Exit la Pillule: semaine 1

Bonjour à tous et bonne année!

Je commence 2015 sans pilule, ça y est j’ai arrêté!

Aujourd’hui je fête ma 1ère semaine sans (je rêve ou on dirait une toxico?!).

Car oui il faut le dire la pilule c’est un peu comme une drogue.

Certes ça a un effet génial et non négligeable: ça empêche de tomber enceinte mais le prix à payer n’est pas moindre:

  • des céphalées (mal de tête),
  • prise de poids, acné, séborrhée (augmentation anormale de la sécrétion de sébum),
  • chute de cheveux,
  • nausées,
  • une prise de poids (moins de risque avec les pilules minidosées),
  • des petits saignements vaginaux (plus fréquents avec des pilules faiblement dosées),
  • des douleurs pelviennes (notamment avec les pilules minidosées),
  • une aménorrhée (absence de règles),
  • des jambes lourdes ou des varices (chez les femmes prédisposées).

Et vous vous rappelez le scandale avec les pilules de 3ème génération et le risque accru de thrombose veineuse (formation d’un caillot dans une veine) ? Des détails ici. Plus d’info sur la pillule  et ses effets secondaires ici.

L’argument qui a finit de me motiver à arrêter c’est que la pilule a aussi un impact sur l’environnement.

En raison du très grand nombre de femmes qui utilisent des contraceptifs hormonaux, notamment la pilule, on retrouve de plus en plus ces hormones dans l’environnement, et en particulier dans les eaux des fleuves en aval des grandes villes.

Cette pollution hormonale, qui n’est pas supprimée par les traitements des eaux usées, perturbe gravement la différenciation sexuelle chez les poissons. On parle de perturbation endocrinienne…

Alors voilà. J’ai fêté ma 1ère semaine sans pilule.

Mes observations:

  • libido en hausse mais est-ce un réel effet ou est-ce dans ma tête ???
  • peau et cheveux moins gras (mais attention je ne peux pas dire si c’est lié à la pilule car depuis 6 mois j’ai changé ma façon de manger, de me laver et j’ai aussi diminué la pilule progressivement pendant 4mois, en me protégeant à côté bien sûr),
  • quelques boutons mais rien de choquant pour le moment.

Je vous donnerais de mes nouvelles à ce niveau après 1 mois d’arrêt, 2 mois etc…

A bientôt.

D.

12 réponses
  1. JULE
    JULE dit :

    Je ne prends plus la pilule depuis le mois de juin 2014 car je ne ressentais plus le besoin de la prendre (il faut savoir que j’avais commencé à la prendre pour contrôler mes – très désagréables – symptômes en début de cycle plutôt que pour prévenir une grossesse). La pilule a un peu aidé à avoir des règles « un peu plus » agréable, mais c’est en changeant mes habitudes alimentaires que ces symptômes ont complètement disparu. Et comme toi, le côté pas très « écolo » de la pilule, et aussi le prix, m’a convaincu de la laisser tomber! 😉

    Répondre
      • JULE
        JULE dit :

        @VivreEcobio : Ça n’a jamais aussi bien été! Je n’ai plus aucun symptôme avant et pendant mes règles (sauf, parfois, un petit bouton sur le visage quand je suis un peu plus fatiguée ou plus stressée qu’à l’habitude). Et depuis le mois dernier, je suis passée à la coupe menstruelle… disons que maintenant, mes jours de règles ne sont plus du tout un inconvénient! 😀

        Répondre
  2. Mimii
    Mimii dit :

    Après avoir pris la pilule pendant 12-13 ans, je l’ai arrêté il y a un peu plus de 2 ans et il y a une grande différence ! Des points positifs comme négatifs mais j’imagine que cela dépend de chaque personne. Pour ma part, je supportais parfaitement ma pilule, je n’avais ni maux de tête, ni prise de poids, ni boutons, ni aucun maux que tu as énuméré.

    Les points positifs que j’ai observé sont :
    – une meilleure écoute de son propre rythme (je sais reconnaître quand j’ovule),
    – les rapports sexuels sont beaucoup plus agréables (meilleure lubrification et petite augmentation de la libido),
    – économies (même s’il faut acheter des préservatifs pour les jours risqués ou du moins c’est la solution pour laquelle j’ai opté),
    – l’aspect écologique (moins de pollution) et naturel.

    Les points négatifs :
    – l’acné ! Les premiers mois ont été très difficiles car j’avais un bouton très disgracieux et surtout douloureux aux moments clés des cycles (ovulation et règle). Cela va mieux maintenant et je sais mieux les gérer (merci l’HE d’arbre à thé)
    – cycles irréguliers la première année, parfois 24 jours, parfois 35 voire 55 jours si contrariétés…
    – règles très (très très) douloureuses et abondantes
    – grosse fatigue physique et morale quelques jours avant et pendant mes règles

    Oui cela fait beaucoup de points négatifs ! Mais rien d’insurmontable. Je ne dis pas que je n’y reviendrais pas un jour (on ne sait jamais) mais pour l’instant je reste « nature ».

    Répondre
    • VivreEcobio
      VivreEcobio dit :

      Oui je suis d’accord pour ce qui est des points positifs.
      … et aussi pour les points négatifs 🙂
      Mais quelle joie d’être à l’écoute de son propre rythme et de redécouvrir son corps 🙂
      Bravo pour ton arrêt en tout cas!

      Répondre
  3. elena
    elena dit :

    Bonjour,
    Je suis tombée sur votre blog par hasard et l’article m’a interpelé.
    Quelle alternative avez-vous trouvé à la pilule pour empêcher une grossesse ( mis à part les préservatifs) ? En fait, je commence de plus en plus à me tourner vers le naturel que ce soit pour l’alimentation, cosmétiques etc et je sais très bien que la pilule est très mauvaise pour notre santé. Sauf que je n’ai que 19 ans et la vie devant moi, alors je ne voudrais surtout pas risquer de tomber enceinte. Les préservatifs j’en utilisais au début de ma relation avec mon chéri, mais ils se cassaient très souvent et c’était la galère, je n’étais jamais tranquille.
    Merci d’avance si vous répondez à mon commentaire 🙂

    Répondre
    • VivreEcobio
      VivreEcobio dit :

      Bonjour.
      A ce jour c’est préservatifs, diaphragme et symptothermie (étude du cycle naturel pour identifier les périodes à risque).
      Le mieux est que tu en parle à ton gynécologue pour que vous trouviez ensemble une solution adaptée à ta situation. Peut être que le stérilet serait une bonne option si tu ne veux penser à rien et il se met pour du long terme (5ans je crois).
      Bon courage pour ta quête et pour trouver des alternatives naturelles. Sache que ça te prendre un peu de temps de trouver quelque chose qui te convient mais c’est tellement agréable de passer au naturel 🙂

      Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] vous livrai ici mes observations à 1 semaine d’arrêt, 1 mois et 2 […]

  2. […] vous faisais part de mes observations après 1 semaine ici et 1 mois […]

  3. […] Je vous faisais part de mes observations après 1 semaine ici. […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *