu’as tu remarqué depuis que tu as changé ta routine?

Que je ne consomme plus du tout de gel douche donc pas d’emballage, que je n’ai pas la peau plus sèche, voir l’inverse. Que je gagne de la place dans ma trousse de toilette. Ça me fait des économies d’argent et des économies de temps et en plus je ne sens pas mauvais. Même après le sport. C’est pas plus mal finalement. Les seuls endroits ou ça peut sentir éventuellement c’est les aisselles et avec un bon déo c’est résolu.

Conseillerais-tu aux gens de passer à l’eau ?

Je n’ai pas une odeur de peau forte. Certaines personnes ont une odeur plus présente. Je conseillerais aux gens d’essayer, de se laver à l’eau et de mettre du déo. Ils pourraient eux aussi être agréablement surpris.

 

Et vous ça vous direz d’essayer ?

 

A bientôt.

D.

Comment avoir des plantes gratuites

Bonjour à tous.

Aujourd’hui je voulais partager avec vous mon astuce pour avoir des plantes gratuites de façon à ne pas finir avec 15000 pots en plastique et ne pas dépenser d’argent pour avoir un peu de verdure à la maison ou sur le balcon.

C’est zéro déchet et super économique alors pourquoi s’en priver! En plus c’est tellement agréable quand  la plante prend et commence à pousser!

 

 

Récupérer les racines des légumes et les planter.

Quand vous coupez votre céleri branche, gardez la base du pieds et la mettre dans l’eau. Au bout d’un moment des racines se forment, ensuite mettez en pot.

Notre céleri branche fait maintenant 50cm et on a hâte de le manger.

On peut faire de même avec la salade, poireau, et pleins d’autres légumes.

On a planté du curcuma qui a poussé. A priori le gingembre marche bien aussi.

Bref amusez vous avec vos restes.

céleri

Récupérer des graines (de préférence bio), les faire germer puis les planter

Vous vous souvenez sûrement d’avoir fait germer des lentilles dans du coton humide à école? Et bien c’est pareil. Vous pouvez soit récupérer des graines chez des copains qui ont un jardin ou sinon le plus simple c’est de récupérer les graines de ce que vous mangez.

Vous les faites tremper 24h dans de l’eau pour détacher la chair.

Ensuite les sortir de l’eau et finir de détacher la chair avec les doigts (doucement), les essuyer et laisser sécher. Puis mettre à germer dans du coton humide quand c’est le moment.

Je fais ça régulièrement, on a maintenant 2 petits citronniers, un avocat, un poivron (qui a 2 poivrons verts qui poussent!). Le poivron a passé l’été dehors. On avait aussi des citrouilles sur le balcon d’après des graines que j’avais récupéré de la dernière citrouille qu’on avait mangé.

 

Faire et/ou récupérer des boutures

Si vous avez des copains, familles qui ont des plantes que vous aimez demandez leur de vous faire une bouture.

Couper une tige de la plante, la mettre dans l’eau, au bout de quelques semaines elle devrait faire des racines. Quand c’est le cas mettre en terre.

On fait ça aussi avec des copines, ma maman et ma belle famille. Du coup j’ai une menthe donc j’en suis à la 10ème bouture et je la distribue à tout le monde. De même pour l’aloé Vera qu’une copine m’avait donné.

 

A bientôt.

D.

 

Le savon à froid c’est quoi?

Bonjour à tous.

On me demande souvent ce que c’est qu’un savon à froid et quelle est la différence avec les savons « normaux ».

Et bien pour la faire courte:

un savon à froid c’est le super-héros des savons: naturel, doux pour la peau ET pour la planète.

C’est le top du top qui ne dessèche pas la peau et ne tue pas les poissons.

Explications

Les savons que l’on trouve partout (même en pharmacie) sont issus de détergents. ça veut dire quoi ? ça veut dire qu’ils sont issus de composés chimiques dérivés du pétrole

Ces détergents ne se dégradent pas dans l’eau mais viennent dégrader les fonds marins

Le deuxième problème de ces savons c’est qu’en plus de dérivés du pétrole, on a des perturbateurs endocriniens (c’est-à-dire qui perturbent notre système hormonal) tels que des Parabènes (comme dans un certain gel douche du petit Marseillais par exemple), des BHA (conservateur et parfum, que l’on peut trouver aussi dans un savon crème au karité du petit Marseillais) et j’en passe.

