Galet de massage hydratant

Bonjour à tous.

 

Pour la journée de la Terre je vous propose une recette toute douce pour notre peau et la planète.

A utiliser le soir sur le corps avant de se coucher. C’est un vrai délice pour la peau et ça sent super bon.

 

Version huile de Coco et Palmarosa (environ 2 muffins ou 5 petits cannelés)

  • 50g d’huile de coco (protectrice, adoucissante et émolliente sur la peau)
  • 10g d’huile de colza (revitalisante, antioxydante, adoucissante et protectrice, grâce à sa richesse en vitamine E)
  • 3g de cire de candelila ou d’abeille (protectrice et assainissante pour la peau)
  • 2 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa
  • 2 gouttes de conservateur: huile de pépin de raison ou vitamine E (facultatif)
  • des moules en silicone (2 muffins ou à cannelés ou autre)

Version beurre de Cacao et Orange douce (environ 2 muffins ou 5 petits cannelés)

  • 50g de beurre de cacao (antioxydant, parfait pour lutter contre le vieillissement cutanénourrissant et apaisant, raffermissant et lipolytique)
  • 10g d’huile de colza (revitalisante, antioxydante, adoucissante et protectrice, grâce à sa richesse en vitamine E)
  • 1g de cire de candelila ou d’abeille (protectrice et assainissante pour la peau)
  • 2 gouttes d’huile essentielle d’orange douce
  • 2 gouttes de conservateur: huile de pépin de raison ou vitamine E (facultatif)
  • des moules en silicone (2 muffins ou à cannelés ou autre)

Recette

  1. Bien désinfecter tous vos ustensiles et contenants (je fais bouillir ou je désinfecte avec de l’alcool à 90°).
  2. Faites fondre au bain marie vos huiles solides (coco, beurre de cacao, cire de candela ou d’abeille).
  3. Ajoutez ensuite votre huile liquide (colza).
  4. Mélangez. Quand c’est homogène ajoutez l’huile essentielle et le conservateur.
  5. Versez dans vos moules en silicone et mettre 15-30min au frigo.
  6. Démoulez et mettre dans un contenant (propre et désinfecté) qui restera au frigo.
  7. C’est prêt!

galet1

galet2

Utilisation

Les galets de massage doivent se garder au frigo et fondent au contact de la peau (avec la chaleur de la peau).

Lavez vous les mains puis appliquez directement sur vos jambes, vos mains…

A bientôt.

D.

 

Planter ses restes de céleri, poireau, planter du curcuma… ça donne quoi?

Bonjour à tous.

Certain(e)s d’entre vous ont dû voir des vidéos afin de ne pas jeter les « culs » des légumes tels que céleri, poireau, salade en disant que c’était très facile de les refaire pousser ? En voici une ci-dessous au cas où.

A la maison on a essayé ça:

  • salade (à part 2 petites feuilles cela finissait toujours par pourrir)
  • carotte (jamais réussit)
  • ananas (jamais réussit)
  • poireau (ça redonnait une petite tige qu’on pouvait mettre en salade mais cela prenait du temps)
  • céleri branche (c’est ce qui a le mieux marché, on l’a planté en pot et on a eu du céleri branche pendant des mois)
  • curcuma (ça a trop bien marché, cf photo)

curcuma

Et vous alors ça donne quoi ???

Produit vaisselle Ecobio: 5-6 ingrédients

Bonjour à tous

On me demande souvent si j’ai une recette de produit vaisselle.

Je vous en donne une ici, à vous de juger si vous l’adopterais ou pas. J’en ai essayé des tas et je ne suis en générale qu’à 60-70% satisfaite. Je préviens par avance, cela ne mousse pas (beaucoup) et peux laisser certaines choses un peu grasse… Mais prix imbattable et pas de cochonneries dans les ingrédients!

PV

Ingrédients pour 500ml

  • 1 bouteille vide de 500ml
  • 15g de savon de Marseille ou de savon noir
  • 400ml d’eau
  • 1 càc de bicarbonate de sodium
  • 1 càS de vinaigre blanc
  • 1 càS de cristaux de soude
  • 20 gouttes d’HE au choix (Huile Essentielle facultative)

Recette

  1. Faire chauffer l’eau avec le savon pour bien le diluer (faire tout cela dans une casserole avec bec verseur idéalement ou utiliser un entonnoir pour verser ensuite )
  2. Ajouter le bicarbonate, vinaigre blanc, cristaux de soude et H.E (si besoin).
  3. Laisser refroidir.
  4. Verser dans votre flacon/bouteille vide.

Pas de mousse mais c’est assez efficace.

Secouez énergiquement avant chaque utilisation.

A bientôt.

D.

 

Produit pour lave-vaisselle Ecobio: 4 ingrédients (sans cristaux de soude)

Bonjour à tous.

Alors selon les pays il est plus ou moins difficile de trouver certains produits. En France l’acide citrique peut être problématique. En Allemagne c’est plutôt les cristaux de soude.

Voici donc une recette de produit pour votre lave-vaisselle sans cristaux de soude particulièrement adaptée si vous vivez en Allemagne. Une autre recette avec cristaux de soude et acide citrique disponible ici et sans acide citrique ici.

Pas de réaction ici, on obtient une poudre que l’on utilise à raison de 1 cuillère à soupe/tournée.

poudre

Ingrédients:

  • 1 bocal d’au moins 1L
  • 300g d’acide citrique
  • 300g de Waschsoda (ou carbonate de sodium en français, formule: Na2CO3)
  • 300g Natron (ou bicarbonate de sodium en français, formule: NaHCO3)
  • 125g de gros sel

Recette

Tout mélanger dans le pot hermétique. Voilà c’est prêt!

Utilisation: 1 cuillère à soupe/tournée.

Pour de meilleurs résultats, ajouter du vinaigre blanc dans le distributeur de rinçage.

poudre2

De quoi faire tourner le lave-vaisselle sans problème pendant les fêtes!

Joyeux Noël à tous.

D.

 

Le savon à froid c’est quoi?

Bonjour à tous.

On me demande souvent ce que c’est qu’un savon à froid et quelle est la différence avec les savons « normaux ».

Et bien pour la faire courte:

un savon à froid c’est le super-héros des savons: naturel, doux pour la peau ET pour la planète.

C’est le top du top qui ne dessèche pas la peau et ne tue pas les poissons.

Explications

Les savons que l’on trouve partout (même en pharmacie) sont issus de détergents. ça veut dire quoi ? ça veut dire qu’ils sont issus de composés chimiques dérivés du pétrole

Ces détergents ne se dégradent pas dans l’eau mais viennent dégrader les fonds marins

Le deuxième problème de ces savons c’est qu’en plus de dérivés du pétrole, on a des perturbateurs endocriniens (c’est-à-dire qui perturbent notre système hormonal) tels que des Parabènes (comme dans un certain gel douche du petit Marseillais par exemple), des BHA (conservateur et parfum, que l’on peut trouver aussi dans un savon crème au karité du petit Marseillais) et j’en passe.

Dans ce fameux savon on a aussi des agents de texture, parfum, conservateurs colorants… et tout un tas de m*** qui sont irritants, allergisants, non biodégradables

Dans beaucoup de cas on a aussi de l’huile de Palme dont on connait déjà les ravages. C’est souvent le cas dans les savons bio d’ailleurs qui se vantent d’être naturels et aux plantes…

Alors ça c’était pour le savon de base que l’on trouve partout: supermarché, pharmacie, voir marché.

 

Le savon à froid, lui est tout simplement issue de l’équation:

Eau + huile + soude caustique  =  savon + glycérine

Les avantages du savon à froid:

  1. On peut choisir les ingrédients naturels qu’on met dedans: une huile d’olive est une huile d’olive, il n’y a aucun mystère. De même pour de la cire d’abeille…
  2. On peut créer des savons locaux avec les produits régionaux, par exemple huile d’olive, cire d’abeille et miel.
  3. Le savon à froid est 100% biodégradable. Oui oui vous pourriez (presque) vous laver dans une rivière avec…
  4. Il est bactéricide. Du coup on n’est pas susceptible de transmettre des maladies même si on est plusieurs à l’utiliser. Bonne nouvelle du coup car c’est super économique.
  5. La glycérine naturelle qui résulte de la réaction (environ 10% du poids du savon fini) reste dans la masse du savon, elle vient enrichir le savon. En effet la glycérine est un agent hydratant de premier choix. Bref notre peau va aimer.
  6. On peut choisir de mettre un peu plus d’huile dans le savon afin que toutes les huiles ne réagissent pas avec la soude et cela crée donc un savon surgras naturel. Quand j’ai un savon surgras à 6% cela veut dire que 6% de mes huiles restent à l’état d’huile dans le savon et viennent donc adoucir ma peau.
  7. La savonnerie à froid ne peut être produite à la chaîne du coup en achetant des savons à froid on encourage des petits producteurs qui aiment leur métier plutôt que d’enrichir les J&J et autres méga-gros groupes cosmétiques.
  8. La plupart des savonniers à froid, étant déjà dans une démarche de sauvegarde de la planète, essaient de minimiser l’emballage des savons.

Voici un article que j’avais beaucoup aimé à l’époque où je découvrais les savons à froids, surtout pour réussir à les reconnaître.

 

savonvssaf

Alors prêt à passer au savon ?

A bientôt.

D.

Mes vacances en tant qu’helper, conclusion

Bonjour à tous.

Bon bah voilà, les vacances sont vraiment finies et il fait frooooooiiiiiiiiiid. En espérant me réchauffer un peu voici ma conclusion sur mes vacances en tant qu’helper.

Pour ceux qui n’ont pas suivi, je voulais faire des vacances différentes cette année et sur mes 20 jours de vacances j’en ai passé 15 à filer un coup de main à Anna qui a un gîte et un début de ferme pédagogique et un potager en Toscane (article ici)

vue2

la vue depuis la terrasse d’Anna

 

Ce à quoi je m’attendais

Justement je ne savais pas trop. Je ne voulais pas trop y penser et plutôt me laisser surprendre.

Anna m’avait dit que la 1ère semaine je serais seule et que par la suite il y aurait un espagnol qui se joindrait à nous. Du coup j’imaginais des discussions en anglais avec tous ces gens 🙂

Ce qu’il en a vraiment été

Je suis arrivée, on m’a récupéré à la gare et j’ai été intégré à la famille dès le 1er soir.

On m’a donné des draps propres, serviettes, nourriture pour le lendemain matin. On m’a présenté les 3 ânes et on m’a laissé m’installer dans l’appartement des Helper (que moi en l’occurrence à ce moment là!) puis on est venu me chercher pour manger. Bref une arrivée mieux que ce que j’aurais pu imaginer 🙂

Par la suite j’ai toujours mangé avec Anna et sa famille, juste le petit déj en solo.

On commençait à bosser vers 8h-8h30 jusqu’à environ 11h30 (quand il commençait à faire trop chaud). Ensuite on allait manger puis sieste (j’adore l’Italie pour ça!) et on reprenait vers 15h jusqu’à 18h max.

Ce que j’ai fait:

  • nourrir et promener les ânes,
  • désherber, entretenir le potager,
  • ramasser des pommes,
  • ramasser les feuilles mortes et arroser le jardin,
  • nettoyer le gîte,
  • préparer un repas de bienvenue pour les touristes,
  • ramasser des figues et les faire sécher,
  • vendanger,
  • peindre un abri en bois,…

J’ai eu 2 jours de libre et 2 demi journées, Anna m’a prêté sa voiture pour que j’aille visiter les environs.

Le 2ème helper a annulé 3 jours avant d’arriver du coup j’étais seule avec Anna et sa famille.

Ce que j’ai beaucoup aimé

  • être tout le temps dehors
  • me sentir utile et faire toutes ces choses qui sont tellement éloignées de mon boulot devant le pc 8h/jours 5j/7
  • cuisiner et découvrir de nouveaux plats
  • faire de bonnes nuits au calme (couchée à 22h max, et silence total dans le village)
  • partager le quotidien de cette famille italienne
  • l’huile d’olive qu’Anna produit et son miel aussi et tous les produits qu’elle faisait maison (non je n’ai pas fait que de manger!!)
  • la soirée pizza tous ensemble juste avant mon départ. Avec un four à pizza dans le jardin et chacun qui faisait sa propre pizza…. hummmmmm!

Ce que j’ai moins aimé

  • Faire les vendanges une matinée (je n’avais pas « signé » pour ça, c’était physique et surtout il a fait très froid puis très chaud)
  • Ne pas savoir ce que je devais faire plus de 30sec avant de le faire (Anna…. manquait un peu d’organisation… c’est un peu agaçant des fois)
  • Porter des habits de travail pendant 15jours (quelle joie de se faire belle en mettant une robe et en ayant les ongles propres après ça!)

