Articles

Un photographe garde ses déchets recyclables pendant 4 ans…

Bonjour à tous.

Cette semaine à une expo photo je suis tombée sur le travail d’Antoine Repessé.

Son dernier projet “365 Unpacked” est le résultat de 4 ans de collecte de ses déchets recyclables. Au lieu de jeter bouteilles de lait, journaux,  bouteilles d’eau… il a tout gardé et photographié afin de nous montrer les 365kg de déchets que chaque personne produit chaque année.

Ces photos nous font nous interroger sur l’écologie et la façon dont nous consommons.

Car recycler c’est un bon début mais ça ne résout pas le problème de fond, l’énergie est toujours gaspillée et les déchets doivent être d’une façon ou d’une autre détruits/transformés ce qui implique encore un gaspillage des ressources.

Cela nous rappelle aussi que les meilleurs déchets ce sont ceux que nous ne produisons pas.

photo1 photo2

photo3

photo4

Tout le travail du photographe ici: http://www.antoinerepesse.com

A bientôt.

D.

 

ProjectGarbage ou voir ce qu’une personne génère comme déchet semaine après semaine

Bonjour à tous.

Cela fait quelque temps que je voulais vous parler de ce blog/projet.

alittlemindful

Janet a gardé tous les déchets qu’elle a généré pendant 4 semaines afin de les analyser.

W1 W2 W3 W4

Voici une traduction de son article.

En 1 mois elle a généré 7,4 kg de déchets !

alittlemindful

Ce qu’elle a découvert:

  • elle a produit plus de déchets en verre qu’en papier ou plastique (sans surprise car basé sur le poids)
  • elle a cependant été surprise de voir qu’elle a produit presque 2fois plus de déchets en papier qu’en plastique (dû aux lourds catalogues/magasines)
  • et elle fut très surprise de voir qu’elle a produit près de 1 kg de déchets type serviettes en papier/mouchoirs. En effet ces serviettes/mouchoirs ne peuvent pas être recyclés car la graisse et d’autres contaminateurs peuvent ruiner le cycle de recyclage du papier.

Les bonnes nouvelles

  • La plupart des déchets en verre vont être réutilisés, en Allemagne la plupart des bouteilles en verre/plastique sont nettoyées et réutilisées, (vive les consignes!),
  • Une partie des déchets en plastique/papier peuvent être recyclés,
  • Bien que les serviettes en papier/mouchoirs ne peuvent être recyclés, cela peut aller dans le composteur.

Un beau projet afin de VOIR les déchets que l’on génère.

Thank you Janet for your project and for allowing me to talk about it here 🙂

D.

 

 

5 conseils qui feront du bien à la planète

Béa Johnson nous donne ces 5 conseils:

BJ

en français:

Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter

(et seulement dans cet ordre)

Explications.

REFUSER

Refuser ce dont on n’a pas besoin. Refuser de s’encombre, refuser les cadeaux et dons inutiles.

REDUIRE

Réduire sa consommation en général. L’évidence est là : nous n’aurons pas à jeter ce que nous n’avons pas consommé.

L’objectif du « zéro déchet » est donc de ne pas envahir nos maisons avec des éléments « superflus ».

REUTILISER

Pour tout ce que nous ne pouvons ni refuser, ni réduire, une solution : réutiliser.

Réutilisez ce que vous avez déjà :un torchon peut faire office de sac à salade dans le frigo. Privilégiez les choses qui peuvent vous servir pour plus d’une chose ou les vêtements que vous pouvez combiner avec plus qu’un seul pantalon…

RECYCLER

Recyclez ce que vous ne pouvez refuser, réduire ou réutiliser (penser au tri sélectif, tri pour des matériaux sensibles à recycler comme les piles, les ampoules…)

COMPOSTER

Pour tout le reste pensez au compostage et vos plantes vous diront Merci.

 

Pour info:

Mon chéri et moi nous produisons l’équivalent de 1 litre de déchets par mois 🙂

Aujourd’hui, la famille Johnson ne produit plus qu’1 litre de déchets par an (contre 240 chaque semaine auparavant).

 

Allez et si on essayait tous un peu?

A bientôt.

D.

plastique et emballage

Réduire son impact écologique: 5 gestes simples

Bonjour à tous.

