Articles

Déboucheur écolo d’évier/lavabo/douche

Bonjour à tous.

Alors aujourd’hui je vais partager avec vous ma recette de déboucheur d’évier/lavabo/douche. C’est très simple et très économique et moins toxique que les produits de grande surface.

Alors la méthode 1: en préventif 1 fois/mois et/ou quand c’est bouché:

Ingrédients:

  • Un tasse de cristaux de soude
  • 1,5L d’eau bouillante

 

Recette:

  1. Verser la soude dans votre évier/lavabo/douche.
  2. Puis verser l’eau bouillante dessus.

deb1

deb2

Si l’eau ne s’écoule toujours pas: appliquez la méthode 2:

Ingrédients:

  • 1/4 tasse de bicarbonate de sodium
  • 1/2 tasse de vinaigre blanc
  • 1,5L d’eau bouillante

Recette:

  1. Verser le bicarbonate de sodium,
  2. Verser ensuite le vinaigre blanc,
  3. Attendre que ça arrête de mousser,
  4. Verser l’eau bouillante.

 

deb3

 

A bientôt.

D.

Faisons du savon autrement et simplement

Bonjour à tous.

Le weekend dernier j’ai fait un stage de saponification à froid et c’était super. C’était mon cadeau d’anniversaire (merci tout le monde!!!!!)

Mais, c’est quoi la saponification à froid ? C’est un procédé qui permet de faire du savon, à froid, en mélangeant différents ingrédients.

Concrètement il y a les savons cuits au chaudron (comme le vrai savon de Marseille) qui nécessite que les ingrédients soient mélangés et cuits en même temps pendant des heures et il y a la saponification à froid. Grâce au procédé de fabrication à froid, la glycérine , source hydratante, est naturellement présente. (A l’échelle industrielle, un savon conserve rarement sa glycérine naturelle).

Bon je ne vous parle pas de gels douche et autre savons que l’on trouve dans les grands supermarchés qui ne sont autres que des détergents et de l’eau … Ce sera le sujet d’un autre article.

Alors pour faire un savon, en gros, il faut

  1. des huiles,
  2. de la soude caustique
  3. et de l’eau.

Tout cela va réagir ensemble (saponifier) et donner un super savon qui ne dessèche pas la peau!

Ce que j’ai particulièrement aimé c’est la transparence et la simplicité des recettes:

  • il faut 3 ingrédients seulement,
  • on peut décliner à l’infini quel type d’huile on veut: huile d’olive,  de lin, de tournesol, de coco, de chanvre, ou beurre de karaté ou tout ça à la fois,
  • si on veut du parfum on rajoute des huiles essentielles;
  • si on veut de la couleur on rajoute des argiles, de pétales ou des épices,
  • si on veut de la texture pour un effet gommant on peut rajouter des flocons d’avoines moulus, du café, des fleurs et autre…
  • on peut très facilement faire des savons bio en prenant tous les ingrédients bio (huiles, argiles, pétales, H.E…),

L’autre point positif c’est qu’en terme de matériel il ne faut pas grand chose non plus.

On peut facilement en faire des savons surgras qui ne dessècheront absolument pas la peau même si on se lave avec tous les jours. Je peux vous l’assurer, ça fait plus d’un an que je me lave avec des savons à froid.

Et c’est super économique! Le savon dure trèèèèèèèèèès longtemps!

Nous étions une petite dizaine à participer au stage. Des gens de tout âge et de tout horizon mais ayant tous la même volonté: contrôler ce qu’on met sur sa peau/ses cheveux pour se laver et contrôler ce qui repart dans l’eau afin de ne pas polluer/moins polluer.

Pour vous mettre un peu l’eau à la bouge (si si) on a réalisé des savons surgras (entre 5 et 8%) :

  • au miel, à l’orange douche et flocons d’avoine pour un effet exfoliant,
  • à l’huile d’olive et sans aucune H.E. pour les peaux sensibles,
  • aux argiles vertes et grises, aux H.E. de romarins/eucaliptus et pavot pour un effet revigorant,
  • au beurre de cacao, à la lavande, au bois de cèdre et aux pétales de fleurs.

SavonsaFroidOn en aurait presque mangé!

Bref si vous aussi vous voulez apprendre à faire du savon car c’est rigolo/écologique/économique/biologique n’hésitez surtout pas à vous renseigner car c’est très facile. J’ai vu aussi qu’il y a des livres et des tutoriels sur internet. Je ne sais pas trop ce que ça vaut. Renseignez vous bien avant car la manipulation de la soude n’est pas anodine. N’hésitez pas à me demander aussi.

A bientôt.

D.

 

 

Improvise ton futur et osons!

Bonjour à toutes et à tous.

L’hiver arrive à grand pas à Berlin et on commence à remettre le chauffage. Et du coup ça me fait penser que je n’ai pas partagé avec vous ce qui suit.

Alors savez vous que cette année en novembre-décembre aura lieu le COP21 au Bourget à Paris ?

COP21 Késako?

La France va accueillir et présider la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11), aussi appelée « Paris 2015 », du 30 novembre au 11 décembre 2015. C’est une échéance cruciale, puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C.

Alors un sommet sur l’environnement c’est cool, mais concrètement comment ON peut se faire entendre à notre échelle? Qu’est-ce qu’on peut faire à notre niveau ? Et bien il y a des groupes de gens qui s’associent et mettent en place des projets et je voudrais les soutenir et leur dire bravo: bravo à Improvise ton futur!

Capture d’écran 2015-10-08 à 22.59.25

Improvise ton futur, c’est un collectif de personnes qui veulent, par la pratique du théâtre, inventer, partager des ébauches de réponses, et faire entendre la voix des sans voix. Le COP 21, Sommet du Climat qui réunira les gouvernants sous l’égide de l’Onu, est l’occasion de participer, avec ou sans laisser passer, au débat mondial sur l’avenir de la vie sur la planète alors que celle-ci est dite en voie d’extinction. 

Leur but est de faire vivre, pendant 6 jours, des ateliers informels et participatifs de théâtre, des rencontres avec des personnes directement concernées par le dérèglement climatique ainsi que des spectacles et interventions dans la rue. Dans le cadre de la COP21, cette rencontre sera aussi l’occasion d’établir des contacts et d‘élaborer des actions communes avec d’autres collectifs présentssur place.

Plus d’info: lettre venue du futur

Alors si vous êtes intéressé par le théâtre ou par ce sommet sur le climat, allez faire un tour sur leur site, vous pouvez peut être les aider ou tout simplement les soutenir.

ET sinon vous pouvez aussi signer cette pétition de Nicolas Hulot en ligne: OSONS.

Je suis sûre que vous avez vu la vidéo pleine d’humour qui circule sur les réseaux sociaux 🙂

 

Moteurs de recherche écolo

Bonjour à tous.

Alors aujourd’hui je voudrais vous parler de moteurs de recherche écolo. Et oui ça existe!

Concrètement c’est quoi ?

C’est un moteur de recherche qui:

  • reverse une partie de ses revenues à des associations écolo/environnementales/humanitaires,
  • participe à lutter contre la déforestation en finançant la plantation d’arbres.

Ecosia quand on clique il plante un arbre

Capture d’écran 2015-07-22 à 22.48.35Il reverse 80 % ou plus des revenus liés aux recherches pour planter des arbres.

Ecosia publie les reçus des dons qui sont faits à leurs partenaires de plantation d’arbres.

Résultats de Yahoo et de Bing améliorés grâce aux algorithmes d’Ecosia.

Ecosia neutralise toutes les émissions de CO2 liées aux recherches effectuées.

 

Ecogine, le petit français participatif et écolo

Capture d’écran 2015-07-22 à 22.49.08

L’association Ecogine.org est née en 2008. Elle a été créée par 3 étudiants de Polytech’Nantes.

Il reverse l’intégralité de ses recettes publicitaires à des associations environnementales. Les utilisateurs peuvent même voter pour quelles asso.

De plus, afin de limiter son impact sur l’environnement, Ecogine.org compense les gaz à effet de serre (GES) émis lors des recherches. Une partie de l’argent récolté par l’association Ecogine.org est ainsi redistribuée à l’association CO2 solidaire qui finance des projets visant à réduire les émissions de GES dues aux activités humaines.

 

Comme quoi juste changer sa page d’accueil/son moteur de recherche peut faire changer les choses!

Et vous quel moteur de recherche vous utilisez?

A bientôt.

D.

 

Soigner les bobos au naturel

Bonjour à tous.

Je viens de me rendre compte que je n’ai jamais partagé ces astuces avec vous.

Pour les petits bobos de la vie de tous les jours je ne vais plus en pharmacie ni en magasin, je me soigne avec ce que j’ai sous la main ou je vais acheter des fruits, herbes… Bien sûr c’est à chaque de décider et surtout je ne suis pas médecin donc à vous de voir ce qui vous correspond et ce que vous préférez.

Mal de gorge ou début de rhume:

  • Infusion de gingembre au miel (recette ici)
  • Infusion de sauge
    • Acheter une botte de sauge fraîche,
    • Faire infuser et boire chaud avec ou sans miel.
  • Gargarisme avec de l’eau salée
    • 1 cuillère à café dans un grand verre d’eau,
    • Mélanger.
    • A faire au moins 3 fois par jour jusqu’à ce que ça aille mieux.

Nez bouché, comment dégager les voies respiratoires avant de dormir:

  • Lotion ‘Vaporub’ maison
    • De l’huile d’olive et 1 ou 2 gouttes d’H.E. d’eucalyptus,
    • Je m’en mets sur le cou et sur la poitrine avant de me coucher.

Aphtes

  • Bain de bouche au bicarbonate de sodium
    • 1/2 cuillère à café dans un grand verre d’eau chaude,
    • Mélanger et laisser refroidir.
    • Faire au moins 3 bains de bouche (30 secondes) par jour jusqu’à ce que ça aille mieux (2 jours pour moi).

Bouton(s) sur le visage

Dérèglement hormonal, douleur menstruelles

  • Infusion d’Achillée Milefeuille (elle a fait des miracles pour moi contre les boutons dus au dérèglement hormonal après arrêt de la pilule).
  • bouilloire sur le ventre en cas de forte douleur (c’est la seule chose qui me calme vraiment).

Sur ce à très bientôt, j’espère que ces ‘trucs de grand-mères’ vous serviront.

D.

2 semaines à manger Bio, résultat bluffant

Bonjour.

Aujourd’hui je vais vous parler de cette étude que j’ai trouvé intéressante.

On a demandé à une famille (2 adultes de 39 et 40 ans et leur 3 enfants âgés de 3, 10 et 12 ans) de manger pendant 1 semaine de la nourriture non bio (ne pas changer leurs habitudes) puis les 2 semaines suivantes tout à été remplacé par du bio.

Etant donné que les détergents et habits neufs peuvent aussi contenir des pesticides (et oui) on leur a demandé de ne pas porter de vêtements neufs ou de ne pas utiliser de linge neuf. Les détergents non organiques ont été remplacés aussi. La famille utilisait déjà des produits de beauté bio.

L’urine de chaque membre était collectée le matin à jeun puis analysée.

Un total de 7 échantillons pendant la semaine « non-bio » et 14 échantillons pendant les 2 semaines « bio » ont ainsi été récoltés.

Après analyses les chercheurs ont conclus que le fait de manger bio a réduit de 9,5 fois l’exposition aux pesticides et diminue ainsi le risque de souffrir des effets négatifs à long terme d’ingurgiter des pesticides.

Le bio n’est pas seulement bon pour la planète mais aussi pour l’homme.

Les détails de l’étude (anglais) ici.

La vidéo (anglais) ici. A la fin on voit les taux de pesticides résiduels pour chaque individus avant et après les 2 semaines « bio »…

Sur ce a bientôt.

D.

 

 

5 conseils qui feront du bien à la planète

Béa Johnson nous donne ces 5 conseils:

BJ

en français:

Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter

(et seulement dans cet ordre)

Explications.

REFUSER

Refuser ce dont on n’a pas besoin. Refuser de s’encombre, refuser les cadeaux et dons inutiles.

REDUIRE

Réduire sa consommation en général. L’évidence est là : nous n’aurons pas à jeter ce que nous n’avons pas consommé.

L’objectif du « zéro déchet » est donc de ne pas envahir nos maisons avec des éléments « superflus ».

REUTILISER

Pour tout ce que nous ne pouvons ni refuser, ni réduire, une solution : réutiliser.

Réutilisez ce que vous avez déjà :un torchon peut faire office de sac à salade dans le frigo. Privilégiez les choses qui peuvent vous servir pour plus d’une chose ou les vêtements que vous pouvez combiner avec plus qu’un seul pantalon…

RECYCLER

Recyclez ce que vous ne pouvez refuser, réduire ou réutiliser (penser au tri sélectif, tri pour des matériaux sensibles à recycler comme les piles, les ampoules…)

COMPOSTER

Pour tout le reste pensez au compostage et vos plantes vous diront Merci.

 

Pour info:

Mon chéri et moi nous produisons l’équivalent de 1 litre de déchets par mois 🙂

Aujourd’hui, la famille Johnson ne produit plus qu’1 litre de déchets par an (contre 240 chaque semaine auparavant).

 

Allez et si on essayait tous un peu?

A bientôt.

D.

plastique et emballage

Réduire son impact écologique: 5 gestes simples

Bonjour à tous.

Mon cher et tendre m’a suggéré d’écrire cet article et je l’en remercie 🙂

Nous pouvons tous réduire de façon notable nos déchets et réduire notre impact écologique afin d’éviter le gaspillage des ressources naturelles. Je vous donne ici une liste de quelques gestes simples à mettre en pratique

  1. Faire ses courses avec des cabas réutilisables.
  2. Acheter les fruits et légumes et tout ce qui est possible en vrac et sans sac plastique . Coller l’étiquette directement sur le fruit/légume ou au pire réutiliser vos vieux sacs plastiques.
  3. Buvez de l’eau du robinet. Economie d’argent et c’est meilleur pour la planète et pour vous d’autant plus que  l’eau en bouteille est souvent pire que l’eau du robinet.
  4. Avoir toujours une gourde remplie d’eau sur soi. Grosse économie d’argent car vous n’aurez pas à vous acheter une boisson dès que vous aurez soif et la planète vous dira merci.
  5. Ne pas gaspiller l’eau:
    1. Prenez des douches plutôt que des bains. Les douches traditionnelles ont un débit moyen allant de 12 à 40 L/min. Une douche de 5 minutes pouvant ainsi consommer de 60 et 200 litres d’eau. Réservez le bain pour un moment privilégié où vous en profiterez vraiment !
    2. Arrosez vos plantes/jardin avec de l’eau de récupération (eau de cuisson dès qu’elle a refroidit ou eau de pluie si vous avez un récupérateur). Arrosez votre jardin le soir, l’évaporation sera alors minimale.
    3. Ne pas laisser l’eau couler quand on prend un verre d’eau, quand on se brosse les dents et quand on fait la vaisselle. Une bonne méthode pour la vaisselle: un bac pour la vaisselle, un bac pour rincer et moins de produit de nettoyage. Quand vous vous lavez les dents, remplir un gobelet qui vous servira à vous rincer les dents.
    4. Mettre des mitigeurs sur vos robinets.
    5. Vérifiez que la chasse d’eau des toilettes ne fuit pas et vous pouvez également installer un système permettant d’économiser l’eau des toilettes. Les WC sont parmi les plus grands consommateurs d’eau ! En effet, ils représentent jusqu’à 40% de la consommation moyenne d’un ménage.
    6. Mettre un sceau dans la douche pour récupérer l’eau de chauffe et la réutiliser en cuisine ou pour vos plantes.

Pourquoi bannir les sacs plastiques ?

Chaque année, entre 500 et 1000 milliards de sachets plastiques sont utilisés dans le monde, selon une enquête de Greenberry. Selon plusieurs études, les sachets plastiques, dont la durée de vie varie entre 100 et 400 ans en fonction des conditions, ont des effets nocifs sur la faune et la flore aquatique. Les sachets plastiques, dans le milieu aquatique, provoquent une modification des écosystèmes (empêchant la lumière, pourtant nécessaire pour la photosynthèse des organismes végétaux, de pénétrer dans l’eau. Le développement des plantes aquatiques et la vie des animaux herbivores en est modifié).Les sachets plastiques constituent également un danger pour les grands animaux marins: tortues, cétacés et thons s’étouffent ou s’étranglent avec. Près de 40% du plastique produit sert à faire des emballages qui ont une durée de vie très limitée.

Produit à base du pétrole et plusieurs autres composants, le sachet plastique constitue une grande menace pour la santé des êtres humains. «La fumée produite par l’incinération des sachets plastiques contient des dioxines cancérigènes», fait remarquer un spécialiste de la santé humaine qui précise que les sachets plastiques provoquent le cancer.


 

Impact environnemental des bouteilles d’eau jetées

  • Plus de 200 millions de bouteilles d’eau sont jetées chaque jour dans le monde entier.
  • Il faut 200 ml de pétrole pour produire une bouteille en plastique. L’équivalent en pétrole de 10.000 bouteilles pourrait alimenter une voiture en carburant pendant une année.
  • D’énormes quantités de gaz à effet de serre sont émises par la fabrication de bouteilles en plastique.
  • Des millions de litres de carburant sont gaspillés chaque jour pour transporter l’eau en bouteille dans le monde entier.
  • Et surtout, quasiment toutes les études indépendantes menées sur l’eau en bouteille montrent une contamination par des bactéries et/ou des produits chimiques de synthèse.

