Comment avoir des plantes gratuites

Bonjour à tous.

Aujourd’hui je voulais partager avec vous mon astuce pour avoir des plantes gratuites de façon à ne pas finir avec 15000 pots en plastique et ne pas dépenser d’argent pour avoir un peu de verdure à la maison ou sur le balcon.

C’est zéro déchet et super économique alors pourquoi s’en priver! En plus c’est tellement agréable quand  la plante prend et commence à pousser!

 

 

Récupérer les racines des légumes et les planter.

Quand vous coupez votre céleri branche, gardez la base du pieds et la mettre dans l’eau. Au bout d’un moment des racines se forment, ensuite mettez en pot.

Notre céleri branche fait maintenant 50cm et on a hâte de le manger.

On peut faire de même avec la salade, poireau, et pleins d’autres légumes.

On a planté du curcuma qui a poussé. A priori le gingembre marche bien aussi.

Bref amusez vous avec vos restes.

céleri

Récupérer des graines (de préférence bio), les faire germer puis les planter

Vous vous souvenez sûrement d’avoir fait germer des lentilles dans du coton humide à école? Et bien c’est pareil. Vous pouvez soit récupérer des graines chez des copains qui ont un jardin ou sinon le plus simple c’est de récupérer les graines de ce que vous mangez.

Vous les faites tremper 24h dans de l’eau pour détacher la chair.

Ensuite les sortir de l’eau et finir de détacher la chair avec les doigts (doucement), les essuyer et laisser sécher. Puis mettre à germer dans du coton humide quand c’est le moment.

Je fais ça régulièrement, on a maintenant 2 petits citronniers, un avocat, un poivron (qui a 2 poivrons verts qui poussent!). Le poivron a passé l’été dehors. On avait aussi des citrouilles sur le balcon d’après des graines que j’avais récupéré de la dernière citrouille qu’on avait mangé.

 

Faire et/ou récupérer des boutures

Si vous avez des copains, familles qui ont des plantes que vous aimez demandez leur de vous faire une bouture.

Couper une tige de la plante, la mettre dans l’eau, au bout de quelques semaines elle devrait faire des racines. Quand c’est le cas mettre en terre.

On fait ça aussi avec des copines, ma maman et ma belle famille. Du coup j’ai une menthe donc j’en suis à la 10ème bouture et je la distribue à tout le monde. De même pour l’aloé Vera qu’une copine m’avait donné.

 

A bientôt.

D.

 

Courses sans déchets (ou presque)

Bonjour à tous.

Alors puisque des fois les images valent mieux que les mots voici à quoi ressemblent nos courses de la semaine. On les fait tous les samedis, au marché à 15min à pieds de chez nous.

courses

On part faire les courses avec 4 cabas en tissus(2 gros et 2 petit en général). Dans un des petits cabas il y a des boîtes en inox, une boîte à oeufs. Dans l’autre petit cabas il y a des sacs en tissus et sacs en papiers. Enfin les 2 derniers cabas sont vides et prêts à accueillir nos courses.

Les boîtes en inox contiennent de la viande. Notre boucher nous les remplit sans problème. C’est vrai que la 1ère fois il nous a demandé avec le sourire si on allait faire du camping…

La boîte à oeufs c’est toujours la même depuis des lustres, la marchande nous la remplit aussi sans souci. Il y a d’autres clients qui ramènent toutes leurs boîtes à oeufs ce qui ravit la vendeuse d’ailleurs.

Ce qu’on peut prendre sans aucun emballage (le plus souvent ce qui peut être peser sans emballage) on le met ensuite dans les sacs en tissus pour le transport et/ou le stockage. C’est parfais pour tout ce qui est gros fruits/légumes ou petits mais fruits/légumes en petite quantité.

Pour le reste (comme les framboises, haricots…) il y a quelques sacs en papiers, qu’on utilisent jusqu’à ce qu’ils ne soient plus utilisables. Au bout de quelques temps ils finissent par se trouer..

Le carton restant des framboises me sert comme pot pour mes semis au printemps et/ou finit au compost (découpé en petits morceaux).

Voili voilou, j’espère que cet article vous aura donné quelques idées.

A bientôt.

D.

Un photographe garde ses déchets recyclables pendant 4 ans…

Bonjour à tous.

Cette semaine à une expo photo je suis tombée sur le travail d’Antoine Repessé.

Son dernier projet “365 Unpacked” est le résultat de 4 ans de collecte de ses déchets recyclables. Au lieu de jeter bouteilles de lait, journaux,  bouteilles d’eau… il a tout gardé et photographié afin de nous montrer les 365kg de déchets que chaque personne produit chaque année.

Ces photos nous font nous interroger sur l’écologie et la façon dont nous consommons.

Car recycler c’est un bon début mais ça ne résout pas le problème de fond, l’énergie est toujours gaspillée et les déchets doivent être d’une façon ou d’une autre détruits/transformés ce qui implique encore un gaspillage des ressources.

Cela nous rappelle aussi que les meilleurs déchets ce sont ceux que nous ne produisons pas.

photo1 photo2

photo3

photo4

Tout le travail du photographe ici: http://www.antoinerepesse.com

A bientôt.

D.

 

Trucs et astuces pour emballage cadeau ecobio

Bonjour à tous.

im1

Alors aujourd’hui je voulais partager avec vous mes trucs et astuces pour emballer les cadeaux sans faire mal à la planète. C’est plus écolo et aussi plus économique car on recycle un max!

Voici une liste par ordre du plus écolo au moins écolo:

Ne pas emballer le cadeau mais le cacher derrière quelque chose (votre dos…) ou quelque part et l’offrir directement ou faire un jeu de piste. Très amusant même avec les grands.

Emballer le cadeau directement dans lui-même (un foulard, T-shirt, vous pouvez faire un joli pliage directement avec l’objet sans l’emballer)

-Emballer à l’aide d’un furoshiki (qui va resservir à la personne ou alors que vous allez récupérer après (expliquer aux gens votre démarche avant pour ne pas que cela soit mal pris)

-Emballer dans un sac en tissus qui servira à la personne pour les courses (on m’a déjà offert des produits locaux du Tarn tous en vrac dans un grand cabas en tissus assez sobre qui me sert maintenant pour mes courses, j’ai adoré). Pour Noël vous pouvez instaurer la tradition de la chaussette avec son prénom.

Emballer dans une ancienne boîte, emballage que vous avez gardé/que vous trouvez joli (les boîtes de chocolat ou macarons s’y prêtent bien,  celle de parfum aussi et vous pourrez les récupérer presque à l’infini). Vous pouvez aussi récupérer tous les emballages des anniversaires, Noël et vous en resservir (la plupart du temps le papier n’est pas déchiré ou abîmé et du coup est à 95% réutilisable). Soyez créatif, le papier léger d’un bouquet de fleurs peut faire un emballage vraiment mignon. On trouve aussi plein de DIY sur comment faire des emballages avec des rouleaux de papier toilette, des bocaux…. Pourquoi pas aussi une conserve et un joli noeud ? Bref, amusez vous!

-Emballer dans du papier cadeau qui ira au recyclage par la suite. Et oui c’est recyclable comme le papier.

 

Et vous, vous avez d’autres astuces?

A bientôt.

D.

Que faire après avoir mangé 1 poulet au four?

Bonjour à tous.

Alors cette semaine je voulais partager avec vous cette astuce que je trouve géniale.

Quand je fais un poulet au four après je me dis souvent « Tiens c’est dommage on n’a ni chat ni chien à qui donner la carcasse, les restes… » Et bien voici comment TOUT récupérer sans rien jeter!

poulet

Etape 1: Faire rôtir un poulet au four à basse température (160°)

  • Arroser souvent pour ne pas qu’il se dessèche.
  • Déguster.

Etape 2: Ne rien jeter

  • Garder les restes de viande, les os, la carcasse et la sauce.

Etape 3: Garder la sauce

  • La verser dans un bocal en verre.
  • L’utiliser dans les jours qui suivent comme ‘beurre’ sur la poêle pour réchauffer, rissoler…

Etape 4: Faire un fond de volaille

  • Mettre les restes d’os et la carcasse au fond d’un faitout.
  • Ajouter des herbes, oignons, ail, fenouil, carottes, poireau ou même les restes de légumes après épluchage (légumes au choix ).
  • Ajouter 1L d’eau.
  • Quand la moitié du liquide s’est évaporée, remettre 500 ml d’eau et laisser mijoter quelques heures.
  • Passer au chinois.
  • Congeler le fond de volaille en petites portions dans des bacs à glaçons.
  • Utiliser dans les plats: soupes, pâtes, risotto…

Etape 5: Le lendemain faire un riz cantonais avec les restes de viandes

  • Préparer une petite omelette avec 3 oeufs.
  • La couper en fines tranches et mettre de côté.
  • Faire revenir un oignon émincé et le reste de poulet émincé avec 150g de petits pois et 500g de riz cuit dans la poêle en utilisant le ‘beurre’ de sauce du poulet.
  • Ajouter les oeufs et mettre un peu de ciboulette.
  • Déguster!

