cire1

Cire orientale maison au sucre, miel et citron. Mniam!

Bonjour à tous.

Cela fait un moment que je voulais essayer de faire de la cire orientale moi-même car j’utilise un épilateur électrique mais je trouve le résultat pas aussi bon qu’avec la cire. En plus c’est écolo, (biodégradable) et fabriquer sa propre cire c’est super économique: 1€ pour 500g de cire!

J’avais commencé mes recherches et avais vu que c’était assez compliqué. Je me suis armée de patience, j’ai sélectionné 2 recettes que j’ai essayée sans succès.

  • Ma première tentative a cristallisée (pas assez d’eau ? je n’en sais rien).
  • Ma deuxième tentative a complètement caramélisée et c’est devenu dur et cassant.
  • Ma Xième tentative  était presque bien, la cire était malléable mais ça ne collait pas du tout et ça n’arrachait pas les poils, pourquoi je n’en sais rien.

Le fait est que après toutes ces tentatives j’ai revu mes recherches et j’ai lu BEAUCOUP BEAUCOUP d’articles sur la question avant de choisir une nouvelle recette.

La recette « gagnante » la voici. Merci à Cosmessence Bio qui fournit la recette et toutes les explications pas à pas.

cire1

– Tout d’abord, le matériel nécessaire !
Pour faire votre cire, il vous faut :

–  Une casserole,
–  Une cuillère en bois ou spatule,
– vos ingrédients,
– les pots et contenants nécessaires, et de quoi les peser (ou mesurer), mais surtout…
–  Un thermomètre de cuisine !! (qui va jusqu’à 140° au moins )

Aucun des ingrédients de bases, indispensables, ne doit être oublié! (Exit les recettes qui disent qu’on peut faire la cire juste avec de l’eau et du sucre)

La recette de base d’une cire au sucre s’écrit donc ainsi : 

  • Sucre en poudre : 70%
  • Eau  : 15%
  • Jus de citron : 10%
  • Miel liquide : 5%

Pour ma part j’ai pris 70g sucre, 15g d’eau, 10g de jus de citron et 5g de miel. Cela m’a suffit pour faire les 1/2 jambes.

Pas à pas pour une fabrication réussie :

1/ Versez le sucre dans la casserole avec l’eau et le jus de citron,
mélangez, et placez sur feu doux en mélangeant régulièrement et délicatement avec une cuillère en bois, jusqu’à obtenir un sirop limpide : le sucre a alors fondu, il donne un sirop limpide.
Il va ensuite commencer son ébullition…
A partir de là, on ne touche plus à la préparation, on laisse le caramel se faire !

2/ Votre caramel va commencer à « mousser » de façon dense, dès les 100/105°C,
et plus ou moins selon le sucre et l’acidifiant que vous utilisez. Baisser à peine feu si nécessaire, et casser la mousse si vous avez peur qu’elle déborde.
La température va stagner un petit peu autour des 110° pendant quelques minutes,
le temps que l’excédent d’eau s’évapore, puis elle va continuer d’augmenter progressivement.
Le feu n’a pas besoin d’être plus fort! Laissez le caramel se faire !

A partir de là, le thermomètre ne doit plus quitter votre préparation, et vos yeux ne plus quitter le thermomètre…
3/ Vers les 110°, les bulles sont plus nombreuses, et plus petites, la préparation redevient un peu plus transparente et plus sirupeuse.
Si vous utilisez du sucre brun, la préparation peut rester très mousseuse jusqu’à la fin de la fabrication… Pas d’inquiétude !

Puis la cire va commencer légèrement à dorer…

4/ Dès que votre thermomètre vous affiche les 130°C, ôtez votre casserole du feu : 
On appelle ce stade de cuisson du sucre le  « sucre au boulé » : votre préparation a la capacité de former une boule molle et malléable.
Au delà de 135°, vous obtiendrez un caramel dur et cassant : il ne faut donc pas dépasser cette température!
5/ Or du feu, ajoutez tout de suite votre miel, ainsi que la glycérine si vous en utilisez dans la recette, puis mélangez doucement pour bien homogénéiser votre préparation quelques secondes;
transvasez ensuite votre caramel, sans attendre, dans les récipients prévus à cet effet.

Attention ! A ce stade, votre préparation est encore très liquide, elle est très très chaude!! Ne la touchez pas : vous pourriez sérieusement vous brûler !!
Pas d’inquiétude concernant la texture : elle va s’épaissir !

Laissez la seulement refroidir… Tranquillement !

6/ Au bout de quelques instants, votre cire aura refroidi :
elle prendra de la consistance en refroidissant; Si vous êtes pressé de l’utiliser : procédez à un bain Marie froid.

Utilisation :

Dans son article elle explique aussi comment utiliser la cire de façon optimale. Il faut que la peau soit propre et sèche avant utilisation. J’ai procédé de la même façon qu’avec la cire du commerce et ça marche bien.

 

cire2

Astuce Ecobio: vous pouvez fabriquer vos propres bandes de coton. C’est ce que j’ai fait en coupant des rectangles dans du tissus 100% coton blanc assez épais que j’avais. Cela marche très bien et se rince bien sous l’eau chaude.

Sinon si vous avez de vielles bandes de coton ou sinon vous pouvez en acheter des réutilisables.

 

J’espère que cette recette vous satisfera autant que moi!

A bientôt.

D.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *