Cire orientale maison au sucre, miel et citron. Mniam!

Bonjour à tous.

Cela fait un moment que je voulais essayer de faire de la cire orientale moi-même car j’utilise un épilateur électrique mais je trouve le résultat pas aussi bon qu’avec la cire. En plus c’est écolo, (biodégradable) et fabriquer sa propre cire c’est super économique: 1€ pour 500g de cire!

J’avais commencé mes recherches et avais vu que c’était assez compliqué. Je me suis armée de patience, j’ai sélectionné 2 recettes que j’ai essayée sans succès.

  • Ma première tentative a cristallisée (pas assez d’eau ? je n’en sais rien).
  • Ma deuxième tentative a complètement caramélisée et c’est devenu dur et cassant.
  • Ma Xième tentative  était presque bien, la cire était malléable mais ça ne collait pas du tout et ça n’arrachait pas les poils, pourquoi je n’en sais rien.

Le fait est que après toutes ces tentatives j’ai revu mes recherches et j’ai lu BEAUCOUP BEAUCOUP d’articles sur la question avant de choisir une nouvelle recette.

La recette « gagnante » la voici. Merci à Cosmessence Bio qui fournit la recette et toutes les explications pas à pas.

cire1

– Tout d’abord, le matériel nécessaire !
Pour faire votre cire, il vous faut :

–  Une casserole,
–  Une cuillère en bois ou spatule,
– vos ingrédients,
– les pots et contenants nécessaires, et de quoi les peser (ou mesurer), mais surtout…
–  Un thermomètre de cuisine !! (qui va jusqu’à 140° au moins )

Aucun des ingrédients de bases, indispensables, ne doit être oublié! (Exit les recettes qui disent qu’on peut faire la cire juste avec de l’eau et du sucre)

La recette de base d’une cire au sucre s’écrit donc ainsi : 

  • Sucre en poudre : 70%
  • Eau  : 15%
  • Jus de citron : 10%
  • Miel liquide : 5%

Pour ma part j’ai pris 70g sucre, 15g d’eau, 10g de jus de citron et 5g de miel. Cela m’a suffit pour faire les 1/2 jambes.

Pas à pas pour une fabrication réussie :

1/ Versez le sucre dans la casserole avec l’eau et le jus de citron,
mélangez, et placez sur feu doux en mélangeant régulièrement et délicatement avec une cuillère en bois, jusqu’à obtenir un sirop limpide : le sucre a alors fondu, il donne un sirop limpide.
Il va ensuite commencer son ébullition…
A partir de là, on ne touche plus à la préparation, on laisse le caramel se faire !

2/ Votre caramel va commencer à « mousser » de façon dense, dès les 100/105°C,
et plus ou moins selon le sucre et l’acidifiant que vous utilisez. Baisser à peine feu si nécessaire, et casser la mousse si vous avez peur qu’elle déborde.
La température va stagner un petit peu autour des 110° pendant quelques minutes,
le temps que l’excédent d’eau s’évapore, puis elle va continuer d’augmenter progressivement.
Le feu n’a pas besoin d’être plus fort! Laissez le caramel se faire !

A partir de là, le thermomètre ne doit plus quitter votre préparation, et vos yeux ne plus quitter le thermomètre…
3/ Vers les 110°, les bulles sont plus nombreuses, et plus petites, la préparation redevient un peu plus transparente et plus sirupeuse.
Si vous utilisez du sucre brun, la préparation peut rester très mousseuse jusqu’à la fin de la fabrication… Pas d’inquiétude !

Puis la cire va commencer légèrement à dorer…

4/ Dès que votre thermomètre vous affiche les 130°C, ôtez votre casserole du feu : 
On appelle ce stade de cuisson du sucre le  « sucre au boulé » : votre préparation a la capacité de former une boule molle et malléable.
Au delà de 135°, vous obtiendrez un caramel dur et cassant : il ne faut donc pas dépasser cette température!
5/ Or du feu, ajoutez tout de suite votre miel, ainsi que la glycérine si vous en utilisez dans la recette, puis mélangez doucement pour bien homogénéiser votre préparation quelques secondes;
transvasez ensuite votre caramel, sans attendre, dans les récipients prévus à cet effet.

Attention ! A ce stade, votre préparation est encore très liquide, elle est très très chaude!! Ne la touchez pas : vous pourriez sérieusement vous brûler !!
Pas d’inquiétude concernant la texture : elle va s’épaissir !

Laissez la seulement refroidir… Tranquillement !

6/ Au bout de quelques instants, votre cire aura refroidi :
elle prendra de la consistance en refroidissant; Si vous êtes pressé de l’utiliser : procédez à un bain Marie froid.

Utilisation :

Dans son article elle explique aussi comment utiliser la cire de façon optimale. Il faut que la peau soit propre et sèche avant utilisation. J’ai procédé de la même façon qu’avec la cire du commerce et ça marche bien.

 

cire2

Astuce Ecobio: vous pouvez fabriquer vos propres bandes de coton. C’est ce que j’ai fait en coupant des rectangles dans du tissus 100% coton blanc assez épais que j’avais. Cela marche très bien et se rince bien sous l’eau chaude.

Sinon si vous avez de vielles bandes de coton ou sinon vous pouvez en acheter des réutilisables.

 

J’espère que cette recette vous satisfera autant que moi!

A bientôt.

D.

3 bonnes raisons de manger des fruits et légumes de saison

Bonjour à tous.

Qui n’a pas rêvé de fraise en hiver ? Et quand par magie on en trouve et bien là c’est la déception, ça n’a pas de goût… Et bah oui, des fraises qui poussent en serre et ne voient pas assez le soleil ça n’a pas de goût malheureusement. Ou alors elles sont tellement traitées, modifiées qu’elles en perdent toute saveur.

Les fruits et légumes de saison

  1. ont plus de goût,
  2. sont moins traités
  3. et en plus sont moins chers.

De quoi faire réfléchir et de nous faire patienter non? En plus c’est tellement agréable quand on arrive dans la période des asperges (en mai en Allemagne) et que tous les resto affichent: ‘Spécial menu asperge’ pendant 1 mois!

C’est drôle c’est un peu comme si on devait mériter chaque fruit et légume, attendre gentiment que ce soit sa période, en profiter puis en voir un autre prendre le relais.

En ce moment en Allemagne c’est la période des fraises, framboises, cerises, melons jaunes, tomates (douuuuucement) et j’en passe.

Pour vous aidez voici un calendrier des fruits et légumes de saison et voici des fiches pratiques sur la question.

periode_fruits_legumes

Régalez vous!

A bientôt.

D.

Que faire après avoir mangé 1 poulet au four?

Bonjour à tous.

Alors cette semaine je voulais partager avec vous cette astuce que je trouve géniale.

Quand je fais un poulet au four après je me dis souvent « Tiens c’est dommage on n’a ni chat ni chien à qui donner la carcasse, les restes… » Et bien voici comment TOUT récupérer sans rien jeter!

poulet

Etape 1: Faire rôtir un poulet au four à basse température (160°)

  • Arroser souvent pour ne pas qu’il se dessèche.
  • Déguster.

Etape 2: Ne rien jeter

  • Garder les restes de viande, les os, la carcasse et la sauce.

Etape 3: Garder la sauce

  • La verser dans un bocal en verre.
  • L’utiliser dans les jours qui suivent comme ‘beurre’ sur la poêle pour réchauffer, rissoler…

Etape 4: Faire un fond de volaille

  • Mettre les restes d’os et la carcasse au fond d’un faitout.
  • Ajouter des herbes, oignons, ail, fenouil, carottes, poireau ou même les restes de légumes après épluchage (légumes au choix ).
  • Ajouter 1L d’eau.
  • Quand la moitié du liquide s’est évaporée, remettre 500 ml d’eau et laisser mijoter quelques heures.
  • Passer au chinois.
  • Congeler le fond de volaille en petites portions dans des bacs à glaçons.
  • Utiliser dans les plats: soupes, pâtes, risotto…

Etape 5: Le lendemain faire un riz cantonais avec les restes de viandes

  • Préparer une petite omelette avec 3 oeufs.
  • La couper en fines tranches et mettre de côté.
  • Faire revenir un oignon émincé et le reste de poulet émincé avec 150g de petits pois et 500g de riz cuit dans la poêle en utilisant le ‘beurre’ de sauce du poulet.
  • Ajouter les oeufs et mettre un peu de ciboulette.
  • Déguster!

ET là, la carcasse de poulet devient super intéressante et économique !

A bientôt.

D.

Eclaircir mes cheveux avec 3 ingrédients

Bonjour à tous.
Capture couleurAlors voilà, il y a quelques années je me faisais faire des mèches blondes pour avoir les cheveux « ensoleillés » toute l’année. Sauf que depuis que je suis passée au shampooing au ghasshoul et que je veux arrêter les trucs toxiques, les colorations/ mèches en salon de coiffure ne font plus partie de ma routine capillaire. Résultat mes cheveux sont plus foncés…

J’ai longtemps cherché comment les éclaircir naturellement sans avoir besoin d’un séjour à la plage pour cela . Oui l’association sel+mer+soleil marche bien mais si on n’habite pas au bord de la mer comment faire?

Je me rince les cheveux avec une infusion de camomille une fois par mois. J’essaie de le faire plus souvent au printemps-été (quand il y a du soleil).

Sinon une autre recette que j’ai testé et qui marche bien (mais c’est long, sur moi ce n’est vraiment visible qu’au bout de 3 fois)

Ingrédients

  • 2 cuillères à soupe de cannelle en poudre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de miel liquide
  • si le mélange est trop sec je rajoute de l’infusion de camomille

Recette

  1. Mélanger tous les ingrédients dans un bol en verre/céramique et avec une cuillère ou spatule en bois, éviter le métal pour ne pas que cela s’oxyde.
  2. Mettre le masque sur cheveux humides sans toucher les racines (la cannelle peut irriter  le cuir chevelu)
  3. Couvrir avec du film alimentaire ou avec un sac plastique dédié à vos colorations.
  4. Couvrir d’une serviette (de préférence dédiée à vos colorations).
  5. Laisser reposer 3h. Moi je fais ça le matin (je bosse en télétravail c’est pratique) ou sinon je laisse poser une nuit complète.
  6. Rincer soigneusement.
  7. Si besoin répéter la semaine suivante.

Cela permet d’éclaircir doucement et naturellement les cheveux. Le miel et l’huile d’olive font du bien à mes cheveux, le lendemain ils sont super brillants et doux.

A bientôt.

D.

 

Les emails, internet et le gâchis d’énergie

Bonjour.

Alors on se dit que maintenant avec internet et les pc tout est électronique donc c’est mieux pour la planète, moins de papier=moins de déforestation. Mais non non non…

Selon le rapport “Impacts of Information and Communication Technologies on
Energy Efficiency“, les Technologies de l’Information et de la Communication auraient contribué en 2005 à hauteur de 2 % aux émissions européennes de gaz à effet de serre.

Chaque envoi de courrier électrique provoque des émissions d’équivalent CO2, à raison de 19 grammes par e-mail.

Une étude de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie
estime qu’un employé d’un entreprise de 100 personnes reçoit en moyenne 33 emails et en envoie 58. Soit un total de 1729 grammes de CO2, presque 2kg!

L’agence a aussi estimé que “réduire de 10 % l’envoi de courriels incluant systématiquement son responsable et un de ses collègues au sein d’une entreprise de 100 personnes permet un gain d’environ une tonne équivalent CO2 sur l’année“, en sachant qu’une tonne d’équivalent CO2 est le bilan d’un vol aller-retour New-York /Paris!

Merci à consoglobe pour ces données.

