2 semaines à manger Bio, résultat bluffant

Bonjour.

Aujourd’hui je vais vous parler de cette étude que j’ai trouvé intéressante.

On a demandé à une famille (2 adultes de 39 et 40 ans et leur 3 enfants âgés de 3, 10 et 12 ans) de manger pendant 1 semaine de la nourriture non bio (ne pas changer leurs habitudes) puis les 2 semaines suivantes tout à été remplacé par du bio.

Etant donné que les détergents et habits neufs peuvent aussi contenir des pesticides (et oui) on leur a demandé de ne pas porter de vêtements neufs ou de ne pas utiliser de linge neuf. Les détergents non organiques ont été remplacés aussi. La famille utilisait déjà des produits de beauté bio.

L’urine de chaque membre était collectée le matin à jeun puis analysée.

Un total de 7 échantillons pendant la semaine « non-bio » et 14 échantillons pendant les 2 semaines « bio » ont ainsi été récoltés.

Après analyses les chercheurs ont conclus que le fait de manger bio a réduit de 9,5 fois l’exposition aux pesticides et diminue ainsi le risque de souffrir des effets négatifs à long terme d’ingurgiter des pesticides.

Le bio n’est pas seulement bon pour la planète mais aussi pour l’homme.

Les détails de l’étude (anglais) ici.

La vidéo (anglais) ici. A la fin on voit les taux de pesticides résiduels pour chaque individus avant et après les 2 semaines « bio »…

Sur ce a bientôt.

D.

 

 

5 conseils qui feront du bien à la planète

Béa Johnson nous donne ces 5 conseils:

BJ

en français:

Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter

(et seulement dans cet ordre)

Explications.

REFUSER

Refuser ce dont on n’a pas besoin. Refuser de s’encombre, refuser les cadeaux et dons inutiles.

REDUIRE

Réduire sa consommation en général. L’évidence est là : nous n’aurons pas à jeter ce que nous n’avons pas consommé.

L’objectif du « zéro déchet » est donc de ne pas envahir nos maisons avec des éléments « superflus ».

REUTILISER

Pour tout ce que nous ne pouvons ni refuser, ni réduire, une solution : réutiliser.

Réutilisez ce que vous avez déjà :un torchon peut faire office de sac à salade dans le frigo. Privilégiez les choses qui peuvent vous servir pour plus d’une chose ou les vêtements que vous pouvez combiner avec plus qu’un seul pantalon…

RECYCLER

Recyclez ce que vous ne pouvez refuser, réduire ou réutiliser (penser au tri sélectif, tri pour des matériaux sensibles à recycler comme les piles, les ampoules…)

COMPOSTER

Pour tout le reste pensez au compostage et vos plantes vous diront Merci.

 

Pour info:

Mon chéri et moi nous produisons l’équivalent de 1 litre de déchets par mois 🙂

Aujourd’hui, la famille Johnson ne produit plus qu’1 litre de déchets par an (contre 240 chaque semaine auparavant).

 

Allez et si on essayait tous un peu?

A bientôt.

D.

plastique et emballage

Réduire son impact écologique: 5 gestes simples

Bonjour à tous.

Mon cher et tendre m’a suggéré d’écrire cet article et je l’en remercie 🙂

Nous pouvons tous réduire de façon notable nos déchets et réduire notre impact écologique afin d’éviter le gaspillage des ressources naturelles. Je vous donne ici une liste de quelques gestes simples à mettre en pratique

  1. Faire ses courses avec des cabas réutilisables.
  2. Acheter les fruits et légumes et tout ce qui est possible en vrac et sans sac plastique . Coller l’étiquette directement sur le fruit/légume ou au pire réutiliser vos vieux sacs plastiques.
  3. Buvez de l’eau du robinet. Economie d’argent et c’est meilleur pour la planète et pour vous d’autant plus que  l’eau en bouteille est souvent pire que l’eau du robinet.
  4. Avoir toujours une gourde remplie d’eau sur soi. Grosse économie d’argent car vous n’aurez pas à vous acheter une boisson dès que vous aurez soif et la planète vous dira merci.
  5. Ne pas gaspiller l’eau:
    1. Prenez des douches plutôt que des bains. Les douches traditionnelles ont un débit moyen allant de 12 à 40 L/min. Une douche de 5 minutes pouvant ainsi consommer de 60 et 200 litres d’eau. Réservez le bain pour un moment privilégié où vous en profiterez vraiment !
    2. Arrosez vos plantes/jardin avec de l’eau de récupération (eau de cuisson dès qu’elle a refroidit ou eau de pluie si vous avez un récupérateur). Arrosez votre jardin le soir, l’évaporation sera alors minimale.
    3. Ne pas laisser l’eau couler quand on prend un verre d’eau, quand on se brosse les dents et quand on fait la vaisselle. Une bonne méthode pour la vaisselle: un bac pour la vaisselle, un bac pour rincer et moins de produit de nettoyage. Quand vous vous lavez les dents, remplir un gobelet qui vous servira à vous rincer les dents.
    4. Mettre des mitigeurs sur vos robinets.
    5. Vérifiez que la chasse d’eau des toilettes ne fuit pas et vous pouvez également installer un système permettant d’économiser l’eau des toilettes. Les WC sont parmi les plus grands consommateurs d’eau ! En effet, ils représentent jusqu’à 40% de la consommation moyenne d’un ménage.
    6. Mettre un sceau dans la douche pour récupérer l’eau de chauffe et la réutiliser en cuisine ou pour vos plantes.

