Articles

Galet de massage hydratant

Bonjour à tous.

 

Pour la journée de la Terre je vous propose une recette toute douce pour notre peau et la planète.

A utiliser le soir sur le corps avant de se coucher. C’est un vrai délice pour la peau et ça sent super bon.

 

Version huile de Coco et Palmarosa (environ 2 muffins ou 5 petits cannelés)

  • 50g d’huile de coco (protectrice, adoucissante et émolliente sur la peau)
  • 10g d’huile de colza (revitalisante, antioxydante, adoucissante et protectrice, grâce à sa richesse en vitamine E)
  • 3g de cire de candelila ou d’abeille (protectrice et assainissante pour la peau)
  • 2 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa
  • 2 gouttes de conservateur: huile de pépin de raison ou vitamine E (facultatif)
  • des moules en silicone (2 muffins ou à cannelés ou autre)

Version beurre de Cacao et Orange douce (environ 2 muffins ou 5 petits cannelés)

  • 50g de beurre de cacao (antioxydant, parfait pour lutter contre le vieillissement cutanénourrissant et apaisant, raffermissant et lipolytique)
  • 10g d’huile de colza (revitalisante, antioxydante, adoucissante et protectrice, grâce à sa richesse en vitamine E)
  • 1g de cire de candelila ou d’abeille (protectrice et assainissante pour la peau)
  • 2 gouttes d’huile essentielle d’orange douce
  • 2 gouttes de conservateur: huile de pépin de raison ou vitamine E (facultatif)
  • des moules en silicone (2 muffins ou à cannelés ou autre)

Recette

  1. Bien désinfecter tous vos ustensiles et contenants (je fais bouillir ou je désinfecte avec de l’alcool à 90°).
  2. Faites fondre au bain marie vos huiles solides (coco, beurre de cacao, cire de candela ou d’abeille).
  3. Ajoutez ensuite votre huile liquide (colza).
  4. Mélangez. Quand c’est homogène ajoutez l’huile essentielle et le conservateur.
  5. Versez dans vos moules en silicone et mettre 15-30min au frigo.
  6. Démoulez et mettre dans un contenant (propre et désinfecté) qui restera au frigo.
  7. C’est prêt!

galet1

galet2

Utilisation

Les galets de massage doivent se garder au frigo et fondent au contact de la peau (avec la chaleur de la peau).

Lavez vous les mains puis appliquez directement sur vos jambes, vos mains…

A bientôt.

D.

 

Produit vaisselle Ecobio: 5-6 ingrédients

Bonjour à tous

On me demande souvent si j’ai une recette de produit vaisselle.

Je vous en donne une ici, à vous de juger si vous l’adopterais ou pas. J’en ai essayé des tas et je ne suis en générale qu’à 60-70% satisfaite. Je préviens par avance, cela ne mousse pas (beaucoup) et peux laisser certaines choses un peu grasse… Mais prix imbattable et pas de cochonneries dans les ingrédients!

PV

Ingrédients pour 500ml

  • 1 bouteille vide de 500ml
  • 15g de savon de Marseille ou de savon noir
  • 400ml d’eau
  • 1 càc de bicarbonate de sodium
  • 1 càS de vinaigre blanc
  • 1 càS de cristaux de soude
  • 20 gouttes d’HE au choix (Huile Essentielle facultative)

Recette

  1. Faire chauffer l’eau avec le savon pour bien le diluer (faire tout cela dans une casserole avec bec verseur idéalement ou utiliser un entonnoir pour verser ensuite )
  2. Ajouter le bicarbonate, vinaigre blanc, cristaux de soude et H.E (si besoin).
  3. Laisser refroidir.
  4. Verser dans votre flacon/bouteille vide.

Pas de mousse mais c’est assez efficace.

Secouez énergiquement avant chaque utilisation.

A bientôt.

D.

 

Produit pour lave-vaisselle Ecobio: 4 ingrédients (sans cristaux de soude)

Bonjour à tous.

Alors selon les pays il est plus ou moins difficile de trouver certains produits. En France l’acide citrique peut être problématique. En Allemagne c’est plutôt les cristaux de soude.

Voici donc une recette de produit pour votre lave-vaisselle sans cristaux de soude particulièrement adaptée si vous vivez en Allemagne. Une autre recette avec cristaux de soude et acide citrique disponible ici et sans acide citrique ici.

Pas de réaction ici, on obtient une poudre que l’on utilise à raison de 1 cuillère à soupe/tournée.

poudre

Ingrédients:

  • 1 bocal d’au moins 1L
  • 300g d’acide citrique
  • 300g de Waschsoda (ou carbonate de sodium en français, formule: Na2CO3)
  • 300g Natron (ou bicarbonate de sodium en français, formule: NaHCO3)
  • 125g de gros sel

Recette

Tout mélanger dans le pot hermétique. Voilà c’est prêt!

Utilisation: 1 cuillère à soupe/tournée.

Pour de meilleurs résultats, ajouter du vinaigre blanc dans le distributeur de rinçage.

poudre2

De quoi faire tourner le lave-vaisselle sans problème pendant les fêtes!

Joyeux Noël à tous.

D.

 

Savon aux fleurs surgras 6% (sans huile de palme)

Bonjour à tous.

Aujourd’hui je voulais partager avec vous une recette de savon. Je ne sais pas si certain(e)s d’entre vous ce sont mis à faire des savons à froid ou connaissent des gens qui en font ?

Je vous livre ici les ingrédients nécessaires ainsi que les proportions mais attention, je déconseille fortement de se lancer dans la fabrication de savon tout seul. Idéalement le faire avec quelqu’un qui en fait déjà depuis quelques temps ou alors se former à la chose (manipulation de la soude caustique peut être dangereuse).

En tout cas la recette est assez simple, ne demande que le matériel de base pour faire du savon à froid.

Pour ce qui est des fleurs, j’ai tout simplement cueillit des fleurs dans le jardin que j’ai ensuite étalé sur du papier et dans une pièce sombre pendant quelques jours afin que cela sèche sans moisir.

Résultat super: des fleurs et pétales jaunes et violettes que je peux utiliser pour mes savons 🙂

Ingrédients:

  • Huile d’olive (60%) – 480g
  • Huile de coco (30%) – 240g
  • Huile de colza (7,5%) – 60g
  • Cire d’abeille (2,5%) – 20g
  • Soude NaOH – 111g
  • Infusion (33%) – 264g
  • Fleurs séchées : 2 cuillères à soupe environ
  • facultatif: HE (2,25%=18g : Orange 6g, Fleurs de frangipanier 5g, Myrte 4g, Palmarosa 3g)

Températures de mélange des huiles et de la soude: 45-49° degrés

Un très beau résultat 🙂

savon

A bientôt.

D.

Cire orientale maison au sucre, miel et citron. Mniam!

Bonjour à tous.

Cela fait un moment que je voulais essayer de faire de la cire orientale moi-même car j’utilise un épilateur électrique mais je trouve le résultat pas aussi bon qu’avec la cire. En plus c’est écolo, (biodégradable) et fabriquer sa propre cire c’est super économique: 1€ pour 500g de cire!

J’avais commencé mes recherches et avais vu que c’était assez compliqué. Je me suis armée de patience, j’ai sélectionné 2 recettes que j’ai essayée sans succès.

  • Ma première tentative a cristallisée (pas assez d’eau ? je n’en sais rien).
  • Ma deuxième tentative a complètement caramélisée et c’est devenu dur et cassant.
  • Ma Xième tentative  était presque bien, la cire était malléable mais ça ne collait pas du tout et ça n’arrachait pas les poils, pourquoi je n’en sais rien.

Le fait est que après toutes ces tentatives j’ai revu mes recherches et j’ai lu BEAUCOUP BEAUCOUP d’articles sur la question avant de choisir une nouvelle recette.