Ce que j’ai appris

  • Qu’avoir un gîte, des animaux et un potager c’est beaucoup de boulot et ça veut dire que tu bosses tous les jours (d’ailleurs les ânes ça réclament à manger en faisant HiHan HiHan quand tu es à la bourre)
  • Que vivre à la campagne c’est quand même plus sympa et que ça permet aussi de plus vivre avec les saisons, le temps qu’il fait.
  • Que les fleurs de citrouille et de courgette se mangent et que c’est délicieux!
  • Que les figues séchées c’est LOOOOOOONNNNNG à faire.
  • Que les ânes n’aiment pas la pluie.
  • Qu’on peut faire du pesto de choux noir (mais je n’ai pas goûté)
  • Comment faire LE tiramisu italien.
  • Ce que c’était une Cecina (je vous donne la recette dès que j’arriverais à la reproduire)
  • Comment on fait de l’huile d’olive (oh qu’est-ce qu’elle était booooonne!)
  • Quelques mots d’italien…

Est-ce que je le referais ?

Pas pour le moment. J’ai été contente de faire ça car ça me trottait dans la tête depuis longtemps mais je me rends compte que j’aime bien mon confort (quand c’est propre, rangé) et du coup en faisant du helping tu ne peux pas forcément avoir tout ce que tu veux. Donc oui peut-être un jour ou peut-être si je fais un voyage de plusieurs mois car ça permet de se poser un peu.

route

sur la route un soir

visite de San Gimignano

visite de San Gimignano

vue

la vue depuis le jardin un matin, c’était magique

 

 

Et vous vous penser à faire du helping/wwoofing ? Vous connaissez des gens qui l’ont fait?

D.

Mes vacances en tant qu’helper

imageimageBonjour à tous.

Me voici en vacances depuis quelques temps. Pour la première fois j’ai voulu (dû?) partir toute seule et voulant une expérience différente je me suis mise à chercher ce que je pouvais faire. Je voulais rester en Europe car il y a énormément d’endroits que je ne connais pas et aussi pour limiter les déplacements en avion.

Une amie m’a parler du wwoofing, des fermes écologiques qui accueillent des gens pour boser 5h/j et 5 ou 6j/7 en échange du gîte et du couvert. Je me suis dit que c’était parfait: rencontrer et vivre avec des locaux, être à la campagne et à la ferme, revenir aux choses simples!

Me voici à chercher où partir. Je trouve sur HelpX (pareil que wwoofing mais tu n’as pas besoin de choisir un seul pays). Je trouve une annonce pour un gîte, ferme pédagoque avec des ânes qui cherche 3 personnes, en Toscane.

Et bien j’y suis!

Je bosse depuis 3jours. C’est beaucoup plus fatiguant que mon boulot derrière le pc mais aussi plus gratifiant:

On construit des composteus, on arrose le potager et on désherbe. On s’occupe des ânes, on peint des abris en bois, on nettoie le jardin du gîte…bref que du manuel et tout le temps dehors. On discute, on rit, on vit au rythme du soleil (pause entre 12h et 15h car trop chaud), on mange local.

Pour le moment j’aime beaucoup.

je vous raconterais en détail à la fin de mon séjour (je reste 2semaines).

 

A bientôt.

D.

Courses sans déchets (ou presque)

Bonjour à tous.

Alors puisque des fois les images valent mieux que les mots voici à quoi ressemblent nos courses de la semaine. On les fait tous les samedis, au marché à 15min à pieds de chez nous.

courses

On part faire les courses avec 4 cabas en tissus(2 gros et 2 petit en général). Dans un des petits cabas il y a des boîtes en inox, une boîte à oeufs. Dans l’autre petit cabas il y a des sacs en tissus et sacs en papiers. Enfin les 2 derniers cabas sont vides et prêts à accueillir nos courses.

Les boîtes en inox contiennent de la viande. Notre boucher nous les remplit sans problème. C’est vrai que la 1ère fois il nous a demandé avec le sourire si on allait faire du camping…

La boîte à oeufs c’est toujours la même depuis des lustres, la marchande nous la remplit aussi sans souci. Il y a d’autres clients qui ramènent toutes leurs boîtes à oeufs ce qui ravit la vendeuse d’ailleurs.

