Articles

Le savon à froid c’est quoi?

Bonjour à tous.

On me demande souvent ce que c’est qu’un savon à froid et quelle est la différence avec les savons « normaux ».

Et bien pour la faire courte:

un savon à froid c’est le super-héros des savons: naturel, doux pour la peau ET pour la planète.

C’est le top du top qui ne dessèche pas la peau et ne tue pas les poissons.

Explications

Les savons que l’on trouve partout (même en pharmacie) sont issus de détergents. ça veut dire quoi ? ça veut dire qu’ils sont issus de composés chimiques dérivés du pétrole

Ces détergents ne se dégradent pas dans l’eau mais viennent dégrader les fonds marins

Le deuxième problème de ces savons c’est qu’en plus de dérivés du pétrole, on a des perturbateurs endocriniens (c’est-à-dire qui perturbent notre système hormonal) tels que des Parabènes (comme dans un certain gel douche du petit Marseillais par exemple), des BHA (conservateur et parfum, que l’on peut trouver aussi dans un savon crème au karité du petit Marseillais) et j’en passe.

Dans ce fameux savon on a aussi des agents de texture, parfum, conservateurs colorants… et tout un tas de m*** qui sont irritants, allergisants, non biodégradables

Dans beaucoup de cas on a aussi de l’huile de Palme dont on connait déjà les ravages. C’est souvent le cas dans les savons bio d’ailleurs qui se vantent d’être naturels et aux plantes…

Alors ça c’était pour le savon de base que l’on trouve partout: supermarché, pharmacie, voir marché.

 

Le savon à froid, lui est tout simplement issue de l’équation:

Eau + huile + soude caustique  =  savon + glycérine

Les avantages du savon à froid:

  1. On peut choisir les ingrédients naturels qu’on met dedans: une huile d’olive est une huile d’olive, il n’y a aucun mystère. De même pour de la cire d’abeille…
  2. On peut créer des savons locaux avec les produits régionaux, par exemple huile d’olive, cire d’abeille et miel.
  3. Le savon à froid est 100% biodégradable. Oui oui vous pourriez (presque) vous laver dans une rivière avec…
  4. Il est bactéricide. Du coup on n’est pas susceptible de transmettre des maladies même si on est plusieurs à l’utiliser. Bonne nouvelle du coup car c’est super économique.
  5. La glycérine naturelle qui résulte de la réaction (environ 10% du poids du savon fini) reste dans la masse du savon, elle vient enrichir le savon. En effet la glycérine est un agent hydratant de premier choix. Bref notre peau va aimer.
  6. On peut choisir de mettre un peu plus d’huile dans le savon afin que toutes les huiles ne réagissent pas avec la soude et cela crée donc un savon surgras naturel. Quand j’ai un savon surgras à 6% cela veut dire que 6% de mes huiles restent à l’état d’huile dans le savon et viennent donc adoucir ma peau.
  7. La savonnerie à froid ne peut être produite à la chaîne du coup en achetant des savons à froid on encourage des petits producteurs qui aiment leur métier plutôt que d’enrichir les J&J et autres méga-gros groupes cosmétiques.
  8. La plupart des savonniers à froid, étant déjà dans une démarche de sauvegarde de la planète, essaient de minimiser l’emballage des savons.

Voici un article que j’avais beaucoup aimé à l’époque où je découvrais les savons à froids, surtout pour réussir à les reconnaître.

 

savonvssaf

Alors prêt à passer au savon ?

A bientôt.

D.

Courses sans déchets (ou presque)

Bonjour à tous.

Alors puisque des fois les images valent mieux que les mots voici à quoi ressemblent nos courses de la semaine. On les fait tous les samedis, au marché à 15min à pieds de chez nous.

courses

On part faire les courses avec 4 cabas en tissus(2 gros et 2 petit en général). Dans un des petits cabas il y a des boîtes en inox, une boîte à oeufs. Dans l’autre petit cabas il y a des sacs en tissus et sacs en papiers. Enfin les 2 derniers cabas sont vides et prêts à accueillir nos courses.