La recette « gagnante » la voici. Merci à Cosmessence Bio qui fournit la recette et toutes les explications pas à pas.

cire1

– Tout d’abord, le matériel nécessaire !
Pour faire votre cire, il vous faut :

–  Une casserole,
–  Une cuillère en bois ou spatule,
– vos ingrédients,
– les pots et contenants nécessaires, et de quoi les peser (ou mesurer), mais surtout…
–  Un thermomètre de cuisine !! (qui va jusqu’à 140° au moins )

Aucun des ingrédients de bases, indispensables, ne doit être oublié! (Exit les recettes qui disent qu’on peut faire la cire juste avec de l’eau et du sucre)

La recette de base d’une cire au sucre s’écrit donc ainsi : 

  • Sucre en poudre : 70%
  • Eau  : 15%
  • Jus de citron : 10%
  • Miel liquide : 5%

Pour ma part j’ai pris 70g sucre, 15g d’eau, 10g de jus de citron et 5g de miel. Cela m’a suffit pour faire les 1/2 jambes.

Pas à pas pour une fabrication réussie :

1/ Versez le sucre dans la casserole avec l’eau et le jus de citron,
mélangez, et placez sur feu doux en mélangeant régulièrement et délicatement avec une cuillère en bois, jusqu’à obtenir un sirop limpide : le sucre a alors fondu, il donne un sirop limpide.
Il va ensuite commencer son ébullition…
A partir de là, on ne touche plus à la préparation, on laisse le caramel se faire !

2/ Votre caramel va commencer à « mousser » de façon dense, dès les 100/105°C,
et plus ou moins selon le sucre et l’acidifiant que vous utilisez. Baisser à peine feu si nécessaire, et casser la mousse si vous avez peur qu’elle déborde.
La température va stagner un petit peu autour des 110° pendant quelques minutes,
le temps que l’excédent d’eau s’évapore, puis elle va continuer d’augmenter progressivement.
Le feu n’a pas besoin d’être plus fort! Laissez le caramel se faire !

A partir de là, le thermomètre ne doit plus quitter votre préparation, et vos yeux ne plus quitter le thermomètre…
3/ Vers les 110°, les bulles sont plus nombreuses, et plus petites, la préparation redevient un peu plus transparente et plus sirupeuse.
Si vous utilisez du sucre brun, la préparation peut rester très mousseuse jusqu’à la fin de la fabrication… Pas d’inquiétude !

Puis la cire va commencer légèrement à dorer…

4/ Dès que votre thermomètre vous affiche les 130°C, ôtez votre casserole du feu : 
On appelle ce stade de cuisson du sucre le  « sucre au boulé » : votre préparation a la capacité de former une boule molle et malléable.
Au delà de 135°, vous obtiendrez un caramel dur et cassant : il ne faut donc pas dépasser cette température!
5/ Or du feu, ajoutez tout de suite votre miel, ainsi que la glycérine si vous en utilisez dans la recette, puis mélangez doucement pour bien homogénéiser votre préparation quelques secondes;
transvasez ensuite votre caramel, sans attendre, dans les récipients prévus à cet effet.

Attention ! A ce stade, votre préparation est encore très liquide, elle est très très chaude!! Ne la touchez pas : vous pourriez sérieusement vous brûler !!
Pas d’inquiétude concernant la texture : elle va s’épaissir !

Laissez la seulement refroidir… Tranquillement !

6/ Au bout de quelques instants, votre cire aura refroidi :
elle prendra de la consistance en refroidissant; Si vous êtes pressé de l’utiliser : procédez à un bain Marie froid.

Utilisation :

Dans son article elle explique aussi comment utiliser la cire de façon optimale. Il faut que la peau soit propre et sèche avant utilisation. J’ai procédé de la même façon qu’avec la cire du commerce et ça marche bien.

 

cire2

Astuce Ecobio: vous pouvez fabriquer vos propres bandes de coton. C’est ce que j’ai fait en coupant des rectangles dans du tissus 100% coton blanc assez épais que j’avais. Cela marche très bien et se rince bien sous l’eau chaude.

Sinon si vous avez de vielles bandes de coton ou sinon vous pouvez en acheter des réutilisables.

 

J’espère que cette recette vous satisfera autant que moi!

A bientôt.

D.

Exit le gel douche. ça y est c’est finit!

Bonjour à tous.