Ce qu’on peut prendre sans aucun emballage (le plus souvent ce qui peut être peser sans emballage) on le met ensuite dans les sacs en tissus pour le transport et/ou le stockage. C’est parfais pour tout ce qui est gros fruits/légumes ou petits mais fruits/légumes en petite quantité.

Pour le reste (comme les framboises, haricots…) il y a quelques sacs en papiers, qu’on utilisent jusqu’à ce qu’ils ne soient plus utilisables. Au bout de quelques temps ils finissent par se trouer..

Le carton restant des framboises me sert comme pot pour mes semis au printemps et/ou finit au compost (découpé en petits morceaux).

Voili voilou, j’espère que cet article vous aura donné quelques idées.

A bientôt.

D.

Savon aux fleurs surgras 6% (sans huile de palme)

Bonjour à tous.

Aujourd’hui je voulais partager avec vous une recette de savon. Je ne sais pas si certain(e)s d’entre vous ce sont mis à faire des savons à froid ou connaissent des gens qui en font ?

Je vous livre ici les ingrédients nécessaires ainsi que les proportions mais attention, je déconseille fortement de se lancer dans la fabrication de savon tout seul. Idéalement le faire avec quelqu’un qui en fait déjà depuis quelques temps ou alors se former à la chose (manipulation de la soude caustique peut être dangereuse).

En tout cas la recette est assez simple, ne demande que le matériel de base pour faire du savon à froid.

Pour ce qui est des fleurs, j’ai tout simplement cueillit des fleurs dans le jardin que j’ai ensuite étalé sur du papier et dans une pièce sombre pendant quelques jours afin que cela sèche sans moisir.

Résultat super: des fleurs et pétales jaunes et violettes que je peux utiliser pour mes savons 🙂

Ingrédients:

  • Huile d’olive (60%) – 480g
  • Huile de coco (30%) – 240g
  • Huile de colza (7,5%) – 60g
  • Cire d’abeille (2,5%) – 20g
  • Soude NaOH – 111g
  • Infusion (33%) – 264g
  • Fleurs séchées : 2 cuillères à soupe environ
  • facultatif: HE (2,25%=18g : Orange 6g, Fleurs de frangipanier 5g, Myrte 4g, Palmarosa 3g)

Températures de mélange des huiles et de la soude: 45-49° degrés

Un très beau résultat 🙂

savon

A bientôt.

D.

Trucs et astuces pour emballage cadeau ecobio

Bonjour à tous.

im1

Alors aujourd’hui je voulais partager avec vous mes trucs et astuces pour emballer les cadeaux sans faire mal à la planète. C’est plus écolo et aussi plus économique car on recycle un max!

Voici une liste par ordre du plus écolo au moins écolo:

Ne pas emballer le cadeau mais le cacher derrière quelque chose (votre dos…) ou quelque part et l’offrir directement ou faire un jeu de piste. Très amusant même avec les grands.

Emballer le cadeau directement dans lui-même (un foulard, T-shirt, vous pouvez faire un joli pliage directement avec l’objet sans l’emballer)

-Emballer à l’aide d’un furoshiki (qui va resservir à la personne ou alors que vous allez récupérer après (expliquer aux gens votre démarche avant pour ne pas que cela soit mal pris)

-Emballer dans un sac en tissus qui servira à la personne pour les courses (on m’a déjà offert des produits locaux du Tarn tous en vrac dans un grand cabas en tissus assez sobre qui me sert maintenant pour mes courses, j’ai adoré). Pour Noël vous pouvez instaurer la tradition de la chaussette avec son prénom.

Emballer dans une ancienne boîte, emballage que vous avez gardé/que vous trouvez joli (les boîtes de chocolat ou macarons s’y prêtent bien,  celle de parfum aussi et vous pourrez les récupérer presque à l’infini). Vous pouvez aussi récupérer tous les emballages des anniversaires, Noël et vous en resservir (la plupart du temps le papier n’est pas déchiré ou abîmé et du coup est à 95% réutilisable). Soyez créatif, le papier léger d’un bouquet de fleurs peut faire un emballage vraiment mignon. On trouve aussi plein de DIY sur comment faire des emballages avec des rouleaux de papier toilette, des bocaux…. Pourquoi pas aussi une conserve et un joli noeud ? Bref, amusez vous!

-Emballer dans du papier cadeau qui ira au recyclage par la suite. Et oui c’est recyclable comme le papier.

 

Et vous, vous avez d’autres astuces?

A bientôt.

D.