Du coup voici quelques idées pour réduire la facture énergétique de la planète:

  1. Faire au moins 1 jour sans PC/téléphone/internet par semaine et redécouvrir ce qu’était la vie avant les années 2000 (oui sans internet ou quand le forfait internet était de 2h par mois!)
  2. Limiter ses recherches internet très friantes en énergie mais plutôt taper les adresses de sites quand vous connaissez
  3. Utiliser un moteur de recherche vert (ici)
  4. Alléger ses mails. Avant de mettre en pièce jointe on compresse les documents pour obtenir un fichier .zip. L’objectif c’est d’obtenir des pièces jointes qui ne pèsent pas plus de 1 Mo). N’envoyer qu’à un de vos parents ou à une personne d’un couple suffis en général.
  5. Faire le vide dans ses mails. En supprimant 30 mais par semaine on réduirait son émission de CO2 de kg (l’équivalent d’un trajet de 81km en voiture essence). On vide aussi la corbeille.
  6. On bloque les spams qui sont responsables de 17 milliards de tonnes de CO2.
  7. On adopte une messagerie verte, comme newmanity dont les serveurs sont alimentés par des énergies renouvelables.

Avez vous d’autres trucs ?

Vous demandez vous comment on faisait avant internet ? Faites vous déjà 1-2-3 jours sans internet par semaine ?

A bientôt.

D.

Déo Ecobio en roll-on (4 ingrédients)

Bonjour.

Il y a un moment je vous avez donné 2 recettes de déo archi-simples à partir de bicarbonate de sodium. Alors pour ceux qui préfèrent les déo « classiques » (en roll-on) voici une recette que j’utilise aussi depuis quelques mois. Monsieur l’adore.

Ce qu’il vous faut, un vieux roll-on en verre rechargeable  de 50mL et les ingrédients de la liste. Si vous aussi vous avez essayé des déo bio à 5-10-15€ il est très probable que le contenant soit en verre et réutilisable (tout n’est pas perdu!)

Ingrédients :

  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 1 cuillère à soupe d’hydrolat au choix (rose, orange …)
  • 2 cuillères à soupe de gel d’aloe vera
  • facultatif: 3 gouttes d’huiles essentielles au choix (attention car certaines sont déconseillées en cas de grossesse ou maladie)

Recette:

  1. Laver et désinfecter le roll-on (bouillir ou alcool à 90°) et le sécher
  2. Tout mettre dans le roll-on,
  3. Mélanger avec une petite cuillère,
  4. Secouer avant utilisation.

DeoRollOn

Le déo se garde 3 mois . Avec ces doses ça devrait vous faire 1/2 ou 1/3 du roll-on ce qui devrait suffire pour 3 mois et éviter du gaspillage.

Et puis c’est tellement facile qu’on peut en refaire souvent.

Pour les huiles essentielles j’ai testé citronelle-menthe poivrée (unisexe et frais), bois de rose-lavande (plus féminin).

A bientôt.

D.

Earth day + 1 ou comment célébrer la Terre tous les jours

Bonjour à tous.

Alors hier c’était le Earth day = Jour de la Terre

Le premier Jour de la Terre a eu lieu aux États-Unis le 22 avril 1970 et la France initiait à son tour l’internationalisation du mouvement en 1990.

C’est l’occasion de faire un geste (ou plusieurs) pour la planète. Voici quelques idées tirés du site de l’événement notamment:

  • Devenir bénévole ou membre d’un organisme environnemental.
  • Proposer son aide pour nettoyer et verdir sa rue/son quartier
  • Lancez un projet d’agriculture urbaine.
  • Organiser un système de covoiturage avec ses collègues ou les inciter à utiliser des transports actifs ensemble.
  • Planifier une sortie avec des amis/famille/collègues chez un producteur local.
  • Diminuer sa consommation de viande et poisson et privilègier les légumes de saison.
  • Organiser un échange de fringues/objets entre amis/famille/collègues et apporter ce qui n’a pas trouvé preneur à une assosciation type Emmaüs.
  • Inventer un système de récupération d’eau de pluie..
  • Devenir organisateur de sa fête de quartier et en faire une fête environnementale, avec tri sélectif, sensibilisation à la consommation d’eau, consommation d’aliments locaux et bio-équitables, projets de verdissement ou de nettoyage.

Et surtout, ne vous limitez pas au 22 avril mais célébrez la Terre tous les jours afin de laisser un monde plus beau à nos enfants.

A bientôt.

D.

Furoshiki ou l’art d’emballer ecobio

Bonjour à tous.

Ma belle famille m’a ramené du Japon un carré de tissus pour faire du Furoshiki.