Alors vous avez voté, le prochain article est donc un retour d’expérience 🙂

Alors j’ai dû me creuser un peu la tête mais j’ai trouvé!

Aujourd’hui je partage avec vous mes impressions après 2ans sans gel douche!

Alors je reviens un peu en arrière.

A la base l’envie d’arrêter venait du fait que ce n’était pas très bon pour la planète, en effet ces produits contiennent des détergents qui finissent dans la nature. J’ai aussi une peau très sensible du coup j’ai des plaques rouges assez facilement au contact de n’importe quel gel douche et ça gratte. Donc c’était l’envie première et on est passé à des gels douches et shampoings bio, plus propres pour l’environnement et pour la santé. C’était déjà un bon début. Par la suite on a voulu réduire/arrêter de générer des déchets. Du coup la seule solution était le savon. Bon alors tout le monde connait le savon et franchement… ça tire vite la peau. On est passé au savon de Marseille mais pour le visage je trouvais pas ça top.

Le savon d’Alep c’était mieux mais Monsieur n’aimait pas. Il a donc cherché sur le net et trouvé les savons à froid (je vous parlais du stage que j’ai fait ici)

Le savon à froid j’en suis complètement fan!

Grâce au procédé de fabrication à froid, la glycérine, source hydratante, est naturellement présente dans le savon. Du coup le savon ne dessèche pas la peau. C’est tout doux pour le visage et en plus c’est hyper écolo et économique. Le savon duuuuuuuuuuure longtemps. C’est parfumé aux huiles essentielles du coup moins de risque d’allergies.

Ce que j’ai pu notre depuis que nous sommes passés au savon à froid:

  • au début je trouvais que ça moussait moins que le gel douche mais je me suis vte habitué et en fait ça dépend pas mal du savon,
  • maintenant je mets beaucoup moins de crème hydratante, 1 à 2 fois par semaine même en hiver. Finit la peau desséchée. Pour le reste du corps c’est encore plus flagrant! je mets de la crème sur les jambes seulement quand je m’épile! Pour monsieur c’est pareil. A noter, notre crème hydratante est aussi faite maison avec de l’huile, de l’eau florale et du gel d’aloès Véra.
  • on fait des économies de folie, le savon dure plusieurs mois (5€ le savon ) ! Je le coupe en 2 afin de changer de type de savon régulièrement et ne pas me lasser de l’odeur (en ce moment c’est olive et romarin avant c’était ylang ylang et encore avant c’était orange douce et cacao)
  • Pas de déchet 🙂 youpiiiiii ! Avant on achetait nos savons en vrac quand on venait à bordeaux (on en prenait 2 tous les 6 mois) maintenant j’en fais moi-même et j’en distribue au copain et à la famille. Bientôt je me mettrais à la formation à la maison pour la famille…
  • je sens bon (je ne sentais pas mauvais avant, soyons clair hein?)
  • j’ai BEAUCOUP moins de plaques rouges voir pas du tout.
  • je prends plaisir à me laver avec des savons qui contiennent du cacao, des huiles essentielles, sont colorés au curcuma ou à l’argile, ont des fleurs dedans ou des graines de pavot pour un effet gommant! C’est un vrai plaisir et quand le savon est au cacao, c’est du VRAI beurre de cacao et pas un faux truc qui sent la danette!
  • et le dernier truc que je trouve génial c’est que pour voyager c’est pratique. Pas de stress à l’aéroport car ce n’est pas liquide. ça ne prend pas de place et ça ne pèse rien (max 100g) et en plus selon le savon je peux aussi l’utiliser pour les cheveux!

Alors voilà, pour rien au monde je ne reviendrais au gel douche et je pense que nous allons convertir les amis à qui nous en avons distribué.

Et vous vous lavez avec quoi ? ça vous plaît pour quelle raison? Voudriez vous ou avez vous déjà essayé le savon à froid? Alors ?

D.

sav2.pngsav1.png

Faisons du savon autrement et simplement

Bonjour à tous.

Le weekend dernier j’ai fait un stage de saponification à froid et c’était super. C’était mon cadeau d’anniversaire (merci tout le monde!!!!!)