ET là, la carcasse de poulet devient super intéressante et économique !

A bientôt.

D.

Exit le gel douche. ça y est c’est finit!

Bonjour à tous.

Alors vous avez voté, le prochain article est donc un retour d’expérience 🙂

Alors j’ai dû me creuser un peu la tête mais j’ai trouvé!

Aujourd’hui je partage avec vous mes impressions après 2ans sans gel douche!

Alors je reviens un peu en arrière.

A la base l’envie d’arrêter venait du fait que ce n’était pas très bon pour la planète, en effet ces produits contiennent des détergents qui finissent dans la nature. J’ai aussi une peau très sensible du coup j’ai des plaques rouges assez facilement au contact de n’importe quel gel douche et ça gratte. Donc c’était l’envie première et on est passé à des gels douches et shampoings bio, plus propres pour l’environnement et pour la santé. C’était déjà un bon début. Par la suite on a voulu réduire/arrêter de générer des déchets. Du coup la seule solution était le savon. Bon alors tout le monde connait le savon et franchement… ça tire vite la peau. On est passé au savon de Marseille mais pour le visage je trouvais pas ça top.

Le savon d’Alep c’était mieux mais Monsieur n’aimait pas. Il a donc cherché sur le net et trouvé les savons à froid (je vous parlais du stage que j’ai fait ici)

Le savon à froid j’en suis complètement fan!

Grâce au procédé de fabrication à froid, la glycérine, source hydratante, est naturellement présente dans le savon. Du coup le savon ne dessèche pas la peau. C’est tout doux pour le visage et en plus c’est hyper écolo et économique. Le savon duuuuuuuuuuure longtemps. C’est parfumé aux huiles essentielles du coup moins de risque d’allergies.

Ce que j’ai pu notre depuis que nous sommes passés au savon à froid:

  • au début je trouvais que ça moussait moins que le gel douche mais je me suis vte habitué et en fait ça dépend pas mal du savon,
  • maintenant je mets beaucoup moins de crème hydratante, 1 à 2 fois par semaine même en hiver. Finit la peau desséchée. Pour le reste du corps c’est encore plus flagrant! je mets de la crème sur les jambes seulement quand je m’épile! Pour monsieur c’est pareil. A noter, notre crème hydratante est aussi faite maison avec de l’huile, de l’eau florale et du gel d’aloès Véra.
  • on fait des économies de folie, le savon dure plusieurs mois (5€ le savon ) ! Je le coupe en 2 afin de changer de type de savon régulièrement et ne pas me lasser de l’odeur (en ce moment c’est olive et romarin avant c’était ylang ylang et encore avant c’était orange douce et cacao)
  • Pas de déchet 🙂 youpiiiiii ! Avant on achetait nos savons en vrac quand on venait à bordeaux (on en prenait 2 tous les 6 mois) maintenant j’en fais moi-même et j’en distribue au copain et à la famille. Bientôt je me mettrais à la formation à la maison pour la famille…
  • je sens bon (je ne sentais pas mauvais avant, soyons clair hein?)
  • j’ai BEAUCOUP moins de plaques rouges voir pas du tout.
  • je prends plaisir à me laver avec des savons qui contiennent du cacao, des huiles essentielles, sont colorés au curcuma ou à l’argile, ont des fleurs dedans ou des graines de pavot pour un effet gommant! C’est un vrai plaisir et quand le savon est au cacao, c’est du VRAI beurre de cacao et pas un faux truc qui sent la danette!
  • et le dernier truc que je trouve génial c’est que pour voyager c’est pratique. Pas de stress à l’aéroport car ce n’est pas liquide. ça ne prend pas de place et ça ne pèse rien (max 100g) et en plus selon le savon je peux aussi l’utiliser pour les cheveux!

Alors voilà, pour rien au monde je ne reviendrais au gel douche et je pense que nous allons convertir les amis à qui nous en avons distribué.

Et vous vous lavez avec quoi ? ça vous plaît pour quelle raison? Voudriez vous ou avez vous déjà essayé le savon à froid? Alors ?

D.

sav2.pngsav1.png

ProjectGarbage ou voir ce qu’une personne génère comme déchet semaine après semaine

Bonjour à tous.

Cela fait quelque temps que je voulais vous parler de ce blog/projet.

alittlemindful

Janet a gardé tous les déchets qu’elle a généré pendant 4 semaines afin de les analyser.

W1 W2 W3 W4

Voici une traduction de son article.

En 1 mois elle a généré 7,4 kg de déchets !

alittlemindful

Ce qu’elle a découvert:

  • elle a produit plus de déchets en verre qu’en papier ou plastique (sans surprise car basé sur le poids)
  • elle a cependant été surprise de voir qu’elle a produit presque 2fois plus de déchets en papier qu’en plastique (dû aux lourds catalogues/magasines)
  • et elle fut très surprise de voir qu’elle a produit près de 1 kg de déchets type serviettes en papier/mouchoirs. En effet ces serviettes/mouchoirs ne peuvent pas être recyclés car la graisse et d’autres contaminateurs peuvent ruiner le cycle de recyclage du papier.

Les bonnes nouvelles

  • La plupart des déchets en verre vont être réutilisés, en Allemagne la plupart des bouteilles en verre/plastique sont nettoyées et réutilisées, (vive les consignes!),
  • Une partie des déchets en plastique/papier peuvent être recyclés,
  • Bien que les serviettes en papier/mouchoirs ne peuvent être recyclés, cela peut aller dans le composteur.

Un beau projet afin de VOIR les déchets que l’on génère.

Thank you Janet for your project and for allowing me to talk about it here 🙂

D.

 

 

Oh Oh Oh… Cette année le Père-Noël sera vert

Bonsoir à tous.

Noël approche à grands pas et pour beaucoup c’est la courses aux cadeaux.

Voici ici quelques pistes à creuser pour faire des cadeaux de Noël tout doux pour la planète et pour son porte-monnaie.

oh oh oh

Le top du top : FAIRE SOI-MEME

Cherchez sur internet vous trouverez certaines un DIY (Do It Yourself) qui vous conviendra et fera plaisir à quelqu’un de votre entourage. Allez faire un tour chez écho-verts pour avoir des idées.

Quand on veut faire plaisir en offrant une activité: OFFRIR UNE EXPERIENCE

On n’y pense pas toujours mais les cadeaux dématérialisés sont très bons pour la planète et quand on vise juste cela fait 10000 fois plus plaisir que quelque chose de matériel. Offrir du temps de qualité à quelqu’un pour qu’il/elle fasse quelque chose qu’il/elle aime ça n’a pas de prix.

  • Votre nièce adore les poneys pourquoi ne pas lui offrir une ballade dans un centre équestre (après avoir vérifié avec les parents)?
  • Votre copain/copines se plaint que vous ne lui consacrez pas assez de temps? Pourquoi ne pas lui offrir un bon pour une soirée en amoureux sans portable ni TV où vous vous occuperez de tout?
  • Votre soeur et sa famille ne sortent jamais ? Pourquoi ne pas leur offrir une sortie familiale à la ferme du coin ou pour le spectacle du moment?

Bref autant de pistes à creuser.

Quand on préfère acheter plutôt que faire: ACHETER D’OCCASION

  • Pour tout ce qui est livre,
  • ustensiles de cuisine vous n’imaginez pas tout ce qu’on peut trouver pour recréer un kit à pâtisserie par exemple (beaucoup moins onéreux que les kits que l’on vous vend en supermarché et qui contiennent 3 feuilles et 2 truc en plastique pour 40euros).
  • dvd aussi,
  • Pour la hifi et l’électronique on peut aussi trouver des perles.
  • fringues, sac, valise c’est selon les goûts
  • Bref ça vaut le coup de jeter un oeil.

Quand on connaît des bons producteurs/marchés près de chez soi et qu’on n’a pas d’idée particulière: ACHETER LOCAL/ARTISANAL

Souvent les marchés  et surtout les marchés de Noël débordent de producteurs locaux qui vendent leur produits. Attention à bien vérifier que c’est du local car de plus en plus on voit des marchés de Noël où tout vient de chine malheureusement.

  • savons artisanaux (attention à vérifier que c’est bien un savon FAIT A FROID et pas une pâte de savon qui a été coulée dans un moule),
  • de miel,
  • de gâteaux,
  • confitures et j’en passe.