Mon cher et tendre m’a suggéré d’écrire cet article et je l’en remercie 🙂

Nous pouvons tous réduire de façon notable nos déchets et réduire notre impact écologique afin d’éviter le gaspillage des ressources naturelles. Je vous donne ici une liste de quelques gestes simples à mettre en pratique

  1. Faire ses courses avec des cabas réutilisables.
  2. Acheter les fruits et légumes et tout ce qui est possible en vrac et sans sac plastique . Coller l’étiquette directement sur le fruit/légume ou au pire réutiliser vos vieux sacs plastiques.
  3. Buvez de l’eau du robinet. Economie d’argent et c’est meilleur pour la planète et pour vous d’autant plus que  l’eau en bouteille est souvent pire que l’eau du robinet.
  4. Avoir toujours une gourde remplie d’eau sur soi. Grosse économie d’argent car vous n’aurez pas à vous acheter une boisson dès que vous aurez soif et la planète vous dira merci.
  5. Ne pas gaspiller l’eau:
    1. Prenez des douches plutôt que des bains. Les douches traditionnelles ont un débit moyen allant de 12 à 40 L/min. Une douche de 5 minutes pouvant ainsi consommer de 60 et 200 litres d’eau. Réservez le bain pour un moment privilégié où vous en profiterez vraiment !
    2. Arrosez vos plantes/jardin avec de l’eau de récupération (eau de cuisson dès qu’elle a refroidit ou eau de pluie si vous avez un récupérateur). Arrosez votre jardin le soir, l’évaporation sera alors minimale.
    3. Ne pas laisser l’eau couler quand on prend un verre d’eau, quand on se brosse les dents et quand on fait la vaisselle. Une bonne méthode pour la vaisselle: un bac pour la vaisselle, un bac pour rincer et moins de produit de nettoyage. Quand vous vous lavez les dents, remplir un gobelet qui vous servira à vous rincer les dents.
    4. Mettre des mitigeurs sur vos robinets.
    5. Vérifiez que la chasse d’eau des toilettes ne fuit pas et vous pouvez également installer un système permettant d’économiser l’eau des toilettes. Les WC sont parmi les plus grands consommateurs d’eau ! En effet, ils représentent jusqu’à 40% de la consommation moyenne d’un ménage.
    6. Mettre un sceau dans la douche pour récupérer l’eau de chauffe et la réutiliser en cuisine ou pour vos plantes.

Pourquoi bannir les sacs plastiques ?

Chaque année, entre 500 et 1000 milliards de sachets plastiques sont utilisés dans le monde, selon une enquête de Greenberry. Selon plusieurs études, les sachets plastiques, dont la durée de vie varie entre 100 et 400 ans en fonction des conditions, ont des effets nocifs sur la faune et la flore aquatique. Les sachets plastiques, dans le milieu aquatique, provoquent une modification des écosystèmes (empêchant la lumière, pourtant nécessaire pour la photosynthèse des organismes végétaux, de pénétrer dans l’eau. Le développement des plantes aquatiques et la vie des animaux herbivores en est modifié).Les sachets plastiques constituent également un danger pour les grands animaux marins: tortues, cétacés et thons s’étouffent ou s’étranglent avec. Près de 40% du plastique produit sert à faire des emballages qui ont une durée de vie très limitée.

Produit à base du pétrole et plusieurs autres composants, le sachet plastique constitue une grande menace pour la santé des êtres humains. «La fumée produite par l’incinération des sachets plastiques contient des dioxines cancérigènes», fait remarquer un spécialiste de la santé humaine qui précise que les sachets plastiques provoquent le cancer.


 

Impact environnemental des bouteilles d’eau jetées

  • Plus de 200 millions de bouteilles d’eau sont jetées chaque jour dans le monde entier.
  • Il faut 200 ml de pétrole pour produire une bouteille en plastique. L’équivalent en pétrole de 10.000 bouteilles pourrait alimenter une voiture en carburant pendant une année.
  • D’énormes quantités de gaz à effet de serre sont émises par la fabrication de bouteilles en plastique.
  • Des millions de litres de carburant sont gaspillés chaque jour pour transporter l’eau en bouteille dans le monde entier.
  • Et surtout, quasiment toutes les études indépendantes menées sur l’eau en bouteille montrent une contamination par des bactéries et/ou des produits chimiques de synthèse.

Gaspillage de l’eau et chiffres

Dans un foyer, les consommations moyennes sont les suivantes :

  • Cuisson des aliments : de 3 à 10 litres
  • Chasse d’eau : de 10 à 12 litres
  • Douche : de 60 à 80 litres
  • Bain : de 150 à 200 litres
  • Lave-linge : environ 90 litres
  • Lave-vaisselle : de 25 à 60 litres
  • Lavage d’une voiture : de 300 à 400 litres
  • Arrosage des pelouses : de 17 à 20 litres par m2.

