Arroser ses plantes et gaspiller de l’eau ?

Bonjour à tous.

Alors je ne sais pas chez vous mais nous on a TRES TRES chaud depuis quelques jours… Du coup on arrose les plantes quasiment tous les jours et vu qu’on n’a pas de bac de récupération d’eau de pluie et qu’on n’a pas assez de reste d’eau de cuisson ça veut dire qu’on prend de l’eau du robinet pour arroser nos plantes…

L’eau c’est quelque chose auquel on ne fait pas trop attention et du coup  on a tendance à la gaspiller et c’est pas top. Concrètement pourquoi?

Tout d’abord, l’eau que l’on utilise quotidiennement pour boire, se laver, nettoyer le sol … a nécessité beaucoup d’énergie pour son extraction ainsi que pour sa dépollution.

D’autre part, les ressources mondiales en eau potable sont beaucoup plus restreintes que ce que l’on peut imaginer en observant un planisphère. 97,1% de l’eau terrestre se trouve dans les océans qui est de l’eau salée, et que l’on ne peut pas consommer. Il est bien sûr possible de rendre cette eau potable mais cela serait extrêmement coûteux !

1,4 milliard de personnes n’a aucun accès à de l’eau potable.

Le Gaspillage de l’eau et sa surconsommation amène de nombreuses conséquences :

  • Avant qu’elles ne puissent atteindre la mer, les rivières s’assèchent.
  • On ne retrouve plus d’eau dans les nappes souterraines.
  • S’approvisionner en eau coûte de plus en plus cher dans le monde.

Il est donc vital d’essayer au maximum, déjà à notre échelle de ne pas gaspiller cet « or bleu ».

Du coup, voici le top 3 des solutions pour ne pas ou moins gaspiller d’eau quand on arrose ses plantes:

  1. avoir un jardin-un balcon et laisser vos plantes se débrouiller avec l’eau de pluie (ça peut marcher pour certaines plantes régionales)
  2. arroser avec de l’eau récupérée: eau de pluie, eau de cuisson (en plus ça fait un engrais naturel pour les plantes à conditions d’attendre que l’eau soit froide) ou de eau de chauffe de la douche (parfait en automne-hiver)
  3. arroser en fin de journée quand l’évaporation est minimale, surtout en été (et oui c’est dommage de donner 1L d’eau à une plante et que 60% de l’eau s’évapore dans l’heure sans que la plante ait pu boire comme elle voulait).

Très bon week-end à tous et profitez bien des lacs, plages et autres joies de l’été 🙂

D.

Liste de choses à prendre pour les vacances

Bonjour.

C’est le moment des vacances et du coup je me suis dit que j’allais partager avec vous ma liste de choses à prendre pour les vacances.

C’est une liste non exhaustive, pour des vacances à l’étranger et à adapter selon la météo.

ListeVoyageAprendreEcobio
Je pars quasi-toujours avec mes papiers et des photocopies de mes papiers. J’ai également scanné mon passeport et ma carte d’identité et je pense que j’avais envoyé par mail ces documents à mes parents.

J’essaie de toujours partir avec du liquide pour ne pas arriver à l’aéroport et me rendre compte qu’il n’y a ni distributeur ni rien.

Je pars toujours avec une gourde que j’emmène partout, ça évite d’acheter des bouteilles d’eau en plastique. Je pars aussi toujours avec un petit en cas (biscuit maison, pomme, amandes ou sandwich ) car dans l’avion/train c’est rarement bon selon moi.

Je pars toujours aussi avec 2 mouchoirs en tissu. Hyper pratique en cas de rhume mais aussi comme serviette pour manger.

Je pars toujours avec un guide touristique ou des notes que j’ai pu trouver sur le net pour avoir quelques notions en arrivant.

Au niveau des vêtements j’essaie de prendre le minimum, 1 seul jean, 2-3 short et 1-2 robes. Je préfère laver mes sous-vêtements sur place avec le savon de Marseille que d’être trop chargée.

Pour les cosmétiques je prends aussi le minimum et les produits polyvalents sont ceux que je préfère. Le savon qui sert pour le visage, les cheveux, le corps et pour la lessive c’est parfait pour moi. 

Je prends toujours ma serviette micro-fibre. Ca évite de gaspiller l’eau dans les hôtels (serviette lavée même après 1seule utilisation)  et puis selon là où vous êtes il n’y a pas toujours du linge mis à disposition.

Si je prends du maquillage je ne prends pas de démaquillant (je n’ai pas de mascara watter-proof) mais je me lave le visage au savon et c’est ok.

Je prends une crème solaire et une crème pour le visage/corps que je fais moi même. Je prend un tout petit pot de déo maison qui ne prend pas de place.

Je prend un petit mélange d’huiles essentielles en cas de boutons, infections (arbre à thé avec un peu d’aloé véra) ou citronnelle diluée dans une huile comme anti-moustique.

J’ai toujours ma pince à épiler et mon cure-oreille.

J’essaie aussi d’être légère en chaussures: 1 paire de tongues, 1 paire de baskets et j’essaie de m’arrêter là.

J’ai acheté un grand flacon de nettoyant pour les mains (plus économique et moins d’emballage) et je remplie mon petit flacon de 5ml à chaque fois avant de partir en vacances. J’emmène juste le peti flacon en vacances et le gros flacon e sert juste de recharge (depuis 3ans)!

J’emmène toujours un petit-sac à dos  confortable et je ne prends pas mon sac à main.

Bref j’essaie au minimum de voyager léger et de ne pas gaspiller. Le fait de changer mes habitudes

  • alimentaires (plus aucun produit transformé, plus de fruits et légumes, produit fait-maison…) ,
  • vestimentaires (faire le trie régulièrement pour garder les pièces qui me correspondent…)
  • et cosmétiques (savon d’Alep qui me sert à tout par exemple, crème pour le corps maison, baume maison, déo maison, cure-oreille…)

m’a bien facilité la tâche car je n’emmène que ce dont j’ai besoin maintenant, il n’y a rien de superflue et beaucoup de choses sont polyvalentes 🙂

Voili voilou.

J’espère que cette liste vous inspirera pour vos vacances à venir.

Bon été à tous!

D.

 

Moteurs de recherche écolo

Bonjour à tous.

Alors aujourd’hui je voudrais vous parler de moteurs de recherche écolo. Et oui ça existe!

Concrètement c’est quoi ?

C’est un moteur de recherche qui:

  • reverse une partie de ses revenues à des associations écolo/environnementales/humanitaires,
  • participe à lutter contre la déforestation en finançant la plantation d’arbres.

Ecosia quand on clique il plante un arbre

Capture d’écran 2015-07-22 à 22.48.35Il reverse 80 % ou plus des revenus liés aux recherches pour planter des arbres.

Ecosia publie les reçus des dons qui sont faits à leurs partenaires de plantation d’arbres.

Résultats de Yahoo et de Bing améliorés grâce aux algorithmes d’Ecosia.

Ecosia neutralise toutes les émissions de CO2 liées aux recherches effectuées.

 

Ecogine, le petit français participatif et écolo

Capture d’écran 2015-07-22 à 22.49.08

L’association Ecogine.org est née en 2008. Elle a été créée par 3 étudiants de Polytech’Nantes.

Il reverse l’intégralité de ses recettes publicitaires à des associations environnementales. Les utilisateurs peuvent même voter pour quelles asso.

De plus, afin de limiter son impact sur l’environnement, Ecogine.org compense les gaz à effet de serre (GES) émis lors des recherches. Une partie de l’argent récolté par l’association Ecogine.org est ainsi redistribuée à l’association CO2 solidaire qui finance des projets visant à réduire les émissions de GES dues aux activités humaines.

 

Comme quoi juste changer sa page d’accueil/son moteur de recherche peut faire changer les choses!