Cela peut faire des petits cadeaux originaux et qui plairont à coups sûrs.

Enfin un dernier conseil, quand je ne sais pas quoi offrir j’offre quelque chose qui se mange dans un joli récipient en verre ou papier. Comme ça ça n’encombre pas (exit le gadget inutile) et ça n’est pas gaspillé 🙂

 

5 conseils qui feront du bien à la planète

Béa Johnson nous donne ces 5 conseils:

BJ

en français:

Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter

(et seulement dans cet ordre)

Explications.

REFUSER

Refuser ce dont on n’a pas besoin. Refuser de s’encombre, refuser les cadeaux et dons inutiles.

REDUIRE

Réduire sa consommation en général. L’évidence est là : nous n’aurons pas à jeter ce que nous n’avons pas consommé.

L’objectif du « zéro déchet » est donc de ne pas envahir nos maisons avec des éléments « superflus ».

REUTILISER

Pour tout ce que nous ne pouvons ni refuser, ni réduire, une solution : réutiliser.

Réutilisez ce que vous avez déjà :un torchon peut faire office de sac à salade dans le frigo. Privilégiez les choses qui peuvent vous servir pour plus d’une chose ou les vêtements que vous pouvez combiner avec plus qu’un seul pantalon…

RECYCLER

Recyclez ce que vous ne pouvez refuser, réduire ou réutiliser (penser au tri sélectif, tri pour des matériaux sensibles à recycler comme les piles, les ampoules…)

COMPOSTER

Pour tout le reste pensez au compostage et vos plantes vous diront Merci.

 

Pour info:

Mon chéri et moi nous produisons l’équivalent de 1 litre de déchets par mois 🙂

Aujourd’hui, la famille Johnson ne produit plus qu’1 litre de déchets par an (contre 240 chaque semaine auparavant).

 

Allez et si on essayait tous un peu?

A bientôt.

D.

plastique et emballage

Réduire son impact écologique: 5 gestes simples

Bonjour à tous.

Mon cher et tendre m’a suggéré d’écrire cet article et je l’en remercie 🙂

Nous pouvons tous réduire de façon notable nos déchets et réduire notre impact écologique afin d’éviter le gaspillage des ressources naturelles. Je vous donne ici une liste de quelques gestes simples à mettre en pratique

  1. Faire ses courses avec des cabas réutilisables.
  2. Acheter les fruits et légumes et tout ce qui est possible en vrac et sans sac plastique . Coller l’étiquette directement sur le fruit/légume ou au pire réutiliser vos vieux sacs plastiques.
  3. Buvez de l’eau du robinet. Economie d’argent et c’est meilleur pour la planète et pour vous d’autant plus que  l’eau en bouteille est souvent pire que l’eau du robinet.
  4. Avoir toujours une gourde remplie d’eau sur soi. Grosse économie d’argent car vous n’aurez pas à vous acheter une boisson dès que vous aurez soif et la planète vous dira merci.
  5. Ne pas gaspiller l’eau:
    1. Prenez des douches plutôt que des bains. Les douches traditionnelles ont un débit moyen allant de 12 à 40 L/min. Une douche de 5 minutes pouvant ainsi consommer de 60 et 200 litres d’eau. Réservez le bain pour un moment privilégié où vous en profiterez vraiment !
    2. Arrosez vos plantes/jardin avec de l’eau de récupération (eau de cuisson dès qu’elle a refroidit ou eau de pluie si vous avez un récupérateur). Arrosez votre jardin le soir, l’évaporation sera alors minimale.
    3. Ne pas laisser l’eau couler quand on prend un verre d’eau, quand on se brosse les dents et quand on fait la vaisselle. Une bonne méthode pour la vaisselle: un bac pour la vaisselle, un bac pour rincer et moins de produit de nettoyage. Quand vous vous lavez les dents, remplir un gobelet qui vous servira à vous rincer les dents.
    4. Mettre des mitigeurs sur vos robinets.
    5. Vérifiez que la chasse d’eau des toilettes ne fuit pas et vous pouvez également installer un système permettant d’économiser l’eau des toilettes. Les WC sont parmi les plus grands consommateurs d’eau ! En effet, ils représentent jusqu’à 40% de la consommation moyenne d’un ménage.
    6. Mettre un sceau dans la douche pour récupérer l’eau de chauffe et la réutiliser en cuisine ou pour vos plantes.