Les boîtes en inox contiennent de la viande. Notre boucher nous les remplit sans problème. C’est vrai que la 1ère fois il nous a demandé avec le sourire si on allait faire du camping…

La boîte à oeufs c’est toujours la même depuis des lustres, la marchande nous la remplit aussi sans souci. Il y a d’autres clients qui ramènent toutes leurs boîtes à oeufs ce qui ravit la vendeuse d’ailleurs.

Ce qu’on peut prendre sans aucun emballage (le plus souvent ce qui peut être peser sans emballage) on le met ensuite dans les sacs en tissus pour le transport et/ou le stockage. C’est parfais pour tout ce qui est gros fruits/légumes ou petits mais fruits/légumes en petite quantité.

Pour le reste (comme les framboises, haricots…) il y a quelques sacs en papiers, qu’on utilisent jusqu’à ce qu’ils ne soient plus utilisables. Au bout de quelques temps ils finissent par se trouer..

Le carton restant des framboises me sert comme pot pour mes semis au printemps et/ou finit au compost (découpé en petits morceaux).

Voili voilou, j’espère que cet article vous aura donné quelques idées.

A bientôt.

D.

Un photographe garde ses déchets recyclables pendant 4 ans…

Bonjour à tous.

Cette semaine à une expo photo je suis tombée sur le travail d’Antoine Repessé.

Son dernier projet “365 Unpacked” est le résultat de 4 ans de collecte de ses déchets recyclables. Au lieu de jeter bouteilles de lait, journaux,  bouteilles d’eau… il a tout gardé et photographié afin de nous montrer les 365kg de déchets que chaque personne produit chaque année.

Ces photos nous font nous interroger sur l’écologie et la façon dont nous consommons.

Car recycler c’est un bon début mais ça ne résout pas le problème de fond, l’énergie est toujours gaspillée et les déchets doivent être d’une façon ou d’une autre détruits/transformés ce qui implique encore un gaspillage des ressources.

Cela nous rappelle aussi que les meilleurs déchets ce sont ceux que nous ne produisons pas.

photo1 photo2

photo3

photo4

Tout le travail du photographe ici: http://www.antoinerepesse.com

A bientôt.

D.

 

Idées reçues #1

Bonjour à tous.

Aujourd’hui je voudrais lancer un nouveau type d’article: les idées reçues.

Disons que toutes les 4 semaines/ tous les mois/ tous les 2 mois/… je publierai 1 à 3 idées reçues en lien avec la planète, l’écologie… en expliquant ce qu’il en est dans la réalité.

L’idée m’est venue en allant sur le site d’un magazine que j’adore qui a écrit cet article: IDÉES REÇUES SUR LA PLANÈTE

IR1

Voici pour la 1ère édition, l’idée reçue du mois d’août:)

 

Il faut se laver tous les jours

 

Passer sous la douche tous les jours abîme notre peau car trop d’eau assèche la peau en lui enlevant son film protecteur. Si on veut se protéger d’éventuelles maladies il est préférable de se laver les mains régulièrement plutôt que de de passer sous l’eau entièrement.

Le meilleur moyen de prendre soin de sa peau est donc d’alterner 2 types de toilettes:

  • une toilette intégrale
  • une toilette de base (ciblée sur le visage, les mains, les aisselles, le sexe, le derrière et les pieds)

De quoi faire des belles économies d’eau et de savon! Et aussi de temps!

(sources: LCI et passeportsanté)

A bientôt.

D.

 

Comment réduire l’impact écologique de ses vacances ?

Bonjour à tous.

Alors voilà depuis quelque temps je réfléchis un peu plus à mes vacances et surtout à l’impact écologique de mes vacances. Prendre 3 fois l’avion, changer d’hôtel tous les 2 jours et courir pour faire un maximum d’endroits en 2-3 semaines ça coûte non seulement cher mais en plus c’est pas très bon pour la planète. Mais pourquoi?

 

1-L’avion

Bon pour l’avion on entend de plus en plus que c’est pas du tout écolo. Voici quelques données.

Pour calculer l’empreinte CO2 de son voyage en avion au départ de la France c’est ici.