Et vous quel moteur de recherche vous utilisez?

A bientôt.

D.

 

Exit la pilule: bilan après 6 mois

Bonjour à tous.

J’ai arrêté la pilule il y a 6 mois maintenant (déjà?!).

Je vous livrai ici mes observations à 1 semaine d’arrêt, 1 mois et 2 mois .

Après 6 mois voici ce que je peux vous dire de mon expérience.

Libido:

En hausse par rapport à quand j’étais sous pilule.

Cheveux:

Mes cheveux sont moins gras qu’avant l’arrêt de la pilule mais j’ai aussi beaucoup changé ma façon de manger et de me laver depuis ces derniers 6-18 mois).

Peau:

Je suis passée par une phase peau pas très jojo. Et oui c’est arrivé entre le 2 et 6ème mois: petits à gros boutons douloureux un peu partout et même dans le cou (l’horreur). J’ai diminué ma consommation de produit laitier et de sucre pour essayer de lutter contre ce problème. Je me suis mise à boire quotidiennement de la tisane d’achillée millefeuille. Je parle de la crème « SOS boutons » que j’utilisais et de la tisane ici. Ca m’a bien aidée et maintenant je retrouve une peau presque nette (ouf 🙂 ).

Bien-être général:

  • Je « sens » arriver mes règles, c’est assez surprenant.
  • Mes règles sont légèrement douloureuses le premier jour ou juste avant mais c’est tout.
  • Je suis plus fatiguée et j’ai des sautes d’humeur la veille et/ou pendant les règles.
  • Je me sens plus libre  et plus heureuse et je pars en week-end/vacances l’esprit tranquille.

 

Ma nouvelle contraception:

  • Beaucoup de gens me demande ce que j’utilise aujourd’hui comme contraception. J’ai voulu passer au stérilet mais vu le prix élevé et le fait que je ne pensais pas le garder plus de 2 ans je me suis dit que je passerais sûrement au stérilet plus tard.
  • J’utilise la symptothermie accompagnée de préservatif/diaphragme.
  • Il est vrai que la pilule est confortable, il suffit (juste) de la prendre et on ne pense à rien. Dès qu’on passe à des méthodes plus douces il y a une phase d’adaptation plus ou moins longue. Pour ma part je ne maîtrise pas encore la symptothermie ni le diaphragme mais j’apprends beaucoup sur mon corps.
  • Le mieux est de discuter avec votre gynécologue en lui expliquant pourquoi vous ne voulez plus prendre la pilule et essayer de trouver ensemble une contraception adaptée.

Economie:

Sachant que ma pilule n’était pas remboursée et étais assez chère j’économise environ 10€/mois.

En ce qui me concerne je suis vraiment heureuse d’avoir arrêté et pour rien au monde je ne voudrais revenir à la pilule malgré les désagréments que j’ai rencontré et le fait que je ne maîtrise pas encore à 100% ma nouvelle contraception.

Si vous avez des questions ou remarque n’hésitez pas.

D.

Mes économies depuis l’Ecobio

Bonjour à tous.

Voilà cela fait 1,5 ans que je me suis mise à l’Ecobio. Près de 18 mois d’essaies en tout genre, de réussites, de gros loupés (si si), de surprises et… d’économies!

Cela faisait longtemps que je voulais compter les économies faites depuis que:

J’ai essayé de compté ce que cela me coûtait avant et après l’Ecobio. Je n’étais pas une grande consommatrice de produits de beauté, maquillage ni même produits ménagers, j’avais juste le minimum je dirais.

Voici un récapitulatif de mes dépenses que j’ai essayé d’estimer par mois. Notez que pour le ménage ce sont les estimations pour un F4 où nous vivons à 2.

economie

Bref pour quelqu’un comme moi qui ne se maquille que rarement, n’utilisais pas beaucoup de produits ni pour le corps ni pour le visage et avait le minimum des produits pour le ménage j’ai estimé à 360€ les économies que je réalise par an. Je trouve ça énorme sachant que je n’était pas déjà une grande consommatrice.