Pourquoi bannir les sacs plastiques ?

Chaque année, entre 500 et 1000 milliards de sachets plastiques sont utilisés dans le monde, selon une enquête de Greenberry. Selon plusieurs études, les sachets plastiques, dont la durée de vie varie entre 100 et 400 ans en fonction des conditions, ont des effets nocifs sur la faune et la flore aquatique. Les sachets plastiques, dans le milieu aquatique, provoquent une modification des écosystèmes (empêchant la lumière, pourtant nécessaire pour la photosynthèse des organismes végétaux, de pénétrer dans l’eau. Le développement des plantes aquatiques et la vie des animaux herbivores en est modifié).Les sachets plastiques constituent également un danger pour les grands animaux marins: tortues, cétacés et thons s’étouffent ou s’étranglent avec. Près de 40% du plastique produit sert à faire des emballages qui ont une durée de vie très limitée.

Produit à base du pétrole et plusieurs autres composants, le sachet plastique constitue une grande menace pour la santé des êtres humains. «La fumée produite par l’incinération des sachets plastiques contient des dioxines cancérigènes», fait remarquer un spécialiste de la santé humaine qui précise que les sachets plastiques provoquent le cancer.


 

Impact environnemental des bouteilles d’eau jetées

  • Plus de 200 millions de bouteilles d’eau sont jetées chaque jour dans le monde entier.
  • Il faut 200 ml de pétrole pour produire une bouteille en plastique. L’équivalent en pétrole de 10.000 bouteilles pourrait alimenter une voiture en carburant pendant une année.
  • D’énormes quantités de gaz à effet de serre sont émises par la fabrication de bouteilles en plastique.
  • Des millions de litres de carburant sont gaspillés chaque jour pour transporter l’eau en bouteille dans le monde entier.
  • Et surtout, quasiment toutes les études indépendantes menées sur l’eau en bouteille montrent une contamination par des bactéries et/ou des produits chimiques de synthèse.

Gaspillage de l’eau et chiffres

Dans un foyer, les consommations moyennes sont les suivantes :

  • Cuisson des aliments : de 3 à 10 litres
  • Chasse d’eau : de 10 à 12 litres
  • Douche : de 60 à 80 litres
  • Bain : de 150 à 200 litres
  • Lave-linge : environ 90 litres
  • Lave-vaisselle : de 25 à 60 litres
  • Lavage d’une voiture : de 300 à 400 litres
  • Arrosage des pelouses : de 17 à 20 litres par m2.

Pour le nettoyage, le jardinage la lessive et les WC nous n’avons pas besoin que l’eau soit potable. Sur les 19 % d’eau prélevés en France, seulement 2,5 % sont utilisés à des fins alimentaires, alors que les traitements pour la rendre potable coûtent chers. (Source : WWF.fr)

Environ 1,4 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, il est devenu impératif de réduire sa consommation afin de diminuer les inégalités et de préserver ce bien précieux pour les générations futures. Chaque Français en consomme en moyenne 150 litres par jour.

Des gestes simples et l’installation d’équipements peu coûteux vous permettraient de dépenser moins d’argent mais aussi de protéger l’environnement.

Quelques chiffres sur l’utilisation de l’eau :

* Pour produire 1kg de salade, il faut en moyenne 25 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de blé, il faut en moyenne 1 500 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de riz, il faut en moyenne 4 500 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de fromage, il faut en moyenne 1 100 litres d’eau
* Pour produire une tonne d’acier, il faut en moyenne 20 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne d’aluminium, il faut en moyenne 125 millions de litres d’eau.
* Pour produire une tonne de papier, il faut en moyenne 40 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne de plastique, il faut en moyenne 2 millions de litres d’eau
* Pour produire une voiture, il faut en moyenne 35 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne de médicaments, il faut en moyenne plus de 5 milliards de litres d’eau.

A bientôt.

D.

 


Pour en savoir plus:

http://www.lanouvelletribune.info/sante/14164-sachets-plastiques-l-environnement-en-souffrance-la-sante-humaine-en-danger

http://www.primewater.com/flessenwater-fr.html

http://www.economie-d-eau.com/gaspillage-de-l-eau/

http://www.bien-et-bio.info/economiseur-eau/

http://www.consoglobe.com/le-gaspillage-de-leau-dans-les-zones-touristiques-cg