Dans ce fameux savon on a aussi des agents de texture, parfum, conservateurs colorants… et tout un tas de m*** qui sont irritants, allergisants, non biodégradables

Dans beaucoup de cas on a aussi de l’huile de Palme dont on connait déjà les ravages. C’est souvent le cas dans les savons bio d’ailleurs qui se vantent d’être naturels et aux plantes…

Alors ça c’était pour le savon de base que l’on trouve partout: supermarché, pharmacie, voir marché.

 

Le savon à froid, lui est tout simplement issue de l’équation:

Eau + huile + soude caustique  =  savon + glycérine

Les avantages du savon à froid:

  1. On peut choisir les ingrédients naturels qu’on met dedans: une huile d’olive est une huile d’olive, il n’y a aucun mystère. De même pour de la cire d’abeille…
  2. On peut créer des savons locaux avec les produits régionaux, par exemple huile d’olive, cire d’abeille et miel.
  3. Le savon à froid est 100% biodégradable. Oui oui vous pourriez (presque) vous laver dans une rivière avec…
  4. Il est bactéricide. Du coup on n’est pas susceptible de transmettre des maladies même si on est plusieurs à l’utiliser. Bonne nouvelle du coup car c’est super économique.
  5. La glycérine naturelle qui résulte de la réaction (environ 10% du poids du savon fini) reste dans la masse du savon, elle vient enrichir le savon. En effet la glycérine est un agent hydratant de premier choix. Bref notre peau va aimer.
  6. On peut choisir de mettre un peu plus d’huile dans le savon afin que toutes les huiles ne réagissent pas avec la soude et cela crée donc un savon surgras naturel. Quand j’ai un savon surgras à 6% cela veut dire que 6% de mes huiles restent à l’état d’huile dans le savon et viennent donc adoucir ma peau.
  7. La savonnerie à froid ne peut être produite à la chaîne du coup en achetant des savons à froid on encourage des petits producteurs qui aiment leur métier plutôt que d’enrichir les J&J et autres méga-gros groupes cosmétiques.
  8. La plupart des savonniers à froid, étant déjà dans une démarche de sauvegarde de la planète, essaient de minimiser l’emballage des savons.

Voici un article que j’avais beaucoup aimé à l’époque où je découvrais les savons à froids, surtout pour réussir à les reconnaître.

 

savonvssaf

Alors prêt à passer au savon ?

A bientôt.

D.

Une compagnie qui fait sens

Run&Fit avec Super7 ou comment faire du bien à son corps

Bonjour à tous.

Ces quelques jours j’étais en France pour revoir la famille. Repas de fête, super ambiance, apéro à gogo n’empêche mes 2-3h de sport du dimanche me manquent.

Je discute avec Marc de Super7, un copain bloggeur , qui m’explique qu’il fait un cours de sport tous les dimanches matin, pendant 1h, en groupe, en forêt. C’est son atelier de Run&Fit.

Ni une ni deux je note l’adresse et l’heure du rdv et j’essaie de me coucher tôt le samedi soir.

J’arrive le dimanche, un super soleil brille et Marc, le sourire aux lèvres, accueille chaque personne. Pour ceux dont c’est la 1ère fois il explique qu’il n’y a pas de souci, qu’il faut aller à son rythme.

thumbnail_img_20161030_11123321

On commence à s’échauffer en cercle, d’abord doucement ensuite de façon plus énergique.

On enchaine sur un petit footing pour arriver à l’endroit où se passe le 1er atelier.

L’ambiance est à la cool, certains filent comme des flèches, d’autres trottines, d’autres marchent … Chacun trouve son tempo, les gens discutent, Marc répond aux questions.

On commence les exos de fractionnés. Il donne les instructions, corrige les mauvaises postures, donne des astuces pour ceux qui trouvent l’exos trop facile ou trop dure et hop on est partie.

Il nous motive tout du long, on se motive entre nous aussi, on est dehors, ça brûle les cuisses, les abdos, les bras, … Mais on a envie d’aller jusqu’au bout.

Marc nous dit que l’important c’est de tenir le rythme mais que si on ne se sent pas bien qu’il faut s’arrêter. Il est bienveillant et nous prévient aussi des dangers: attention aux racines, attention au chien, aux écureuils?!

thumbnail_img_20161030_11150421

On finit cet atelier de fractionné, on marche vers un autre lieu et là on repart pour 7min d’un autre atelier.

Pleins d’exos différents qui font qu’on ne s’ennuie pas et qu’on fait travailler tout notre corps.

On retourne à l’entrée de la forêt, on s’étire silencieusement (on est fatigué !) et on fait une photo de groupe.

thumbnail_img_20161030_11510121

Il n’est même pas midi et j’ai l’impression d’avoir déjà fait plein de choses, d’avoir pris soin de moi et je suis archi-motivée pour le reste de la journée.

J’ai adoré cette séance qui allie tout ce que j’aime:

  • on se bouge
  • on est dehors
  • on est en groupe
  • dans une ambiance décontractée et bienveillante
  • et on fait avec ce qu’on a (banc, table…)

Merci Marc!

Marc a su nous motiver, il a eu un mot gentil pour tous, il n’a pas hésité à encourager les troupes mais sans en faire trop. Tout le monde avait le sourire aux lèvres à la fin.

Encore aujourd’hui, en écrivant cette article je souris (j’essaie de ne pas rire en repensant à certains moment car mes abdos me font mal).

 

Et vous participez-vous à des cours de sport en groupe, en plein air du style Run&Fit ou autre? En avez-vous déjà entendu parler? Qu’en pensez-vous?

 

A bientôt.

D.

 

Plus d’info sur le blog de Marc sur http://www.super7.fr/blog

 

 

 

 

 

 

Bisous,

 

 

Idées reçues #2

Bonjour à tous.

 

IR1

Voici l’idée reçue du mois d’octobre.

 

Il ne faut surtout pas avaler une l’huile essentielle

 

Et bien pas forcément.

Il y’a certaines huiles qui peuvent se prendre pas voie orale (souvent 1 ou 2 goutes sur un morceau de sucre). Chaque huile essentiellement a des propriétés qui lui sont propres et un ou plusieurs modes d’administration.

L’huile essentielle d’arbre à thé (ou Tea Tree) peut se prendre par voir orale, contre le mal de gorge par exemple.

L’huile essentielle de Gaulthérie ne marche que par voie cutanée elle.

Pour en savoir plus je vous conseille de bien vous renseigner sur chaque HE avant d’en prendre. Sur ce site on trouve pas mal d’infos et c’est très complet.

A bientôt.

D.

Quel article as tu aimé, que veux tu savoir ? A toi de me dire

Bonjour à tous.

Alors voilà, j’aimerais en savoir plus sur vous mes chers lecteurs.

Pas de sondage cette fois mais un champ libre.

defaut

 

Dîtes moi:

  1. Comment vous avez découvert VivreEcobio
  2. Quel est l’article que vous avez le plus aimé et pourquoi
  3. Que voudriez-vous savoir (sur le zéro déchet, sur les produits écolo, sur moi…)
  4. Si vous voulez me dire quelque chose en particulier, allez-y c’est ici.

 

Merci pour vos messages, ça m’aidera pour les prochains articles et pour orienter un peu le blog dans le futur.

 

Dominika

Mes vacances en tant qu’helper, conclusion

Bonjour à tous.

Bon bah voilà, les vacances sont vraiment finies et il fait frooooooiiiiiiiiiid. En espérant me réchauffer un peu voici ma conclusion sur mes vacances en tant qu’helper.

Pour ceux qui n’ont pas suivi, je voulais faire des vacances différentes cette année et sur mes 20 jours de vacances j’en ai passé 15 à filer un coup de main à Anna qui a un gîte et un début de ferme pédagogique et un potager en Toscane (article ici)

vue2

la vue depuis la terrasse d’Anna

 

Ce à quoi je m’attendais

Justement je ne savais pas trop. Je ne voulais pas trop y penser et plutôt me laisser surprendre.

Anna m’avait dit que la 1ère semaine je serais seule et que par la suite il y aurait un espagnol qui se joindrait à nous. Du coup j’imaginais des discussions en anglais avec tous ces gens 🙂

Ce qu’il en a vraiment été

Je suis arrivée, on m’a récupéré à la gare et j’ai été intégré à la famille dès le 1er soir.

On m’a donné des draps propres, serviettes, nourriture pour le lendemain matin. On m’a présenté les 3 ânes et on m’a laissé m’installer dans l’appartement des Helper (que moi en l’occurrence à ce moment là!) puis on est venu me chercher pour manger. Bref une arrivée mieux que ce que j’aurais pu imaginer 🙂

Par la suite j’ai toujours mangé avec Anna et sa famille, juste le petit déj en solo.

On commençait à bosser vers 8h-8h30 jusqu’à environ 11h30 (quand il commençait à faire trop chaud). Ensuite on allait manger puis sieste (j’adore l’Italie pour ça!) et on reprenait vers 15h jusqu’à 18h max.

Ce que j’ai fait:

  • nourrir et promener les ânes,
  • désherber, entretenir le potager,
  • ramasser des pommes,
  • ramasser les feuilles mortes et arroser le jardin,
  • nettoyer le gîte,
  • préparer un repas de bienvenue pour les touristes,
  • ramasser des figues et les faire sécher,
  • vendanger,
  • peindre un abri en bois,…

J’ai eu 2 jours de libre et 2 demi journées, Anna m’a prêté sa voiture pour que j’aille visiter les environs.

Le 2ème helper a annulé 3 jours avant d’arriver du coup j’étais seule avec Anna et sa famille.

Ce que j’ai beaucoup aimé

  • être tout le temps dehors
  • me sentir utile et faire toutes ces choses qui sont tellement éloignées de mon boulot devant le pc 8h/jours 5j/7
  • cuisiner et découvrir de nouveaux plats
  • faire de bonnes nuits au calme (couchée à 22h max, et silence total dans le village)
  • partager le quotidien de cette famille italienne
  • l’huile d’olive qu’Anna produit et son miel aussi et tous les produits qu’elle faisait maison (non je n’ai pas fait que de manger!!)
  • la soirée pizza tous ensemble juste avant mon départ. Avec un four à pizza dans le jardin et chacun qui faisait sa propre pizza…. hummmmmm!

Ce que j’ai moins aimé

  • Faire les vendanges une matinée (je n’avais pas « signé » pour ça, c’était physique et surtout il a fait très froid puis très chaud)
  • Ne pas savoir ce que je devais faire plus de 30sec avant de le faire (Anna…. manquait un peu d’organisation… c’est un peu agaçant des fois)
  • Porter des habits de travail pendant 15jours (quelle joie de se faire belle en mettant une robe et en ayant les ongles propres après ça!)

Ce que j’ai appris

  • Qu’avoir un gîte, des animaux et un potager c’est beaucoup de boulot et ça veut dire que tu bosses tous les jours (d’ailleurs les ânes ça réclament à manger en faisant HiHan HiHan quand tu es à la bourre)
  • Que vivre à la campagne c’est quand même plus sympa et que ça permet aussi de plus vivre avec les saisons, le temps qu’il fait.
  • Que les fleurs de citrouille et de courgette se mangent et que c’est délicieux!
  • Que les figues séchées c’est LOOOOOOONNNNNG à faire.
  • Que les ânes n’aiment pas la pluie.
  • Qu’on peut faire du pesto de choux noir (mais je n’ai pas goûté)
  • Comment faire LE tiramisu italien.
  • Ce que c’était une Cecina (je vous donne la recette dès que j’arriverais à la reproduire)
  • Comment on fait de l’huile d’olive (oh qu’est-ce qu’elle était booooonne!)
  • Quelques mots d’italien…

Est-ce que je le referais ?

Pas pour le moment. J’ai été contente de faire ça car ça me trottait dans la tête depuis longtemps mais je me rends compte que j’aime bien mon confort (quand c’est propre, rangé) et du coup en faisant du helping tu ne peux pas forcément avoir tout ce que tu veux. Donc oui peut-être un jour ou peut-être si je fais un voyage de plusieurs mois car ça permet de se poser un peu.

route

sur la route un soir

visite de San Gimignano

visite de San Gimignano

vue

la vue depuis le jardin un matin, c’était magique

 

 

Et vous vous penser à faire du helping/wwoofing ? Vous connaissez des gens qui l’ont fait?

D.