C’est en ménage et en hygiène féminine que la différence est la plus grande.

Cela me paye le billet pour les vacances de cet été 🙂

Et vous alors qu’elles seraient vos économies ?

A bientôt.

D.

La solution pour sauver le monde…

Bonjour.

Il y a quelque temps avec une amie on discutait pour savoir quelle était la solution pour « sauver le monde, la planète ». Nous les hommes, si intelligent que nous sommes chaque jour nous détruisons un peu plus la planète qui nous fait vivre.

Quelques chiffres alarmant:

  • La pollution atmosphérique provoque 1,56 million de décès par an en Asie.
  • Les espèces disparaissent au moins 100 fois plus rapidement que le rythme naturel et de manière irréversible. Certaines communautés en Himalaya en viennent à politiser à la main faute d’insectes
  • 13 millions d’hectares de forêt sont défrichés tous les ans soit l’équivalent d’environ 22 terrains de football! Pourtant les forêts contribuent à atténuer le changement climatique,
  • Les forêts tropicales, qui abritent 70 à 90% de la biodiversité continentale, disparaissent pour répondre aux besoins des pays riches tout en exploitant les populations locales qui en sortent appauvries.
  • La population humaine a été multiplié par quatre en un siècle tandis que la consommation d’énergie et de matières premières a été augmentée d’un facteur 10.
  • 2 milliards de personnes seront en situation de pénurie d’eau d’ici à 2025, probablement 3 milliards en 2050.
  • La pression de l’humanité dépasse la capacité de notre planète à absorber nos pollutions et à se régénérer: nous utilisons 1,2 planètes alors qu’il n’en existe qu’une seule…

Source de tous ces chiffres ici.

En détériorant la planète et en modifiant l’équilibre climatique nous compromettons gravement notre avenir: en seulement quelques siècles nous avons épuisé et gâché des ressources que la Terre avait façonnées pendant des centaines de millions d’années.

Bref tout ceci est bien déprimant et on se dit qu’on ne peut rien faire mais c’est faux!

Nous pouvons tous faire de petits gestes qui participeront à faire bouger les choses. Et LA solution qui pourrait sauver la planète c’est DE REDUIRE!

Oui réduire, réduire sa consommation en générale, réduire le gaspillage de l’eau, des ressources… Là comme ça on se dit que c’est impossible mais si, il suffit de:

Alimentaire:

  • Acheter juste ce dont on a besoin pour éliminer le gaspillage alimentaire,
  • Recycler les légumes un peu flétris en soupe et les fruits en compote ou confiture,
  • Congeler plutôt que jeter,
  • Ou sinon d’inviter des amis pour finir les restes 🙂
  • Faire ses courses avec des cabas plutôt que d’acheter à chaque fois des sacs qui vous encombreront à la longue.

Appareils électroniques

  • En prendre soin pour qu’ils durent longtemps,
  • Faire le trie régulièrement,
  • Essayer de réparer avant de changer,
  • Bien réfléchir et définir ses besoins avant d’acheter pour être sûre que l’achat comblera un réel besoin et répondra à TOUTES nos attentes (je ne compte pas le nombre de fois oû j’ai acheté quelque chose car c’était à la mode ou car tout le monde en avait un ou tout simplement car j’avais besoin de compenser un chagrin ou une frustration)

Vêtements

  • En prendre soin pour qu’ils durent plus longtemps,
  • Réparer plutôt que jeter (refaire un ourlet, recoudre un bouton…),
  • Faire le trie régulièrement afin de ne pas avoir une armoire trop encombrée.
  • Ne garder que ce dont on n’a besoin,
  • Dans la mesure du possible ne pas acheter de neuf,
  • Faire des brocantes,
  • Faire des soirées échange de vêtement avec des amies (j’en ai testé une le week-end dernier et c’est super de voir ces anciens vêtements avoir une 2ème vie et de trouver des nouveaux vêtements pour soi)

Eau

  • Prendre des douches plutôt que des bains,
  • Récupérer l’eau de pluie ou de cuisson pour arroser ses plantes,
  • Ne pas faire couler l’eau du robinet pour rien (remplir e bac pour faire la vaisselle, remplir un verre pour se brosser les dents…)…

 

Béa Johnson nous donne ces 5 conseils:

BJ

en français:

Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter

(et seulement dans cet ordre)

Refuser de s’encombre, refuser les cadeaux et dons inutiles.

Réduire sa consommation en général (s’applique donc à tout).

Réutiliser ce que vous avez déjà (un torchon peut faire office de sac à salade dans le frigo, privilégies les choses qui peuvent vous servir pour plus d’une chose ou les vêtements que vous pouvez combiner avec plus qu’un seul pantalon …)

Recycler ce que vous devez jeter ou ne pouvez réutiliser,

ET Enfin si vous ne pouvez recycler: composter.

 

En plus tout cela vous permettra de faire d’énormes économies 😉

Sur ce je vous souhaite une très bonne semaine.

D.

 

Quelques liens pour aller plus loin

en français

en anglais

 

2 semaines à manger Bio, résultat bluffant

Bonjour.

Aujourd’hui je vais vous parler de cette étude que j’ai trouvé intéressante.

On a demandé à une famille (2 adultes de 39 et 40 ans et leur 3 enfants âgés de 3, 10 et 12 ans) de manger pendant 1 semaine de la nourriture non bio (ne pas changer leurs habitudes) puis les 2 semaines suivantes tout à été remplacé par du bio.

Etant donné que les détergents et habits neufs peuvent aussi contenir des pesticides (et oui) on leur a demandé de ne pas porter de vêtements neufs ou de ne pas utiliser de linge neuf. Les détergents non organiques ont été remplacés aussi. La famille utilisait déjà des produits de beauté bio.

L’urine de chaque membre était collectée le matin à jeun puis analysée.

Un total de 7 échantillons pendant la semaine « non-bio » et 14 échantillons pendant les 2 semaines « bio » ont ainsi été récoltés.

Après analyses les chercheurs ont conclus que le fait de manger bio a réduit de 9,5 fois l’exposition aux pesticides et diminue ainsi le risque de souffrir des effets négatifs à long terme d’ingurgiter des pesticides.

Le bio n’est pas seulement bon pour la planète mais aussi pour l’homme.

Les détails de l’étude (anglais) ici.

La vidéo (anglais) ici. A la fin on voit les taux de pesticides résiduels pour chaque individus avant et après les 2 semaines « bio »…

Sur ce a bientôt.

D.

 

 

5 conseils qui feront du bien à la planète

Béa Johnson nous donne ces 5 conseils:

BJ

en français:

Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter

(et seulement dans cet ordre)

Explications.

REFUSER

Refuser ce dont on n’a pas besoin. Refuser de s’encombre, refuser les cadeaux et dons inutiles.

REDUIRE

Réduire sa consommation en général. L’évidence est là : nous n’aurons pas à jeter ce que nous n’avons pas consommé.

L’objectif du « zéro déchet » est donc de ne pas envahir nos maisons avec des éléments « superflus ».

REUTILISER

Pour tout ce que nous ne pouvons ni refuser, ni réduire, une solution : réutiliser.

Réutilisez ce que vous avez déjà :un torchon peut faire office de sac à salade dans le frigo. Privilégiez les choses qui peuvent vous servir pour plus d’une chose ou les vêtements que vous pouvez combiner avec plus qu’un seul pantalon…

RECYCLER

Recyclez ce que vous ne pouvez refuser, réduire ou réutiliser (penser au tri sélectif, tri pour des matériaux sensibles à recycler comme les piles, les ampoules…)

COMPOSTER

Pour tout le reste pensez au compostage et vos plantes vous diront Merci.