Alors tout d’abord le Furoshiki c’est quoi ? En quelques mots: C’est un carré de tissus (environ 1m x 1m) destiné à emballer quelque chose.

Je me suis amusée à essayer différents pliages/noeuds 🙂 Je trouve cela très ludique et c’est ecolo. En plus on peut s’en faire avec des bouts de tissu récup’. A Noël prochain je sais ce que je vais faire…

Il existe pleins de vidéos en ligne pour apprendre à faire ces pliages, voici une sélection pour les basiques.

livres

boite

boite2

boite3

ordi

courses

Avec son Furoshiki on peut aussi se fire un bandana, un débardeur, une ceinture…

Pliage pour emballer 2 livres (il faut qu’ils soient à peu près de la même taille

Pliage pour emballer une boîte

Pliages de bases pour emballer des cadeaux/boîtes, faire des sacs de courses, emballer une bouteille, un ordinateur portable/BD…

Amusez vous bien.

D.

Apéro Ecobio mniam!

Bonjour à tous.

Ça y est c’est le week-end du coup vous recevez peut être du monde chez vous ?

L’une des grandes questions que nous avons eu à nous poser quand on s’est mis au zéro déchet c’est « Mais qu’est-ce qu’on va pouvoir manger à l’apéro ? Plus de chips, de biscuits salés, de saucissons, de cacahouètes… ?! »

IMG_9321-1
Car quand on est motivé on peut faire des cakes salés, des verrines et autres petits choses bien appétissantes mais quand des copains passent à l’improviste, qu’on n’a pas le temps ou qu’on a envie de s’improviser un apéro on fait comment ?

Aujourd’hui ça fait un moment qu’on ne s’inquiète plus de cela, on a trouvé des petits trucs apéro à faire très vite fait.

C’est bien meilleur pour la santé que tous les snacks qu’on peut trouver en magasins et en plus c’est bien meilleur pour la planète. Et je suis sûre que ça vous coutera moins cher que d’acheter des trucs apéro un peu élaborés du supermarché.

Voici ici une liste d’idées de chose que vous pouvez facilement acheter en vrac dans un sac en papier ou dans votre pochette en tissu fait maison 😉

  • des pistaches, amandes, autres graines
  • des légumes crus avec de la sauce maison (ou sans)
  • des tomates cerises de votre jardin ou balcon si vous avez la chance d’en avoir, sinon du magasin quand c’est la saison
  • des olives achetées sur le marché avec votre pot/tupperware
  • du saucisson acheté en vrac sur un marché
  • du pop corn salé (on trouve ici du maïs en vrac pour le pop corn! Super pour les soirées ciné à la maison)
  • du pain avec de la terrine/pâté/pâte de légume fait maison ou du guacamole (hummm) ou juste du pain à l’ail (tellement facile à faire)

Et n’oubliez pas, vous pouvez vous servir de vos doigts ou de fourchettes à dessert comme pics à olives, tomates etc… Comme ça même pas besoin d’aller acheter des pics en bois.

A bientôt.

D.

Tuto sac en tissu pour des courses zéro déchet

Salut.

Je me rends compte que je n’ai jamais expliqué comment j’avais réalisé mes sacs de courses en tissus.

sac2

Voci ici 1 tuto pour faire un sac version pochette très simple pour le pain, la salade, les pomme de terre, orange, moyen et gros fruits/légumes.

Bien sûr vous pouvez adapter les dimensions à vos besoins, pour ma part je trouve qu’un sac/pochette de taille A4 est parfait car on peut y mettre le pain, des fruits et légumes.

J’ai réalisé d’autres sacs/pochette de taille moitié A4, en ajoutant une corde sur le dessus pour la fermeture. C’est très pratique pour les graines, riz, petits fruits/lègumes. J’en utilise aussi pour emmener quelques colliers en vacances.

Voici la version pochette sans corde pour la fermeture

TUTOpochette

 

La version avec corde pour fermer

Attention: à l’étape 5 faire bien attention d’arrêter la couture en dessous de la corde et de ne pas coudre la corde car sinon celle-ci ne coulissera pas et vous ne pourrez pas fermer le sac.

TUTOpochetteCORDE