Mais, c’est quoi la saponification à froid ? C’est un procédé qui permet de faire du savon, à froid, en mélangeant différents ingrédients.

Concrètement il y a les savons cuits au chaudron (comme le vrai savon de Marseille) qui nécessite que les ingrédients soient mélangés et cuits en même temps pendant des heures et il y a la saponification à froid. Grâce au procédé de fabrication à froid, la glycérine , source hydratante, est naturellement présente. (A l’échelle industrielle, un savon conserve rarement sa glycérine naturelle).

Bon je ne vous parle pas de gels douche et autre savons que l’on trouve dans les grands supermarchés qui ne sont autres que des détergents et de l’eau … Ce sera le sujet d’un autre article.

Alors pour faire un savon, en gros, il faut

  1. des huiles,
  2. de la soude caustique
  3. et de l’eau.

Tout cela va réagir ensemble (saponifier) et donner un super savon qui ne dessèche pas la peau!

Ce que j’ai particulièrement aimé c’est la transparence et la simplicité des recettes:

  • il faut 3 ingrédients seulement,
  • on peut décliner à l’infini quel type d’huile on veut: huile d’olive,  de lin, de tournesol, de coco, de chanvre, ou beurre de karaté ou tout ça à la fois,
  • si on veut du parfum on rajoute des huiles essentielles;
  • si on veut de la couleur on rajoute des argiles, de pétales ou des épices,
  • si on veut de la texture pour un effet gommant on peut rajouter des flocons d’avoines moulus, du café, des fleurs et autre…
  • on peut très facilement faire des savons bio en prenant tous les ingrédients bio (huiles, argiles, pétales, H.E…),

L’autre point positif c’est qu’en terme de matériel il ne faut pas grand chose non plus.

On peut facilement en faire des savons surgras qui ne dessècheront absolument pas la peau même si on se lave avec tous les jours. Je peux vous l’assurer, ça fait plus d’un an que je me lave avec des savons à froid.

Et c’est super économique! Le savon dure trèèèèèèèèèès longtemps!

Nous étions une petite dizaine à participer au stage. Des gens de tout âge et de tout horizon mais ayant tous la même volonté: contrôler ce qu’on met sur sa peau/ses cheveux pour se laver et contrôler ce qui repart dans l’eau afin de ne pas polluer/moins polluer.

Pour vous mettre un peu l’eau à la bouge (si si) on a réalisé des savons surgras (entre 5 et 8%) :

  • au miel, à l’orange douche et flocons d’avoine pour un effet exfoliant,
  • à l’huile d’olive et sans aucune H.E. pour les peaux sensibles,
  • aux argiles vertes et grises, aux H.E. de romarins/eucaliptus et pavot pour un effet revigorant,
  • au beurre de cacao, à la lavande, au bois de cèdre et aux pétales de fleurs.

SavonsaFroidOn en aurait presque mangé!

Bref si vous aussi vous voulez apprendre à faire du savon car c’est rigolo/écologique/économique/biologique n’hésitez surtout pas à vous renseigner car c’est très facile. J’ai vu aussi qu’il y a des livres et des tutoriels sur internet. Je ne sais pas trop ce que ça vaut. Renseignez vous bien avant car la manipulation de la soude n’est pas anodine. N’hésitez pas à me demander aussi.

A bientôt.

D.

 

 

Cosmétique toxique ? Guide Cosmétox pour les éviter

Bonjour à tous.

cosmetox

La question du maquillage et des cosmétiques est quelque chose de complexe. Pour ma part j’ai beaucoup simplifié ma routine beauté et je fais beaucoup de produits moi-même mais je sais que beaucoup n’ont pas le temps/l’envie de faire de même.

Cependant sachez que les cosmétiques peuvent être toxiques d’où l’importance de bien savoir ce qu’on achète!

Une goutte de diethylhexylphtalate, une once de nonylphénol, un peu d’hydrocarbure aromatique polycyclique, un soupçon de musc synthétique… Non, il ne s’agit pas là des ingrédients de la potion magique d’un apprenti sorcier, mais bien de quelques unes des substances chimiques aux propriétés préoccupantes pouvant entrer dans la composition de votre parfum préféré ou de votre crème de beauté. Faible biodégradabilité (persistance), capacité à s’accumuler dans les tissus vivants (bio-accumulation),
voilà leurs caractéristiques communes.
La plupart font l’objet de controverses quant à leurs impacts potentiels sur la santé humaine.

 

Voici donc un guide de Greenpeace qui a pour but de vous informer sur la présence de ce type de substances dans les produits cosmétiques de consommation courante, afin de stimuler une démarche de responsabilité et de précaution chez les professionnels de la cosmétologie et de la parfumerie.

Très pratique pour faire rapidement le trie dans sa salle de bain 🙂

A bientôt.

D.

Produit pour lave-vaisselle Ecobio: 3 ingrédients (sans acide citrique)

Hello.

Je vous donnais la recette de produit pour lave-vaisselle ici.

En France l’acide citrique est assez compliqué à trouver (pharmacie et il faut le commander). Voici donc une autre recette tout aussi efficace sans acide citrique.

Ingrédients:

  1. 450g de cristaux de soude,
  2. 450g de bicarbonate de soude,
  3. 100g de gros sel,
  4. éventuellement 20 gouttes d’huile essentielle de votre choix,
  5. un bocal en verre.

Préparation:

  • Mélanger tous les ingrédients,
  • Mettre dans le bocal, c’est prêt.

Utilisation:

  • 1 cuillère à soupe de poudre à chaque lavage directement dans le bac du lave-vaisselle.
  • Remplacer le liquide de rinçage par du vinaigre blanc.

Et avec l’argent économisé offrez-vous un apéro au soleil 😉

A bientôt.

D.

Recette facile de mascara maison bio (4 ingrédients seulement)

Coucou.

Voilà cette semaine je partage avec vous une recette de mascara maison 🙂

Je voulais une recette simple à réaliser et qui peut se faire avec les produits que j’ai déjà chez moi.

Recette testée et approuvée. J’en suis très contente et surtout ça ne m’irrite pas les yeux.

 

Ingrédients:

  • 1 cuillère à café d’huile de noix de coco,
  • 1/2 cuillère à café de gel d’aloe vera,
  • 1/4 cuillère à café de farine de riz ou de la Maïzena,
  • 1/4 cuillère à café de charbon désactivé,
  • il vous faut une seringue et un petit bol (pour le bain marie),
  • un mini fouet pour mélanger,
  • un contenant pour votre futur mascara, j’avais pris un ancien tube de mascara vide que j’ai bien nettoyé.

Préparation:

  1. Mélanger le charbon avec la farine/Maïzena (on ne doit plus voir la poudre blanche),
  2. Rajouter l’huile de coco que vous aurez fait fondre au bain marie avant, bien homogénéiser,
  3. Rajouter le gel d’aloe vera et bien mélanger jusqu’à ce que le ménage soit homogène et lisse,
  4. Faire reposer le mélange quelques minutes puis le transférer dans votre contenant à l’aide d’une seringue (pour ma part ancien tube de mascara que j’ai nettoyé avant),
  5. Voilà c’est prêt!

 

Notes:

Ce mascara n’est PAS watterproof! Donc si il pleut ou que vous allez transpirer du visage il est à éviter ou alors il faut régulièrement vérifier qu’il n’a pas coulé. Il s’enlève très bien le soir en vous lavant à l’eau ou au savon/démaquillant/autre.

De façon générale je préfère les mascaras qui ne sont pas waterproof car je me maquille rarement pour une journée complète mais plutôt juste avant de sortir rejoindre des amis ou pour des réunions de temps en temps.

Il a une durée de vie limité, s’il commence à ‘sentir’ ne plus l’utiliser. Le mien n’a pas supporté les grosses chaleurs de l’été et vu que je ne me maquille vraiment pas souvent j’ai dû jeter 80% du mascara… Donc je vous conseille cette recette si vous avez envie de vous amuser ou si vous vous maquiller assez souvent pour ne pas le gâcher…

A bientôt.

D.