Pour le nettoyage, le jardinage la lessive et les WC nous n’avons pas besoin que l’eau soit potable. Sur les 19 % d’eau prélevés en France, seulement 2,5 % sont utilisés à des fins alimentaires, alors que les traitements pour la rendre potable coûtent chers. (Source : WWF.fr)

Environ 1,4 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, il est devenu impératif de réduire sa consommation afin de diminuer les inégalités et de préserver ce bien précieux pour les générations futures. Chaque Français en consomme en moyenne 150 litres par jour.

Des gestes simples et l’installation d’équipements peu coûteux vous permettraient de dépenser moins d’argent mais aussi de protéger l’environnement.

Quelques chiffres sur l’utilisation de l’eau :

* Pour produire 1kg de salade, il faut en moyenne 25 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de blé, il faut en moyenne 1 500 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de riz, il faut en moyenne 4 500 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de fromage, il faut en moyenne 1 100 litres d’eau
* Pour produire une tonne d’acier, il faut en moyenne 20 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne d’aluminium, il faut en moyenne 125 millions de litres d’eau.
* Pour produire une tonne de papier, il faut en moyenne 40 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne de plastique, il faut en moyenne 2 millions de litres d’eau
* Pour produire une voiture, il faut en moyenne 35 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne de médicaments, il faut en moyenne plus de 5 milliards de litres d’eau.

A bientôt.

D.

 


Pour en savoir plus:

http://www.lanouvelletribune.info/sante/14164-sachets-plastiques-l-environnement-en-souffrance-la-sante-humaine-en-danger

http://www.primewater.com/flessenwater-fr.html

http://www.economie-d-eau.com/gaspillage-de-l-eau/

http://www.bien-et-bio.info/economiseur-eau/

http://www.consoglobe.com/le-gaspillage-de-leau-dans-les-zones-touristiques-cg

Ma poubelle c’est la plus belle!

Bonjour à tous.

J’espère que vous allez bien, que vous ne souffrez pas trop du froid et que vous vous réchauffez avec du bon thé et de la galette des rois.

Cette semaine je voulais partager avec vous mes réflexions sur les poubelles. Et oui on peut écrire sur tout.

Alors une poubelle ça sert à mettre ses déchets. ok jusque là c’est facile. Mais quand on n’a pas 1 mais 5 poubelles comment s’organiser sans que ça devienne la nouvelle décor de notre salon ?

En Allemagne où règne le tri sélectif on voit souvent 6/7 poubelles dans les cours intérieures d’immeuble:

  1. une poubelle pour le compost
  2. une poubelle pour le verre blanc,
  3. une pour le verre vert
  4. et une pour le verre brun
  5. une poubelle pour le papier et le carton (super pratique quand vous devez déménager, on peut y trouver ses futurs cartons de déménagement! top économie de temps et d’argent)
  6. une poubelle pour les emballages recyclables tels que les briques de lait, les canettes etc
  7. et une poubelle pour tout le reste, c’est ça qui finit vraiment à la décharge.

Chez nous on a aussi un panier pour les bouteilles consignées (bière, lait,  pot de yaourt…). Qu’on ramène quand on va faire les courses.

Du coup il a fallu s’organiser de façon à avoir des poubelles/contenants adapté à nos déchets et que cela reste pratique et facile.

Tout d’abord faire le constat de ce que vous jetez le plus. De ce qui vous prend le plus de place.

Notre constat:

  • nous achetons à 90% sans emballage  et à 98% au Marché des produits de basse (fruits, légumes, viande, poisson, fromage, oeufs…)
  • nous achetons aussi dans des récipients en verre qui sont dans 90% des cas consignées
  • nous achetons tout le reste emballé dans du papier ou du carton

Il nous fallait donc:

  • une grande poubelle pour le compost, qu’on va vider tous les jours/ 2 jours
  • une grande poubelle pour le verre et une autre assez grande pour le papier/carton
  • un toute petite poubelle pour les emballages recyclables ou les canettes et une tout petite pour les déchet non recyclable que nous n’avons plus

Résultat

Exit la grosse poubelle de 40L avec les sacs poubelles de 40L. On n’utilise plus aucun sac poubelle, on vide directement nos poubelles dans les poubelles en bas de chez nous 🙂

ET nos poubelles ressemblent à ça

poubelleDonc à part Les déchets non recyclables/Reste (en noir) tout le reste est recyclés 🙂

Regardez/ apprenez les logos pour bien recycler, allez voir 

Recyc

Renseignez vous, de ce que fait votre ville/commune en thermes de tri. Très souvent le verre et le papier/carton sont recyclés et à la décharge ou sur les parking près des supermarché vous pouvez trouver des poubelles pour cela.

Renseignez vous aussi en ce qui concerne le compost. Peut être avez vous quelqu’un dans votre entourage qui serait intéressés par vos restes alimentaires pour des animaux ou pour du compost. ou peut-êrte comme en Allemagne le compost sert à faire de l’énergie 🙂

Sachez que la plupart des emballages plastiques ne sont pas recyclables donc évitez les tant que possible.

A bientôt.

D.

Pour aller plus loin:

  • Quelques informations pratiques sur le recyclage ici
  • Des chiffres ici

et si on mangeait les emballages…

Bonjour à tous.

Un petit article en coup de vent avant de partir en vacances ! et oui 🙂

Pour la faire courte un professeur d’Harvard a inventé un type d’emballage ayant les mêmes avantages que le plastique mais étant naturel et biodégradable. Et mangeable à priori…

De quoi limiter les dégâts même s’il est vrai qu’à long terme c’est le SANS EMBALLAGE qui est la solution 🙂

Pour plus de détails c’est ici.

Bon weekend à tous.

D.

Ce qui nous choque, nous dégoute, nous fait mal au coeur…

Bonjour à tous.

Voici quelques photos de nos vacances en Malaisie.

 

 

Tour en bâteau sur la rivière Kinabatang au milieu de la jungle...

Tour en bâteau sur la rivière Kinabatang au milieu de la jungle…

 

 … ce que l'on croise en chemin...


… ce que l’on croise en chemin… des singes et une bouteille plastique

 

Arrivée à Mabul Island…

Arrivée à Mabul Island…



Paradisiaque ? Sortons du Guesthouse...

Paradisiaque ? Sortons un peu du Guesthouse…

 

oui par là, à 3min du Guesthouse...

oui par là, à 3min du Guesthouse…une plage poubelle…

 

 

Sous l'eau c'est mieux ? ...

Sous l’eau c’est mieux ? …

 

Ah bah non...

Ah bah non…


 

Un supermarché sans emballages en Allemagne… oui oui ça existe!

Bonjour à tous.

cette semaine je voulais partager avec vous cette bonne nouvelle: l’ouverture d’un supermarché sans emballages à Berlin. N’habitant pas encore à Berlin (bientôt bientôt) je n’ai pas encore pu le tester mais dès que j’y serais je vous raconterais ce qu’il en est 🙂

Voici le concept:

Un supermarché sans flacons, barquettes, boîtes de conserve ou emballages en tout genre, le concept semble difficilement réalisable. C’est pourtant le défi que se sont fixé quatre jeunes Berlinoises en créant Original Unverpackt (à comprendre “sans emballage d’origine”). Il s’agit de créer le premier supermarché proposant uniquement des produits non emballés et vendus au poids.

Pour les jeunes femmes à l’origine du projet, l’idée est d’encourager une forme d’écologie préventive en misant sur le “precycling” plutôt que sur le “recycling”. Les berlinois pourront ainsi venir faire leurs achats munis de leurs propres contenants ou acheter des récipients réutilisables sur place. “ La nature a déjà emballé [les fruits et légumes]. A quoi bon un emballage plastique supplémentaire ? C’est complètement idiot.” interroge Milena Glimbovski, co-créatrice d’Original Unverpackt. (Lire la suite)

OrigUnverp

2 millions de bouteilles toutes les 5 minutes.

 

Le site d’Original Unverpackt est en allemand donc bon courage pour la lecture mais en gros  leur(s) idée(s):

  • La philosophie sur laquelle ils se concentrent: le zéro déchet.
  • Précyclage et pas seulement Recyclage.
  • Eliminer les emballages à usage unique afin de ne pas gaspiller les ressources et ne pas créer de déchets excessifs.
  • Les clients peuvent apporter leurs propres boîtes ou obtenir des contenants réutilisables dans le magasin. Huile, farine, gel douche, nouilles peuvent être achetés dans ce magasin.

Tout ça pour dire que le monde est en train de changer!

Qui sait peut être que nos petits-(petits-)enfants ne connaîtront pas le plastique, ne gaspilleront plus les ressources et auront un mode de vie zéro déchet de façon automatique car ça sera la nouvelle norme 🙂

 

A bientôt.