Gaspillage de l’eau et chiffres

Dans un foyer, les consommations moyennes sont les suivantes :

  • Cuisson des aliments : de 3 à 10 litres
  • Chasse d’eau : de 10 à 12 litres
  • Douche : de 60 à 80 litres
  • Bain : de 150 à 200 litres
  • Lave-linge : environ 90 litres
  • Lave-vaisselle : de 25 à 60 litres
  • Lavage d’une voiture : de 300 à 400 litres
  • Arrosage des pelouses : de 17 à 20 litres par m2.

Pour le nettoyage, le jardinage la lessive et les WC nous n’avons pas besoin que l’eau soit potable. Sur les 19 % d’eau prélevés en France, seulement 2,5 % sont utilisés à des fins alimentaires, alors que les traitements pour la rendre potable coûtent chers. (Source : WWF.fr)

Environ 1,4 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, il est devenu impératif de réduire sa consommation afin de diminuer les inégalités et de préserver ce bien précieux pour les générations futures. Chaque Français en consomme en moyenne 150 litres par jour.

Des gestes simples et l’installation d’équipements peu coûteux vous permettraient de dépenser moins d’argent mais aussi de protéger l’environnement.

Quelques chiffres sur l’utilisation de l’eau :

* Pour produire 1kg de salade, il faut en moyenne 25 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de blé, il faut en moyenne 1 500 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de riz, il faut en moyenne 4 500 litres d’eau.
* Pour produire 1kg de fromage, il faut en moyenne 1 100 litres d’eau
* Pour produire une tonne d’acier, il faut en moyenne 20 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne d’aluminium, il faut en moyenne 125 millions de litres d’eau.
* Pour produire une tonne de papier, il faut en moyenne 40 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne de plastique, il faut en moyenne 2 millions de litres d’eau
* Pour produire une voiture, il faut en moyenne 35 000 litres d’eau.
* Pour produire une tonne de médicaments, il faut en moyenne plus de 5 milliards de litres d’eau.

A bientôt.

D.

 


Pour en savoir plus:

http://www.lanouvelletribune.info/sante/14164-sachets-plastiques-l-environnement-en-souffrance-la-sante-humaine-en-danger

http://www.primewater.com/flessenwater-fr.html

http://www.economie-d-eau.com/gaspillage-de-l-eau/

http://www.bien-et-bio.info/economiseur-eau/

http://www.consoglobe.com/le-gaspillage-de-leau-dans-les-zones-touristiques-cg

No impact man: comment réduire son empreinte écologique à zéro

Bonjour.

J’ai lu le livre No impact Man récemment. Il y a également un film.

Durant un an, un New-yorkais a réduit l’empreinte carbone de sa famille à zéro. Il a débranché sa télé, éteint l’electricité, et mange local. Plus qu’une réflexion sur nos modes de vies actuels, son blog, son livre et son film sont le feuilleton d’une véritable aventure humaine contée avec un humour décapant.

Voici la bande annonce:

Et voici le film:

http://www.filmsforaction.org/watch/no_impact_man/

 

Un bon moyen de re-penser et re-définir ses besoins et envies 🙂

Bon film à tous.

D.

J’ai un jardin en ville et il est 100% récup :)

Bonjour à tous.

Les beaux jours arrivent et on aimerait rester tout le temps dehors et même à nos heures de rêverie on se dit que ça serait génial d’avoir un tout petit bout de jardin même si on habite en ville..

Et bien à Berlin c’est très facile.

Dans beaucoup de quartiers les habitants ont investis les espaces verts  au pied des arbres dans la rue et ont planté des fleurs voir amené des tables et bancs pour se faire une terrasse.

Moi j’ai décidé de faire pareil en bas de mon immeuble et du coup par un dimanche pluvieux, avec des planches de récup (merci les travaux dans l’immeuble) et l’aide de mon cher et tendre nous avons construit une petite clôture afin que les chiens ne viennent pas ruiner mes petites pousses.

La cloture est 100% récup, la mini pèle que j’ai utilisé est celle bien vielle du grand-père (merci les parents!). Si je n’avais pas eu cette pèle une grosse cuillère aurait pu le faire. Comme quoi avec très peu de choses on peut y arriver 🙂

J’ai planté des tournesols, des jacinthes et des crocus. D’ici 1 mois j’ajouterais d’autres plantes. Je chercherais quelles fleurs sont bien pour aider les abeilles.

En attendant je crois que le voisinage a apprécié puisque j’ai vu que quelqu’un avait aussi planté des fleurs dans ce petit jardin 🙂

Quelle surprise, quelle joie de voir ça!

A J+2 voici à quoi ressemble mon « jardin », j’espère que dans quelques mois il sera magnifiquement fleurit!

IMG_7001

 

A bientôt.

D.