 

Pour info:

Mon chéri et moi nous produisons l’équivalent de 1 litre de déchets par mois 🙂

Aujourd’hui, la famille Johnson ne produit plus qu’1 litre de déchets par an (contre 240 chaque semaine auparavant).

 

Allez et si on essayait tous un peu?

A bientôt.

D.

plastique et emballage

Réduire son impact écologique: 5 gestes simples

Bonjour à tous.

Mon cher et tendre m’a suggéré d’écrire cet article et je l’en remercie 🙂

Nous pouvons tous réduire de façon notable nos déchets et réduire notre impact écologique afin d’éviter le gaspillage des ressources naturelles. Je vous donne ici une liste de quelques gestes simples à mettre en pratique

  1. Faire ses courses avec des cabas réutilisables.
  2. Acheter les fruits et légumes et tout ce qui est possible en vrac et sans sac plastique . Coller l’étiquette directement sur le fruit/légume ou au pire réutiliser vos vieux sacs plastiques.
  3. Buvez de l’eau du robinet. Economie d’argent et c’est meilleur pour la planète et pour vous d’autant plus que  l’eau en bouteille est souvent pire que l’eau du robinet.
  4. Avoir toujours une gourde remplie d’eau sur soi. Grosse économie d’argent car vous n’aurez pas à vous acheter une boisson dès que vous aurez soif et la planète vous dira merci.
  5. Ne pas gaspiller l’eau:
    1. Prenez des douches plutôt que des bains. Les douches traditionnelles ont un débit moyen allant de 12 à 40 L/min. Une douche de 5 minutes pouvant ainsi consommer de 60 et 200 litres d’eau. Réservez le bain pour un moment privilégié où vous en profiterez vraiment !
    2. Arrosez vos plantes/jardin avec de l’eau de récupération (eau de cuisson dès qu’elle a refroidit ou eau de pluie si vous avez un récupérateur). Arrosez votre jardin le soir, l’évaporation sera alors minimale.
    3. Ne pas laisser l’eau couler quand on prend un verre d’eau, quand on se brosse les dents et quand on fait la vaisselle. Une bonne méthode pour la vaisselle: un bac pour la vaisselle, un bac pour rincer et moins de produit de nettoyage. Quand vous vous lavez les dents, remplir un gobelet qui vous servira à vous rincer les dents.
    4. Mettre des mitigeurs sur vos robinets.
    5. Vérifiez que la chasse d’eau des toilettes ne fuit pas et vous pouvez également installer un système permettant d’économiser l’eau des toilettes. Les WC sont parmi les plus grands consommateurs d’eau ! En effet, ils représentent jusqu’à 40% de la consommation moyenne d’un ménage.
    6. Mettre un sceau dans la douche pour récupérer l’eau de chauffe et la réutiliser en cuisine ou pour vos plantes.

Pourquoi bannir les sacs plastiques ?

Chaque année, entre 500 et 1000 milliards de sachets plastiques sont utilisés dans le monde, selon une enquête de Greenberry. Selon plusieurs études, les sachets plastiques, dont la durée de vie varie entre 100 et 400 ans en fonction des conditions, ont des effets nocifs sur la faune et la flore aquatique. Les sachets plastiques, dans le milieu aquatique, provoquent une modification des écosystèmes (empêchant la lumière, pourtant nécessaire pour la photosynthèse des organismes végétaux, de pénétrer dans l’eau. Le développement des plantes aquatiques et la vie des animaux herbivores en est modifié).Les sachets plastiques constituent également un danger pour les grands animaux marins: tortues, cétacés et thons s’étouffent ou s’étranglent avec. Près de 40% du plastique produit sert à faire des emballages qui ont une durée de vie très limitée.

Produit à base du pétrole et plusieurs autres composants, le sachet plastique constitue une grande menace pour la santé des êtres humains. «La fumée produite par l’incinération des sachets plastiques contient des dioxines cancérigènes», fait remarquer un spécialiste de la santé humaine qui précise que les sachets plastiques provoquent le cancer.


 

Impact environnemental des bouteilles d’eau jetées

  • Plus de 200 millions de bouteilles d’eau sont jetées chaque jour dans le monde entier.
  • Il faut 200 ml de pétrole pour produire une bouteille en plastique. L’équivalent en pétrole de 10.000 bouteilles pourrait alimenter une voiture en carburant pendant une année.
  • D’énormes quantités de gaz à effet de serre sont émises par la fabrication de bouteilles en plastique.
  • Des millions de litres de carburant sont gaspillés chaque jour pour transporter l’eau en bouteille dans le monde entier.
  • Et surtout, quasiment toutes les études indépendantes menées sur l’eau en bouteille montrent une contamination par des bactéries et/ou des produits chimiques de synthèse.

Gaspillage de l’eau et chiffres

Dans un foyer, les consommations moyennes sont les suivantes :

  • Cuisson des aliments : de 3 à 10 litres
  • Chasse d’eau : de 10 à 12 litres
  • Douche : de 60 à 80 litres
  • Bain : de 150 à 200 litres
  • Lave-linge : environ 90 litres
  • Lave-vaisselle : de 25 à 60 litres
  • Lavage d’une voiture : de 300 à 400 litres
  • Arrosage des pelouses : de 17 à 20 litres par m2.

Pour le nettoyage, le jardinage la lessive et les WC nous n’avons pas besoin que l’eau soit potable. Sur les 19 % d’eau prélevés en France, seulement 2,5 % sont utilisés à des fins alimentaires, alors que les traitements pour la rendre potable coûtent chers. (Source : WWF.fr)

Environ 1,4 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, il est devenu impératif de réduire sa consommation afin de diminuer les inégalités et de préserver ce bien précieux pour les générations futures. Chaque Français en consomme en moyenne 150 litres par jour.

Des gestes simples et l’installation d’équipements peu coûteux vous permettraient de dépenser moins d’argent mais aussi de protéger l’environnement.

Quelques chiffres sur l’utilisation de l’eau :

* Pour produire 1kg de salade, il faut en moyenne 25 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de blé, il faut en moyenne 1 500 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de riz, il faut en moyenne 4 500 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de fromage, il faut en moyenne 1 100 litres d’eau
* Pour produire une tonne d’acier, il faut en moyenne 20 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne d’aluminium, il faut en moyenne 125 millions de litres d’eau.
* Pour produire une tonne de papier, il faut en moyenne 40 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne de plastique, il faut en moyenne 2 millions de litres d’eau
* Pour produire une voiture, il faut en moyenne 35 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne de médicaments, il faut en moyenne plus de 5 milliards de litres d’eau.

A bientôt.

D.

 


Pour en savoir plus:

http://www.lanouvelletribune.info/sante/14164-sachets-plastiques-l-environnement-en-souffrance-la-sante-humaine-en-danger

http://www.primewater.com/flessenwater-fr.html

http://www.economie-d-eau.com/gaspillage-de-l-eau/

http://www.bien-et-bio.info/economiseur-eau/

http://www.consoglobe.com/le-gaspillage-de-leau-dans-les-zones-touristiques-cg

No impact man: comment réduire son empreinte écologique à zéro

Bonjour.

J’ai lu le livre No impact Man récemment. Il y a également un film.

Durant un an, un New-yorkais a réduit l’empreinte carbone de sa famille à zéro. Il a débranché sa télé, éteint l’electricité, et mange local. Plus qu’une réflexion sur nos modes de vies actuels, son blog, son livre et son film sont le feuilleton d’une véritable aventure humaine contée avec un humour décapant.

Voici la bande annonce:

Et voici le film:

http://www.filmsforaction.org/watch/no_impact_man/

 

Un bon moyen de re-penser et re-définir ses besoins et envies 🙂

Bon film à tous.

D.