D.

 

Plus de 200 litres de déchets par semaine pour une famille de 4 ! Où est-ce que ça finit ? On ne préfère pas savoir…

Bonjour.

Aujourd’hui je ne vais pas vous proposer de « recettes » mais plutôt vous faire part d’un problème auquel nous devrions tous penser quand nous achetons, cuisinons, faisons le ménage chez nous etc.

Où vont nos poubelles ????

D’après cet article du Monde une bonne partie des poubelles (plastique) finissent dans les océans (6ème continent!).

On fait attention à tout bien mettre dans la poubelle, on ne jette pas notre chewing-gum ou notre mouchoir par terre dans la rue mais à la poubelle, on met le verre à part, on recycle aussi le papier, bref on fait attention et on est content car on se dit qu’on fait bien les choses. Mais une fois que les poubelles ont été ramassées, elles vont où ?

On se pose rarement cette question. Je ne me la posais pas jusqu’à ‘il y a encore 15 jours. Et grâce à Béa Johnson et son livre ‘Zéro déchet‘ je suis devenue sensible à ce problème d’actualité : le plastique, toutes nos poubelles, notre surconsommation de trucs dont nous croyons avoir besoin (bien joué le marketing) est en train de tuer la planète, les animaux, notre porte-monnaie aussi (acheter quand nous n’avons pas besoin) et notre santé et celle de nos enfants.

On a tous du plastique dans le sangVous imaginez manger un sac plastique ? Nan pas trop, du coup c’est vrai que se retrouver avec du plastique dans le sang parce que l’on consomme des aliments EMBALLES dans du plastique c’est un peu énervant.

Dans son livre  ‘Zéro déchet‘ B.J. nous ouvre les yeux afin de:

  1. voir tout les déchet que nous produisons inutilement (acheter du thé dont chaque sachet est également emballé dans un petit sachet plastique ?!)
  2. et nous livre des astuces qu’elles utilisent pour produire quasiment zéro déchet
  3. et  protéger sa famille de l’effet plastique.

Elle nous invite à repenser notre façon de vivre, nos principes, à désencombrer notre maison et notre vie: c’est vrai que sortir et laver la machine à gaufre qui prend la poussière depuis un an c’est pas amusant et puis finalement, un gâteau au chocolat maison c’est vachement bon pour le goûter 🙂

Parmi les choses simples que nous pouvons faire:

▪   refuser les articles en plastique à usage unique (bouteille, gobelet, couvert etc.)

▪   refuser les cadeaux gratuits (oui tous ces trucs en toc qu’on vous donne à droite à gauche, le mini gel douche de l’hôtel qui n’est pas aussi bien que celui de la maison, le stylo qui ne marche plus au bout d’une semaine, on n’a pas besoin d’un mini-ventilateur à brancher en USB sur son ordo non plus),

▪   refuser les imprimés publicitaires (ceux que l’on feuilleté au mieux 15secondes et qui finissent dans la poubelle de la station de métro suivante, avec les 500 autres exemplaires… et BIIIMMM détruite la forêt de Winnie L’ourson!)

▪   faire ses courses avec des cabas en tissus (tellement plus solide que le sac en plastique et on n’a pas de problème de stockage)

▪   ne plus acheter de produit sur-emballé (le thé dans le sachet individuel puis dans la boite en carton puis encore dans du plastique),

▪   idéalement remplacer les produits par du fait-maison (la sauce bolognaise c’est des tomates, de la viande, des oignons, pourquoi pas des champignons, et c’est tellement meilleur que le truc en boite ou en bocal du magasin).

Je vous invite vraiment à livre ou au moins feuilleter ce livre ou ne serait-ce que réfléchir à toutes ses poubelles qui passent de votre maison à la nature juste à côté de chez vous.

En plus d’être meilleur au goût (pour ce qui se mange) et meilleur pour la santé le fait-maison est plus écolo et produit beaucoup moins de déchet 🙂 TOP !

Alors BINGO, on s’y met. La confiture maison je suis conquise, après 2 ans je ne peux plus revenir à la confiture du supermarché beaucoup trop sucrée et sans goût de fruit. Pour ma lessive (voir recette ici), j’adore ! ça sent tellement bon et  ça ne me coûte rien.

La semaine prochaine mon défi c’est de faire de la pâte à tartiner bio/maison.

Bonne semaine à tous.

D.

Plus d’info sur ‘Zéro déchet’ et Béa Johnson ici: livre (en français) , blog (en anglais).