Par exemple pour un vol Paris-San Fransico, 17 944km c’est 1433kg/passager pour le vol AR soit 0,08 kg de CO2/passager/km.

Pour le train c’est entre 0,003 et 0,029 kg de CO2/passager/km selon le type de train (données sncf ici)

dgac

 

Pour en savoir plus voici un article de consoglobe.

2-L’hôtel

L’hôtel pourquoi c’est pas écolo ? Et bien déjà c’est des bâtiments construits pour et qui sont rarement plein et s’ils le sont d’autres endroits sont vides. Ensuite les chambres sont nettoyées tous les jours avec des produits chimiques et on vous change les serviettes tous les jours. Du coup il y a une surconsommation de courant,de produits chimique, gâchis d’eau, en général il y a aussi les petits savons et autres gels douches dans du plastique…).

3-Circuits touristiques et activités

Faire les circuits touristiques: 5 villes en 8 jours (j’exagère à peine). Alors là c’est souvent des cars/bus/voitures climatisées et qui polluent beaucoup. A ça vient s’ajouter toute la distance qu’on parcoure et la pollution liée au tourisme: nourriture occidentale qui est souvent une catastrophe écologique pour le pays, souvenirs qui viennent de chine, et j’en passe.

Faire des activités polluantes : jet ski, moto, scooter, bateau à moteur…

 

Du coup pour remédier à ça que faire? Voici plusieurs pistes.

  • Voyager en train, covoiturage, vélo,
  • Diminuer les distances à parcourir pour aller en vacances:
    • aller faire du camping à 1 h de route c’est déjà des vacances si on est dans le bon état d’esprit.
    • en France et Europe il y tellement d’endroits magnifiques.
  • Echanger sa maison, son appart, aller chez quelqu’un pendant qu’il/elle n’est pas là, aller chez l’habitant (dépaysement garantit), faire du camping, choisir un gîte/hôtel écolo,
  • N’emmener que ce dont on a besoin pour les vacances. Pas besoin de se charger comme un âne, alléger sa valise c’est bien pour soi et en plus c’est bon pour la planète (moins à transporter).
  • Prendre son temps. Les vacances c’est LE moment de l’année où on essaie de se reposer et de recharger les batteries, du coup pourquoi ne pas ralentir et prendre son temps? On n’imagine pas qu’on peut voir toute la France en 3 semaines alors pourquoi ça serait possible ailleurs ? Et si en cherchant à tout voir justement on passait à côté de l’essentiel: la vie sur place, les gens… ?
  • Manger local. Savez-vous que le hamburger américain qu’on arrive à trouver dans presque n’importe quel resto en Indonésie, Malaisie, Costa rica… signifie qu’il y a déforestation pour pouvoir y mettre quelques vaches ? Manger local c’est aussi découvrir d’autres saveurs, se laisser surprendre et souvent ça coûte moins cher.
  • Choisir des activités écolo: tour en vélo, en bateau à voile, accro-branche, rando, balade à pieds, visite de ferme locale…
  • Pour aller plus loin:
    • pourquoi ne pas partir dans une ferme écologique et faire son beurre et sa confiture, aider au potager et déguster tout ça ? Il y a aussi de plus en plus de sites, de gens qui proposent l’hébergement et la nourriture en échange de quelques heures de travail dans leur champs/potager/ferme. On appelle ça du wwofing.

C’est ce sur quoi je me penche pour cet été, le wwofing: aller filer un coup de main dans une ferme écologique en échange je suis nourrie et logée, je rencontre les gens et je fais partie de leur famille pendant quelques semaines. Affaire à suivre.

 

Et vous comment envisagez vous vos prochaines vacances ?

A bientôt.

D.

 

 

Le monde de demain…

Bonjour.

Après avoir vu ce film ‘Demain’ (que je vous conseille fortement) j’ai beaucoup beaucoup BEAUCOUP réfléchis. Je me suis demandé pourquoi j’avais crée ce blog et pourquoi je faisais toutes ces choses bizarres. Pourquoi j’aimerais que les choses bougent et pourquoi il est important qu’on commence à prendre vraiment soin de notre planète.

Tout ça parce que je veux un monde

  1. où la nature existe encore (pas seulement des parcs, mais aussi des forêts, des océans, des montagnes, des déserts, des lacs, des rivières où c’est encore sauvage)
  2. où mes (futurs) enfants pourront voir ce que j’ai pu voir et même plus: des toucans, des singes, des chevaux, des vaches, des baleines, des requins, des raies, des poissons de toutes les couleurs, des oiseaux du paradis, des abeilles, des fleurs, des arbres, des fruits….
  3. où les gens sont ouverts et prêt à aider leur prochain, où ils sont heureux et pleins de positivité et de bienveillance.
  4. où tout ne tourne pas autour de l’argent mais plutôt autour des gens et de l’amour, du temps avec sa famille, ses amis et pas juste au bureau.

Et vous qu’est-ce qui est important pour vous ? Quel monde voudriez vous?

A bientôt.

D.

Earth day + 1 ou comment célébrer la Terre tous les jours

Bonjour à tous.

Alors hier c’était le Earth day = Jour de la Terre

Le premier Jour de la Terre a eu lieu aux États-Unis le 22 avril 1970 et la France initiait à son tour l’internationalisation du mouvement en 1990.

C’est l’occasion de faire un geste (ou plusieurs) pour la planète. Voici quelques idées tirés du site de l’événement notamment:

  • Devenir bénévole ou membre d’un organisme environnemental.
  • Proposer son aide pour nettoyer et verdir sa rue/son quartier
  • Lancez un projet d’agriculture urbaine.
  • Organiser un système de covoiturage avec ses collègues ou les inciter à utiliser des transports actifs ensemble.
  • Planifier une sortie avec des amis/famille/collègues chez un producteur local.
  • Diminuer sa consommation de viande et poisson et privilègier les légumes de saison.
  • Organiser un échange de fringues/objets entre amis/famille/collègues et apporter ce qui n’a pas trouvé preneur à une assosciation type Emmaüs.
  • Inventer un système de récupération d’eau de pluie..
  • Devenir organisateur de sa fête de quartier et en faire une fête environnementale, avec tri sélectif, sensibilisation à la consommation d’eau, consommation d’aliments locaux et bio-équitables, projets de verdissement ou de nettoyage.

Et surtout, ne vous limitez pas au 22 avril mais célébrez la Terre tous les jours afin de laisser un monde plus beau à nos enfants.

A bientôt.

D.

Apéro Ecobio mniam!

Bonjour à tous.

Ça y est c’est le week-end du coup vous recevez peut être du monde chez vous ?

L’une des grandes questions que nous avons eu à nous poser quand on s’est mis au zéro déchet c’est « Mais qu’est-ce qu’on va pouvoir manger à l’apéro ? Plus de chips, de biscuits salés, de saucissons, de cacahouètes… ?! »

IMG_9321-1
Car quand on est motivé on peut faire des cakes salés, des verrines et autres petits choses bien appétissantes mais quand des copains passent à l’improviste, qu’on n’a pas le temps ou qu’on a envie de s’improviser un apéro on fait comment ?

Aujourd’hui ça fait un moment qu’on ne s’inquiète plus de cela, on a trouvé des petits trucs apéro à faire très vite fait.

C’est bien meilleur pour la santé que tous les snacks qu’on peut trouver en magasins et en plus c’est bien meilleur pour la planète. Et je suis sûre que ça vous coutera moins cher que d’acheter des trucs apéro un peu élaborés du supermarché.

Voici ici une liste d’idées de chose que vous pouvez facilement acheter en vrac dans un sac en papier ou dans votre pochette en tissu fait maison 😉

  • des pistaches, amandes, autres graines
  • des légumes crus avec de la sauce maison (ou sans)
  • des tomates cerises de votre jardin ou balcon si vous avez la chance d’en avoir, sinon du magasin quand c’est la saison
  • des olives achetées sur le marché avec votre pot/tupperware
  • du saucisson acheté en vrac sur un marché
  • du pop corn salé (on trouve ici du maïs en vrac pour le pop corn! Super pour les soirées ciné à la maison)
  • du pain avec de la terrine/pâté/pâte de légume fait maison ou du guacamole (hummm) ou juste du pain à l’ail (tellement facile à faire)

Et n’oubliez pas, vous pouvez vous servir de vos doigts ou de fourchettes à dessert comme pics à olives, tomates etc… Comme ça même pas besoin d’aller acheter des pics en bois.

A bientôt.

D.

ProjectGarbage ou voir ce qu’une personne génère comme déchet semaine après semaine

Bonjour à tous.

Cela fait quelque temps que je voulais vous parler de ce blog/projet.

alittlemindful

Janet a gardé tous les déchets qu’elle a généré pendant 4 semaines afin de les analyser.

W1 W2 W3 W4

Voici une traduction de son article.

En 1 mois elle a généré 7,4 kg de déchets !

alittlemindful

Ce qu’elle a découvert:

  • elle a produit plus de déchets en verre qu’en papier ou plastique (sans surprise car basé sur le poids)
  • elle a cependant été surprise de voir qu’elle a produit presque 2fois plus de déchets en papier qu’en plastique (dû aux lourds catalogues/magasines)
  • et elle fut très surprise de voir qu’elle a produit près de 1 kg de déchets type serviettes en papier/mouchoirs. En effet ces serviettes/mouchoirs ne peuvent pas être recyclés car la graisse et d’autres contaminateurs peuvent ruiner le cycle de recyclage du papier.

Les bonnes nouvelles

  • La plupart des déchets en verre vont être réutilisés, en Allemagne la plupart des bouteilles en verre/plastique sont nettoyées et réutilisées, (vive les consignes!),
  • Une partie des déchets en plastique/papier peuvent être recyclés,
  • Bien que les serviettes en papier/mouchoirs ne peuvent être recyclés, cela peut aller dans le composteur.

Un beau projet afin de VOIR les déchets que l’on génère.

Thank you Janet for your project and for allowing me to talk about it here 🙂

D.

 

 

Improvise ton futur et osons!

Bonjour à toutes et à tous.

L’hiver arrive à grand pas à Berlin et on commence à remettre le chauffage. Et du coup ça me fait penser que je n’ai pas partagé avec vous ce qui suit.

Alors savez vous que cette année en novembre-décembre aura lieu le COP21 au Bourget à Paris ?

COP21 Késako?

La France va accueillir et présider la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11), aussi appelée « Paris 2015 », du 30 novembre au 11 décembre 2015. C’est une échéance cruciale, puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C.

Alors un sommet sur l’environnement c’est cool, mais concrètement comment ON peut se faire entendre à notre échelle? Qu’est-ce qu’on peut faire à notre niveau ? Et bien il y a des groupes de gens qui s’associent et mettent en place des projets et je voudrais les soutenir et leur dire bravo: bravo à Improvise ton futur!

Capture d’écran 2015-10-08 à 22.59.25

Improvise ton futur, c’est un collectif de personnes qui veulent, par la pratique du théâtre, inventer, partager des ébauches de réponses, et faire entendre la voix des sans voix. Le COP 21, Sommet du Climat qui réunira les gouvernants sous l’égide de l’Onu, est l’occasion de participer, avec ou sans laisser passer, au débat mondial sur l’avenir de la vie sur la planète alors que celle-ci est dite en voie d’extinction. 

Leur but est de faire vivre, pendant 6 jours, des ateliers informels et participatifs de théâtre, des rencontres avec des personnes directement concernées par le dérèglement climatique ainsi que des spectacles et interventions dans la rue. Dans le cadre de la COP21, cette rencontre sera aussi l’occasion d’établir des contacts et d‘élaborer des actions communes avec d’autres collectifs présentssur place.

Plus d’info: lettre venue du futur

Alors si vous êtes intéressé par le théâtre ou par ce sommet sur le climat, allez faire un tour sur leur site, vous pouvez peut être les aider ou tout simplement les soutenir.

ET sinon vous pouvez aussi signer cette pétition de Nicolas Hulot en ligne: OSONS.

Je suis sûre que vous avez vu la vidéo pleine d’humour qui circule sur les réseaux sociaux 🙂