Pourquoi bannir les sacs plastiques ?

Chaque année, entre 500 et 1000 milliards de sachets plastiques sont utilisés dans le monde, selon une enquête de Greenberry. Selon plusieurs études, les sachets plastiques, dont la durée de vie varie entre 100 et 400 ans en fonction des conditions, ont des effets nocifs sur la faune et la flore aquatique. Les sachets plastiques, dans le milieu aquatique, provoquent une modification des écosystèmes (empêchant la lumière, pourtant nécessaire pour la photosynthèse des organismes végétaux, de pénétrer dans l’eau. Le développement des plantes aquatiques et la vie des animaux herbivores en est modifié).Les sachets plastiques constituent également un danger pour les grands animaux marins: tortues, cétacés et thons s’étouffent ou s’étranglent avec. Près de 40% du plastique produit sert à faire des emballages qui ont une durée de vie très limitée.

Produit à base du pétrole et plusieurs autres composants, le sachet plastique constitue une grande menace pour la santé des êtres humains. «La fumée produite par l’incinération des sachets plastiques contient des dioxines cancérigènes», fait remarquer un spécialiste de la santé humaine qui précise que les sachets plastiques provoquent le cancer.


 

Impact environnemental des bouteilles d’eau jetées

  • Plus de 200 millions de bouteilles d’eau sont jetées chaque jour dans le monde entier.
  • Il faut 200 ml de pétrole pour produire une bouteille en plastique. L’équivalent en pétrole de 10.000 bouteilles pourrait alimenter une voiture en carburant pendant une année.
  • D’énormes quantités de gaz à effet de serre sont émises par la fabrication de bouteilles en plastique.
  • Des millions de litres de carburant sont gaspillés chaque jour pour transporter l’eau en bouteille dans le monde entier.
  • Et surtout, quasiment toutes les études indépendantes menées sur l’eau en bouteille montrent une contamination par des bactéries et/ou des produits chimiques de synthèse.

Gaspillage de l’eau et chiffres

Dans un foyer, les consommations moyennes sont les suivantes :

  • Cuisson des aliments : de 3 à 10 litres
  • Chasse d’eau : de 10 à 12 litres
  • Douche : de 60 à 80 litres
  • Bain : de 150 à 200 litres
  • Lave-linge : environ 90 litres
  • Lave-vaisselle : de 25 à 60 litres
  • Lavage d’une voiture : de 300 à 400 litres
  • Arrosage des pelouses : de 17 à 20 litres par m2.

Pour le nettoyage, le jardinage la lessive et les WC nous n’avons pas besoin que l’eau soit potable. Sur les 19 % d’eau prélevés en France, seulement 2,5 % sont utilisés à des fins alimentaires, alors que les traitements pour la rendre potable coûtent chers. (Source : WWF.fr)

Environ 1,4 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, il est devenu impératif de réduire sa consommation afin de diminuer les inégalités et de préserver ce bien précieux pour les générations futures. Chaque Français en consomme en moyenne 150 litres par jour.

Des gestes simples et l’installation d’équipements peu coûteux vous permettraient de dépenser moins d’argent mais aussi de protéger l’environnement.

Quelques chiffres sur l’utilisation de l’eau :

* Pour produire 1kg de salade, il faut en moyenne 25 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de blé, il faut en moyenne 1 500 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de riz, il faut en moyenne 4 500 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de fromage, il faut en moyenne 1 100 litres d’eau
* Pour produire une tonne d’acier, il faut en moyenne 20 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne d’aluminium, il faut en moyenne 125 millions de litres d’eau.
* Pour produire une tonne de papier, il faut en moyenne 40 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne de plastique, il faut en moyenne 2 millions de litres d’eau
* Pour produire une voiture, il faut en moyenne 35 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne de médicaments, il faut en moyenne plus de 5 milliards de litres d’eau.

A bientôt.

D.

 


Pour en savoir plus:

http://www.lanouvelletribune.info/sante/14164-sachets-plastiques-l-environnement-en-souffrance-la-sante-humaine-en-danger

http://www.primewater.com/flessenwater-fr.html

http://www.economie-d-eau.com/gaspillage-de-l-eau/

http://www.bien-et-bio.info/economiseur-eau/

http://www.consoglobe.com/le-gaspillage-de-leau-dans-les-zones-touristiques-cg